Dépression chez les personnes âgées : comment la détecter à temps ?

· 30 janvier 2019
Après la retraite et à partir d'un certain âge, les personnes âgées peuvent commencer à ressentir une certaine dépression, car elles ont l'impression de ne plus être utiles à la société.

Pour différentes raisons dont nous allons vous parler dans la suite de cet article, les épisodes de dépression chez les personnes âgées de plus de 60 ans peuvent être plus fréquents.

Les sentiments de tristesse, de frustration et de colère peuvent modifier leur vie quotidienne. Nous allons vous expliquer comment détecter la dépression chez les personnes âgées à temps.

Tout savoir sur la dépression chez les personnes âgées

Après la retraite, de nombreuses personnes se sentent inutiles. Leur vie ne leur paraît plus avoir de sens. Cette pensée peut les entraîner à déprimer. Et elles ne pas profitent pas des années qu’il leur reste à vivre, qui peuvent être 10, 15, 20 ans et plus encore de nos jours.

En effet, la dépression est fréquente chez les personnes âgées, même si elle ne fait pas partie du processus naturel de vieillissement.

Elle peut être mise en relation avec les changements auxquels elles ont dû faire face ces dernières années. A la reconnaissance qu’elles attendent par rapport à leur vie passée. A leurs relations avec les divers membres de leur famille et aux activités qu’elles exercent au quotidien.

Les changements de style de vie qui chez les sexagénaires sont très courants et très importants. Une personne peut travailler toute sa vie du lundi au vendredi, de 9 h à 18 h, puis se retrouver du jour au lendemain seule chez elle, mais sans rien de particulier à faire.

Tout savoir sur la dépression chez les personnes âgées

Mais d’autres facteurs que le simple fait d’être à la retraite peuvent également jouer dans l’apparition de ce phénomène.

  • Un déménagement du foyer familial, pour vivre dans un endroit plus petit.
  • Un emménagement dans un centre pour personnes âgées.
  • Des douleurs chroniques ou des maladies graves.
  • Le décès du conjoint, d’un membre de la famille ou d’ami-e-s proches.
  • Une perte d’indépendance.
  • Un manque d’obligations.
  • Une pénurie d’activités disponibles.
  • Des difficultés économiques.

Lire également : Changements dans les habitudes alimentaires à 30, 40, 50 et 60 ans

La dépression chez les personnes âgées n’est pas toujours prise correctement en compte par leur entourage. Car les symptômes de cette pathologie semblent parfois être temporaires. Et on a parfois tendance à les qualifier facilement de caprices.

Risques de suicide

Cependant, si la personne âgée garde des pensées négatives durant une période de temps importante, cela peut engendrer des pathologies physiques. Certains anciens refusent même de s’alimenter, voire tentent de se suicider.

Il est nécessaire de savoir que la découverte d’une maladie chez une personne du troisième âge peut provoquer très rapidement une dépression grave.

C’est notamment le cas lorsqu’elles sont diagnostiquées d’un cancer, de la maladie de Parkinson ou bien d’une démence. La situation peut aussi empirer si elles consomment fréquemment des médicaments comme des somnifères ou bien si elles boivent beaucoup d’alcool.

Comment détecter à temps la dépression chez les personnes âgées ?

Comment détecter à temps la dépression chez les personnes âgées

Lorsque nous sommes encore actif-ve-s et que nous n’avons que 30 ou 40 ans, nous nous imaginons la retraite comme une période dorée.

C’est une période durant laquelle nous allons pouvoir profiter d’une belle maison en bord de mer ou à la montagne. Ou bien lire le journal du matin sur la terrasse et recevoir les visites régulières de nos enfants et de nos petits enfants.

Cependant, la réalité n’est pas souvent aussi idyllique.

Il est possible que nous devions nous installer dans une maison de retraite pour diverse raisons :

  • Nos proches ne peuvent pas prendre soin de nous
  • Notre conjoint est décédé,
  • Nous souffrons d’une maladie qui entraîne des grandes douleurs ou bien et une perte de mobilité,
  • Il n’existe pas d’autre solution viable.

Le processus de vieillissement est pour beaucoup de gens la pire époque de leur vie.

La perte d’ami-e-s et d’êtres chers, le sentiment d’infériorité à cause d’une condition physique ou mentale dégradée, le manque d’attention de la famille et le sentiment de n’être plus utile à rien dans la société, voilà autant de raisons qui peuvent faire perdre pied aux personnes âgées.

C’est pourquoi elles connaissent si souvent des périodes de dépression.

Les enfants, les petits-enfants et la famille proche peuvent donc facilement détecter les premiers symptômes de ce trouble mental. Ils peuvent alors aider leurs anciens à comprendre que leur vie n’est pas terminée, qu’ils ont encore beaucoup de choses à découvrir.

Le processus de vieillissement est pour beaucoup dans la dépression chez les personnes âgées

Parmi les principaux symptômes qui accompagnent une dépression chez les personnes âgées, on retrouve :

  • Sentiments de tristesse ou bien de perte de motivation, qui  peuvent durer plusieurs semaines,
  • Perte d’intérêt pour des choses qu’elles faisaient avant leur retraite,
  • Manque de satisfaction par rapport à leurs activités quotidiennes.

Les anciens peuvent aussi expérimenter :

  • Plus de fatigue que d’habitude, même s’ils ne réalisent pas d’activités intenses.
  • Une perte d’appétit qui se répercute sur leur poids corporel.
  • Une envie de s’isoler des personnes de leur entourage.
  • Des difficultés à trouver le sommeil. En effet, les personnes du troisième âge dorment moins en règle générale.

Il existe encore d’autres symptômes que nous pouvons analyser chez nos parents ou nos grands-parents :

  • Sentiment d’infériorité,
  • Sentiment de culpabilité,
  • Perte de confiance en eux,
  • Idées suicidaires,
  • Comportements étranges, qu’ils n’avaient pas avant.

Lire également : Que manger pour lutter contre la fatigue ?

Que faire face à la dépression chez les personnes âgées ?

Que faire face à la dépression chez les personnes âgées

La première mesure à prendre est de rappeler à la personne que la vieillesse est une étape de la vie qui ne peut pas être évitée. Les sentiments que nous avons décrit précédemment ne doivent pas faire partie de cette période de la vie qui, comme toutes les autres, a des bons et des mauvais côtés.

Les limites physiques et économiques sont deux des raisons principales qui peuvent amener les personnes âgées à souffrir de dépression.

  • Pour les premières, elles peuvent toujours choisir des activités stimulantes et divertissantes qui soient en adéquation avec leur condition physique propre.
  • Dans le second cas, elles doivent demander de l’aide à leur famille. C’est aussi une excellente manière pour les enfants et les petits-enfants de rendre à leurs aïeux tout ce qui leur ont donné durant leur vie.

D’un autre côté, leur entourage ne peut pas et ne doit pas leur imposer une quelconque activité. Notamment si les personnes âgées n’en veulent pas.

Seule la diplomatie doit être utilisée pour que cela fonctionne correctement. A moins que ce soit une question de vie ou de mort, la personne âgée doit pouvoir mener sa vie comme elle l’entend.

Et, bien évidemment, ses proches doivent l’accompagner dans ses choix. Et également lui assurer une présence régulière, comme une visite hebdomadaire par exemple.