Comment augmenter les défenses de notre organisme ?

· 27 septembre 2016
Une bonne hydratation est fondamentale pour éliminer les toxines. De même, il faut un régime équilibré et un sommeil adapté pour éviter à notre organisme de tomber malade.

Qui n’a jamais consommé des médicaments ou des compléments pour lutter contre des états de maladie, d’abattement, de fragilité, de fatigue chronique ou d’infections ?

Cela est quelque chose de si habituel que nous ne nous rendons plus compte qu’il s’agit d’une solution partielle, et à la longue, inefficace, comme le démontre l’apparition de plus en plus impressionnante de la résistance des bactéries et des champignons aux antibiotiques.

C’est notre système immunitaire qui doit livrer ces batailles. Un bon système immunitaire a une puissance certaine et il est préparé à affronter des guerres face aux pathogènes externes.

Il est capable de freiner quasiment toute maladie infectieuse.

Systeme-immunitaire-1

Il existe de nombreux facteurs qui peuvent générer une fragilisation du système immunitaire, mais sachez que ces états émotionnels intenses et compliqués (comme l’anxiété, la dépression etc.), ainsi que le sommeil insuffisant peuvent détériorer plusieurs fonctions physiques comme la disponibilité combative de nos défenses immunitaires.

Ensuite, d’autres maladies comme le cancer, le sida, la maladie inflammatoire intestinale et toutes celles qui fragilisent notre système digestif, et la carence de nutriments déterminés affaiblissent les défenses.

De plus, l’usage de procédés médicaux déterminés, comme la chirurgie et les greffes, demandent une médication parallèle pour éviter le rejet (ce qui fragilise certaines réponses immunitaires).

Nous allons à présent énumérer les éléments que notre système immunitaire emploie pour lutter contre l’invasion de pathogènes externes. 

Les guerriers efficaces sont les cellules de la série blanches (les leucocytes). Ils se divisent en lymphocytes de deux types : les « polynucléaires » (neutrophiles, basophiles et éosinophiles) et les « mononucléaires » (lymphocytes T et B et les monocytes).

Ces petits soldats sont très spécialisés et apportent ensemble la couverture immunitaire ou protectrice de notre organisme.

Quand l’un d’entre eux fonctionne mal ou est fragilisé, notre vulnérabilité envers n’importe quel type d’invasion augmente, produisant alors une maladie infectieuse ou d’autres maladies comme les allergies, l’arthrite, le psoriasis etc etc.

cellule-bacterie

Programme pour renforcer le système immunitaire

Ingérer des calories pour répondre aux attaques

Notre corps a besoin de calories pour créer des anticorps.

Si vous êtes en train de perdre du poids, vous pouvez ingérer des fruits, des légumes et des fruits secs (des noix de préférence), comme le suggère Mohr. La variété diététique est importante.

Se reposer suffisamment

Pour se remettre en forme, notre organisme a besoin d’une période de repos.

Un indicateur du fait que nous avons une faible capacité à repousser les attaques de la maladie, c’est lorsque nous avons sommeil aux moments où la plupart de nos compagnons sont en pleine activité.

Nous devons reconsidérer la consommation d’excitants pour mieux connaître notre véritable « thermomètre » de besoin de repos.

Si la consommation de caféine (thé, café, boissons énergétiques…) est excessive, cela affecte sûrement vos modèles de sommeil et sabote votre système immunitaire.

Des recherches irlandaises ont montré que prendre plus de 4 tasses de café par jour est suffisant pour affecter le système immunitaire.

La caféine supprime les fonctions de certains agents immunitaires clés (les lymphocytes et les cellules T). 

Les cellules immunitaires doivent avoir du combustible pour travailler

Quand notre corps ingère des protéines, on obtient de la glutamine en tant que combustible.

Si nous ne consommons pas les quantités adaptées de protéines, notre corps les « volera » dans les muscles du squelette, surtout si l’on fait un travail physique ou beaucoup de sport.

Nous perdrons de la masse musculaire et non pas de la graisse.

De plus, pour nos cellules immunitaires, l’acide aminé glutamine est le véritable carburant de notre corps. Il est très puissant mais se consomme très rapidement.

Pour corriger cette déficience, après avoir fait un effort physique, il est on de consommer de 5 à 10 grammes de glutamine. Vos globules blancs et vos muscles vous remercieront.

Notre corps peut-il bien se réparer après les exercices ?

L’une des fonctions de notre système immunitaire est d’aider à nettoyer les cellules des déchets.

