La connaissance de soi peut être synonyme de bonheur

· 8 février 2017

Les personnes qui arrivent à se connaître savent que la perfection n’est pas toujours possible et c’est pour cela qu’elles sont capables d’être plus heureuses, car elles ont des objectifs réalistes.

 

Si nous arrivons à savoir qui nous sommes et comment nous sommes, nous aurons franchi une étape importante.

Nous serons les vrai-e-s architectes de notre vie et arriverons à atteindre le bien-être et la plénitude pour développer tout le potentiel que nous pouvons avoir.

Le concept de bonheur

bonheur-reduit-ictus

Parmi les définitions du bonheur se trouve celle qui définit un état de bien-être, de satisfaction personnelle et de plénitude.

Dans cet état, la personne se sent grande, pleine et capable d’affronter n’importe quelle situation.

Lisez également : Le bonheur vient de notre vie intérieure, pas des personnes qui sont à nos côtés

La connaissance de soi pour le bonheur

  • Les experts sont d’accord sur le fait qu’une des clés les plus importantes pour atteindre le bonheur est la pleine connaissance de soi.
  • Mais également la prise de conscience personnelle autour de l’identité, des valeurs, des ressources et des capacités de chacun.

La clé pour être heureux-se à travers la connaissance de soi

joie

Dans un premier temps se trouverait la prise de conscience que nous sommes les maître-sse-s de nos vies. De cette manière, nous assimilerons que nous sommes des miracles vivants et que nous faisons partie d’une nature dynamique, pleine d’abondance et de possibilités de grandir.

Nous devons observer nos propres pensées, être témoins de celles-ci, des émotions et des résultats.

Ne nous attachons pas à trop nous juger, soyons simplement plus observateur-trice-s.

Changer les pensées

Une fois les pensées négatives détectées, il faut les substituer par d’autres alternatives, et de nouveau observer leur impact.

La clé est le bonheur au lieu de la peur, c’est-à-dire, qu’au lieu de se focaliser sur les peurs et leur donner de l’importance, il faut se connecter au bonheur que suppose le fait d’être vivant-e et analyser les capacités.

Quelques actions qui aident à la connaissance de soi

heureux

Il a été prouvé que manier, contrôler et gérer nos émotions nous rapproche plus du bonheur. Nous pouvons mesurer notre bonheur à travers l’interprétation de ce qui nous arrive.

Il nous arrive toujours des choses, certaines plus tristes, d’autres plus joyeuses, mais le plus important n’est pas ce qui nous arrive, mais comment nous l’interprétons.

Dans cette interprétation influent des facteurs comme le maniement des émotions, la manière dont nous nous connaissons et gérons notre réalité, l’entourage qui nous environne. Et surtout, nos réactions.

Atteindre le bonheur

Le bonheur n’est pas de faire ce que l’on veut quand on veut, mais de vouloir ce que l’on fait. Que chaque jour nous essayons de profiter des circonstances dans lesquelles nous vivons.

Il faut comprendre que bien-être n’est pas synonyme de bonheur, mais que le bonheur est un acte face à ce que nous faisons.

Parfois nous sommes heureux-se de nous rappeler des événements pendant lesquels nous avons profité dans le passé. Il a été prouvé que ce souvenir change la chimie du cerveau.

La clé pour notre bonheur commence à irriguer notre cerveau avec des souvenirs positifs. De cette manière, seulement en se rappelant des événements heureux, cela peut changer notre état d’esprit grâce à la sécrétion de sérotonine.

La motivation

Il est important de se lever le matin avec un objectif. Peu importe qu’il soit grand ou petit, mais avec une motivation, nos journées peuvent être différentes.

Les pensées négatives changent notre monde interne. Pour cela gérer nos émotions, vivre l’instant présent nous emplit d’optimisme et génère des pensées positives.

Ces pensées positives nous aideront à sécréter les endorphines nécessaires pour modifier notre santé et notre entourage. De plus, elles améliorent la vie de couple.

Quelques mots nécessaires

couple-heureux

Parmi les mots qui vont le plus changer notre perspective de vie se trouvent : s’il te plait, merci et pardon. Par notre langage nous nous manifestons au monde et nous prédisposons à affronter notre journée.

  • S’il te plait nous ouvre le chemin pour interagir avec l’autre personne.
  • Merci suppose un remerciement, qui est la mémoire du cœur.
  • Pardon nous sert de thérapie, comprenant les circonstances par lesquelles nous passons, en nous pardonnant à nous-mêmes et à nos semblables.

Visitez cet article : La douleur émotionnelle est celle qui met le plus de temps à se soigner

Conseils pour la connaissance de soi

  • Nous connaître véritablement. Lorsque nous nous connaissons, nous nous comprenons et nous acceptons et commence notre dépassement. Il n’est pas possible de se dépasser ou de changer quelque chose si l’on ne se connaît pas.
  • Eviter l’autocritique exagérée et le perfectionnisme permanent. Les personnes hyper perfectionnistes sont insatisfaites, et cela génère de la négativité.
  • Il a été démontré que les personnes insatisfaites sont malades plus souvent et ont plus de migraines que celles qui acceptent les situations.
  • Il est important de favoriser un dialogue interne positive pour nous soutenir nous-mêmes.
  • On dit que pour pouvoir être heureux-se il faut être prêt-e à échouer pour ainsi nous rendre compte de l’important et du superflu.

Objectifs à atteindre

Il est important de nous concentrer sur les objectifs pas à pas, c’est-à-dire, visualiser dans un premier temps les petits objectifs et buts. De cette manière, avec le petit, on obtient le grand.

Nous devons travailler tous les jours à atteindre des petits buts pour arriver à un plus grand objectif. Le principal c’est de ne pas perdre l’état d’esprit d’auto-motivation interne.