6 manières efficaces pour contrôler les hormones qui vous font prendre du poids

· 6 février 2017
De la même manière qu'il existe des aliments qui peuvent nous faire prendre du poids, nous devons prendre soin de notre équilibre hormonal pour éviter d'accumuler les kilos superflus et pour rester en bonne santé.
Les spécialistes nous recommandent toujours de moins manger et de faire plus d’exercice pour perdre du poids.
Actuellement, la plupart des chercheurs se rendent compte que ce conseil est beaucoup trop simpliste à l’heure d’aborder les problématiques du surpoids et de l’obésité.

Les hormones et la génétique jouent également un rôle important dans les problèmes de poids.

Si nous ne pouvons rien faire contre les gênes avec lesquels nous sommes né-e-s, nous pouvons influer sur notre production hormonale, qui peut parfois nous faire prendre du poids.

1. Consommez plus de fibres et moins de sucre

augmenter-consommation-de-fibres-500x334

L’insuline est l’une des hormones les plus incriminées lorsque l’on parle de prise de poids. Elle est en effet responsable de la stimulation de la consommation de sucre et du stockage de ce dernier sous forme de graisse dans l’organisme.

C’est un cycle qui peut rapidement devenir vicieux : au fur et à mesure que vous prenez du poids, votre corps produit plus d’insuline pour transformer le sucre présent dans les cellules. C’est un processus qui vous fait prendre du poids.

Si votre régime est pauvre en sucre et riche en fibres, vous aurez moins de difficultés à contrôler naturellement votre taux d’insuline.

Cela est dû au fait que les fibres se décomposent lentement dans l’organisme et qu’elles permettent de maîtriser le taux de sucre dans le sang.

Les fibres nous aident également à mieux digérer et à atteindre plus rapidement et plus durablement une sensation de satiété, ce qui facilite notre tâche au moment de perdre du poids.

2. Mangez des protéines durant la journée

Les protéines sont importantes car elles permettent de réguler une hormone appelée ghréline. Il est possible que vous n’en ayez jamais entendu parler, mais elle est très importante dans la prise de poids : on l’appelle l’hormone de la faim.

Des taux élevés de cette substance dans votre organisme incitent votre cerveau à vous recommander de vous alimenter, alors même que ce n’est pas nécessaire. Cependant, les protéines aident à éliminer cette hormone et à éteindre les faux signaux qui vous indiquent de consommer de la nourriture.

Vous n’êtes pas obligé de consommer des protéines d’origine animale, comme celles contenues dans la viande, les œufs et les laitages. Les fruits secs, les graines et les légumes secs, comme les haricots et les lentilles, constituent des protéines saines que vous pouvez consommer régulièrement.

3. Choisissez minutieusement vos laitages

A moins que vous soyez intolérant au lactose, les produits laitiers ne sont pas mauvais pour vous. Mais vous devez bien les choisir.

1-lait-500x334

De nombreuses entreprises de l’industrie du lait utilisent des hormones de croissance artificielles pour doper la production de lait et de viande de leurs vaches.

Ces hormones n’ont pas été conçues pour les êtres humains. Il est possible qu’elles provoquent une prise de poids importante lorsqu’elles parviennent dans notre organisme.

Nous vous conseillons donc d’opter pour des laitages issus de l’agriculture biologique ou qui précisent qu’ils ne contiennent pas d’hormones. De cette manière, vous pourrez profiter de tous leurs bienfaits sans subir les conséquences d’une prise de poids non-désirée.

4. Faites attention aux graines et aux céréales que vous consommez

Les graines et céréales qui contiennent du gluten, notamment lorsqu’elles sont complètes, ne sont pas forcément mauvaises pour tout le monde. Cependant, si votre glande thyroïde ne fonctionne pas correctement, nous vous conseillons de réduire votre consommation de ces aliments.

De nombreuses études démontrent qu’un régime riche en gluten diminue drastiquement la production d’hormone thyroïde. Cette hormone joue un rôle important dans la prise de poids, car elle permet de réguler le métabolisme.

Plus les niveaux d’hormone thyroïde sont bas, plus le métabolisme sera lent et moins il aura la capacité d’éliminer les kilos superflus.

5. Évitez le soja et ses dérivés

soja-et-ses-derives-500x333

Le soja est un produit complexe. S’il est pauvre en graisse et en calories, mais riche en protéines végétales, il contient également des substances chimiques appelées phyto-œstrogènes.

Elles peuvent bloquer les hormones œstrogènes de votre corps. Si votre niveau d’œstrogènes est stable, cela bénéficie à votre production d’hormone leptine.

La leptine joue un rôle important dans la régulation de la satiété, et donc dans la stabilisation du poids. Lorsque votre taux de leptine est normal, vous vous sentez rassasié-e assez rapidement, ce qui est bon pour votre poids.

Voilà pourquoi il est important d’éviter de consommer du soja lorsque vous souhaitez perdre du poids.

6. Diminuez votre consommation de caféine

Le café et le thé sont riches en antioxydants et sont globalement bienfaisants pour notre santé. Cependant, si vous souhaitez perdre du poids, vous devez diminuer votre consommation de caféine.

La caféine peut augmenter les taux d’hormone cortisol, qui est l’hormone chargée de répondre au stress et qui est responsable de l’obésité dans la zone abdominale, car elle redistribue la graisse présente dans les bras et dans les jambes jusque dans le ventre.

cafe-500x298

Si vous cherchez à perdre du poids, vous devez donc consommer moins de caféine. Cela inclut le fait de ne pas boire des boissons dites décaféinées.

Ces petits changements dans vos habitudes alimentaires ne se basent pas nécessairement sur la quantité de calories que vous ingérez, mais sur les composants des aliments que vous mangez régulièrement.

Les hormones jouent un rôle fondamental dans la stabilisation du poids corporel.

Si vous savez les maintenir sous contrôle et les utiliser à votre avantage, vous allez pouvoir atteindre vos objectifs beaucoup plus rapidement.

Gardez à l’esprit que, si vous voulez réaliser des changements drastiques dans vos habitudes alimentaires, mieux vaut que vous consultiez votre médecin de famille ou un nutritionniste.