9 poissons qu’il vaut mieux éviter

· 23 octobre 2017
Voici 9 poissons qu'il vaut mieux éviter. Puisqu'il existe beaucoup de poissons qui peuvent contenir de grandes quantités de mercure et que notre corps n'est pas capable d'éliminer ce métal, il est indispensable de choisir des options saines.

 

Le poisson est l’un des aliments parmi les plus sains. Mais pour différentes raisons, il en existe certains qu’il vaut mieux éviter.

Prenez note et optez pour des alternatives saines.

De plus, il faut savoir que le poisson frais a les yeux transparents et les écailles humides qui brillent.

Si vous l’achetez supposément frais et que la queue tombe, il n’est pas aussi frais que vous le pensez.

D’autre part, si les nageoires sont sèches et que les branchies sont grises et non pas rouges, il n’est pas frais non plus.

1. Le silure

le silure est mauvais pour la santé

Le silure peut être un poisson très gros. Et pour accélérer le processus de croissance, beaucoup d’éleveurs lui donnent des hormones.

Il s’agit d’un poisson qui vient généralement de pays asiatiques. Nous vous recommandons de choisir d’autres poissons, moins toxiques.

Lisez aussi : 6 manières efficaces pour contrôler les hormones qui vous font prendre du poids

2. Le maquereau

Le maquereau n’est pas le poisson le plus conseillé, à cause de sa haute teneur en mercure.

Le corps n’élimine en effet pas le mercure. Au contraire, il l’accumule. Il s’agit d’une substance peu saine qui peut générer différentes maladies.

3. Le thon à nageoires noires

le thon à nageoires noires est mauvais pour la santé

Le thon, s’il a des nageoires noires, contient beaucoup de mercure.

Aujourd’hui, et malheureusement, il est quasiment impossible de trouver du thon qui a grandi dans son habitat naturel car il est en voie d’extinction.

  • Le poisson que l’on trouve en vente vient d’éleveurs qui aliment leurs poissons avec des antibiotiques et des hormones.
  • Par conséquent, il s’agit d’un poisson qui contient aussi une haute teneur en mercure. Il n’est donc pas conseillé de prendre plus de 100 grammes par mois chez les adultes.
  • Il n’est jamais recommandé pour les enfants.

4. Les tilapias

Les tilapias sont des poissons très gras. À tel point que leur concentration de graisse nocive peut rivaliser avec le lard.

  • Ainsi, si vous en consommez de manière excessive, ce poisson augmente le niveau de mauvais cholestérol (LDL) et rend l’organisme plus sensible aux allergènes.
  • Si vous souffrez de maladies cardiaques, d’asthme ou d’arthrite, mieux vaut l’éviter.

5. L’anguille

L'anguille est mauvaise pour la santé

L’anguille est un autre poisson très gras. Les anguilles absorbent facilement tous les résidus qui se trouvent dans l’eau, et le niveau d’intoxication des espèces américaines est particulièrement élevé.

Concernant les anguilles européennes, elles contiennent de fortes doses de mercure. Il est recommandé de ne pas consommer plus de 300 grammes chez les adultes et 200 grammes chez les enfants.

6. Les pangasius

Les pangasius sont des poissons élevés au Vietnam, dans le fleuve du Mékong, qui est considéré comme l’un des plus pollué au monde.

Ce type de poisson contient de forts niveaux de mercure, de nitrofurazone et de polyphosphates. En plus du mercure déjà mentionnée, ces substances sont hautement cancérigènes.

Ainsi, dans tous les cas, mieux vaut éviter leur ingestion.

7. Le blanquillo

le blanquillo est mauvais pour la santé

Le blanquillo est un poisson qui contient le niveau le plus élevé de pollution au mercure. Il est donc très déconseillé pour les enfants et les femmes enceintes.

Les adultes peuvent en consommer 100 grammes maximum par mois.

De plus, lorsqu’on le pêche, on ne respecte souvent pas les règles de base. Le risque d’intoxication est donc très élevé.

Voir aussi : Comment préparer de l’eau verte pour désintoxiquer votre corps en 3 jours

8. Le chabot

Le chabot est un poisson qui contient de la tétrodotoxine, une substance semblable à la cire qui apporte un goût huileux à la chair.

Cette substance n’est pas digérée par l’organisme et peut donc entraîner une mauvaise digestion, bien que pas tellement nocive.

Pour réduire la quantité de tétrodotoxine, il est conseillé de faire frire ou de cuire le poisson au four. Mais si vous avez des problèmes digestifs, mieux vaut opter pour d’autres alternatives.

9. Les sébastes

sébaste poisson à éviter

Les sébastes contiennent des quantités non négligeables de mercure. Parfois, on les vend sous le nom de pangasius ou d’autres poissons.

Dans tous les cas, mieux vaut choisir des espèces plus saines, qui contiennent moins de mercure.