9 aliments qui font que votre corps sent mauvais

· 23 juillet 2017

Parfois une bonne hygiène ne suffit pas pour éliminer la mauvaise odeur corporelle. Saviez-vous que certains aliments sont étroitement liés à ce problème ?

La mauvaise odeur corporelle est produite par l’action combinée des glandes sudoripares de la peau avec les composés volatiles que nous générons et l’activité bactérienne.

Ce processus dépend souvent des procédés hormonales et métaboliques, même s’il peut être à l’origine de certaines maladies ou de la consommation de certains médicaments.

Si nous sommes nombreux-ses à penser que la sueur en est la principale cause, il est certain que de nombreux types de germes y participent, la saleté et les composés de certains aliments que nous rajoutons dans notre alimentation.

Ces derniers provoquent un excès d’acidité dans l’organisme et, comme ils causent un déséquilibre du pH, ils rendent difficile l’élimination des toxines et provoquent la mauvaise odeur.

De plus, certains sont remplis de substances fortes qui s’éliminent avec la sueur ou  se perçoivent dans l’haleine.

Vous les connaissez ?

  1. L’ail

ail

Il y en a qui préfèrent éviter la consommation d’ail car sa forte odeur à tendance à laisser une mauvaise haleine durant de nombreuses heures.

Mais en plus de cela, ses composés sulfureux volatiles influent sur la mauvaise odeur de la transpiration. Cette substance s’absorbe dans le sang et dans les poumons après le processus de digestion, ce qui fait que la respiration et la peau sentent mauvais.

Lisez également : Ce que dit votre transpiration sur votre santé : 5 choses

2. Le sucre raffiné

Les bonbons et autres types d’aliments fabriqués avec des sucres raffinés provoquent des modifications dans l’acidité du corps, altèrent sa température et engendrent de mauvaises odeurs.

Les bactéries s’alimentent du sucre et, à cause de leur croissance excessive, la fermentation s’accélère et l’odeur est toujours plus forte.

3. Les condiments

condiments

Des condiments comme le curry et le cumin ont tendance à provoquer une mauvaise haleine et une mauvaise odeur de la peau, car lors de la digestion il génèrent des gaz sulfureux qui seront ensuite éliminés à travers les pores de la peau.

Si la majeure partie du temps ils sont correctement assimilés, d’autres fois ils restent dans le système sanguin et se libèrent postérieurement.

4. L’huile hydrogénée

Les huiles hydrogénées sont celles utilisées dans l’élaboration de la malbouffe, des fritures et des viennoiseries, entre autres.

Elles ne sont pas seulement une des causes principales de surpoids, mais sont également liées à la mauvaise odeur corporelle.

Apparemment, ses graisses rendent la digestion difficile et possèdent une interaction négative avec les autres aliments transformés dans l’intestin.

5. La charcuterie

charcuterie-dorigine-animale

Le pâté, les saucisses, le lard et tout autre type de charcuterie augmente le degré d’acidité dans l’estomac et les gaz.

Leur décomposition dans le processus digestif est lente et, à cause de leur forte teneur en graisses et en produits chimiques, ils altèrent les fonctions métaboliques qui aident à éliminer les toxines.

6. Les viandes rouges

Les protéines que contiennent les viandes rouges sont plus difficiles à digérer dans l’intestin et, comme elles ont tendance à stagner plusieurs jours, il existe un haut risque de moisissure et de mauvaises odeurs corporelles.

Les personnes qui consomment moins souvent de cet aliment par semaine ont une transpiration moins forte et abondante en comparaison avec ceux qui en consomment quotidiennement.

De plus, en réduire sa consommation évite les flatulences, l’inflammation abdominale et la constipation.

7. Les asperges

asperges

Bien qu’elles soient un aliment très sain, les asperges peuvent causer une odeur forte et de l’acide dans l’urine à cause de leur décomposition naturelle.

Cet effet n’arrive que chez certaines personnes, car selon les variations génétiques, la capacité à produire et percevoir les odeurs varie.

8. Les boissons alcoolisées

Les personnes qui consomment des boissons alcoolisées en excès ont la peau et l’haleine qui sentent mauvais. L’organisme considère que l’alcool est une toxine et c’est pour cela que le foie se charge de le métaboliser.

Environ 90% est transformé en acide acétique, une substance non toxique qui s’élimine avec les liquides que l’on expulse de notre corps.

La partie restante, qui stagne dans le flux sanguin, est éliminée à travers les poumons pendant la respiration et par les pores de la peau grâce à la sueur.

Nous vous recommandons la lecture : Que se passe-t-il dans votre corps quand vous arrêtez d’ingérer du sucre et de l’alcool pendant un mois ?

9. L’oignon

oignons

Les bactéries dégradent les acides aminés de souffre de l’oignon, et génèrent ainsi des substances volatiles malodorantes comme le sulfure d’hydrogène, le méthane thiol, et le sulfate de diméthyle.

Ces composés sulfureux s’incorporent dans le flux sanguin et arrivent à la bouche, à l’estomac, aux intestins et au foie. Ils sont également transférés aux alvéoles pulmonaires et, s’ils s’accumulent en trop grande quantité, ils génèrent une odeur forte en étant expulsés avec l’air.

Ainsi, si malgré votre bonne hygiène et votre bonne santé votre corps a des mauvaises odeurs, il est probable que certains aliments que vous consommez y soient pour quelque chose.

Réduisez-les !