Les exercices sont sains quand ils sont modérés, mais les muscles, lorsqu’ils travaillent, libèrent des déchets qu’ils devraient excréter.

Le système immunitaire se met à travailler et pour l’aider, il est important de consommer de bons aliments après l’effort physique.

Selon les études du Journal of Applied Physiology, la nutrition postérieure à l’exercice évite les maladies chez les soldats reclus sur le camp d’entraînement.

Pour savoir si on se repose suffisamment ou que l’on ingère les calories suffisantes après les exercices, ou si nos défenses immunitaires sont faibles, il existe une série de données qui nous informent des situations suivantes:

  • Nous sommes trop fatigués la plupart du temps, mais nous avons du mal à dormir le soir.
  • Tout notre corps nous fait mal.
  • Nous nous sentons de plus en plus fragiles lorsque nous faisons du sport.
  • Des crampes, des déchirures musculaires apparaissent souvent.

Si vous remarquez un ou plusieurs de ces symptômes, mieux vaut réduire la fréquence et le temps d’effort physique. De plus, prenez un grand verre de chocolat au lait après l’effort.

Avoir un estomac sain

Un estomac chroniquement enflammé peut jouer un rôle important dans des problèmes qui vont des maladies cardiaques et des cancers aux désordres auto-immunitaires.

Si vous ressentez régulièrement une sensation de brûlure dans l’estomac, peut-être que vous mangez trop épicé ou que vous souffrez d’une infection.

Dans ce cas, vous devez prendre quotidiennement un yaourt ou plutôt des probiotiques pour avoir des bactéries saines dans le tractus gastro-intestinal (surtout L. acidophilus).

  1. Surveiller toutes les zones possible d’attaque de pathogènes

Nous devons faire attention à ce que tous les points d’entrée de notre corps (bouche, yeux, nez et oreilles principalement) puissent le moins possible être envahis par les germes.

Pour cela, ne mettez pas vos doigts dans la bouche, ni dans les oreilles.

Surveillez votre peau si elle comporte de l’eczéma ou des croûtes qui peuvent mener à des infections récurrentes (comme le Staphylococcus aureus).

Ne serrez pas la main à quelqu’un qui a un rhume, et si vous le faites, lavez-les immédiatement avec du savon, surtout les ongles que vous portez courts.

Avoir un système immunitaire bien hydraté

Nos soldats doivent avoir de bonnes réserves d’eau pour travailler efficacement. L’hydratation doit être encore plus importante quand on est malade.

Les fluides transportent des nutriments à la place de la maladie et emmènent les toxines pour les rejeter.

Si vous observez une couleur jaunâtre sombre dans la première urine de la journée, c’est que vous avez besoin d’eau.

L’idéal est de boire minimum un litre d’eau à jeun et deux autres litres tout au long de la journée. 

Remèdes naturels pour renforcer le système immunitaire

Il y a une grande variété de jus et d’infusions pour augmenter nos défenses immunitaire.

De plus, nous recommandons d’éviter les plats gras et les sucres raffinés, de consommer au minimum 10-12 verres d’eau par jour pour stimuler le système immunitaire, d’expulser des toxines, de faire 30 minutes d’exercice quotidien et de réaliser des exercices de relaxation et de respiration profonde.

  • Le miel d’abeille. C’est un antibiotique naturel. Prendre une cuillerée chaque jour.
  • Le ginseng. Une infusion de ginseng par jour est bonne pour prévenir les maladies et pour le traitement des affections liées aux problèmes immunitaires.
  • Le thé vert. L’infusion de thé vert stimule la production de cellules immunitaires.
  • Le jus de carotte et d’orange. Mixez une carotte et mélangez avec du jus d’orange. Prenez-en chaque jour au petit pour stimuler votre système immunitaire.
  • Ail, orange, oignon et brocoli. Mélangez du jus d’orange avec le jus de 2 gousses d’ail, un oignon et du brocoli. Prenez un verre chaque jour pendant une semaine et reposez-vous pendant un mois.
  • Mandarine, gingembre, citron et miel. Mélangez le jus de 2 mandarines, 1 citron, 1 cuillerée de gingembre frais râpé et une petite cuillerée de miel avec un peu d’eau. Prenez-en au moins trois fois par semaine.
  • L’échinacée. Faites bouillir une demi cuillerée d’échinacée pulvérisée dans une tasse d’eau pendant 3 minutes. Retirez du feu, couvrez et laissez reposer. Prenez une tasse un jour sur deux pendant 6 semaines.