Diabète et coronavirus : comment agir ?

22 mai 2020
Les patients avec du diabète - tout comme les autres groupes à risque - doivent renforcer les mesures préventives face à la situation du coronavirus. Dans cet article, nous partagerons avec vous quelques recommandations générales.

Face aux alertes associées au coronavirus, de nombreux patients avec du diabète -ainsi que leurs soignants- se sont vus obligés à prendre des mesures préventives dans le cas d’une association diabète et coronavirus. La pandémie du COVID-19 est récente. Il existe de nombreuses inconnues autour de son fonctionnement.

Il n’existe pas encore d’informations précises sur des aspects tels que la propagation du virus, son mode d’action, sa physiopathologie, entre autres. Néanmoins, on a pu identifier certains groupes à risque, tels que les personnes âgées, immunodéprimées ou encore diabétiques.

Certes, le coronavirus (COVID-19) est un pathogène qui n’entraîne pas un grand taux de mortalité dans des conditions normales. Or, les groupes mentionnés ont tendance à présenter des complications graves voire une issue fatale. C’est pourquoi nous souhaitons nous intéresser dans cet article à un groupe en particulier : les patients diabétiques.

De cette manière, nous vous expliquerons dans cet article comment adopter des stratégies de prévention efficaces. Nous vous donnerons également quelques conseils en matière d’alimentation qui peuvent être utiles pour préserver la santé de ces personnes.

Lisez également : 3 dispositifs pour contrôler le diabète

Prévention du coronavirus

Bien se laver les mains

Les patients diabétiques – comme toute autre personne – doivent renforcer l’hygiène des mains comme méthode de prévention du coronavirus. Bien que le virus puisse rester actif sur certaines surfaces, selon les experts, il est sensible au savon, à l’eau et à l’alcool.

C’est pour cette raison qu’il s’avère crucial de se laver les mains régulièrement et de désinfecter les objets, y compris les appareils mobiles. En outre, on recommande de ne pas sortir de chez soi pour éviter le contact avec les personnes.

Une distance de deux mètres entre deux personnes devrait être suffisante pour éviter la propagation du virus à partir de la suspension de gouttes de salive émises en parlant.

Il n’existe pas d’indices qui permettent de penser que les aliments puissent être un vecteur de transmission. Néanmoins, on recommande la cuisson complète des aliments pour éviter d’éventuels risques.

Diabète et coronavirus : comment intervenir ?

Se rendre à l’hôpital n’est pas une bonne idée sauf dans le cas d’un cadre symptomatologique grave. Pour cette raison, la meilleure option est une bonne planification. Ainsi, il est nécessaire d’avoir à portée de main les numéros de téléphone des services médicaux.

Par ailleurs, il s’avère important de posséder des vivres chez soi jusqu’à la fin de la période d’incubation et de contamination du virus. En outre, il est nécessaire de posséder les équipements de surveillance de la glycémie, tout comme la mesure appropriée pour contrôler ce paramètre.

A voir : 5 recettes riches en fibres pour réguler la glycémie

Dans le cas où une personne diabétique contracte la maladie, on recommande de contacter immédiatement les professionnels de santé pour connaître exactement la fréquence à laquelle on doit contrôler la glycémie. Il convient de souligner qu’on ne doit suspendre aucun traitement sans l’avis du médecin.

Certains experts affirment que certains antiinflammatoires non stéroïdiens (AINS) peuvent compliquer la progression de la maladie. Il n’existe néanmoins pas d’études scientifiques à ce sujet qui permettent de prouver cette affirmation.

Alimentation contre l’inflammation et le coronavirus

Aliments à manger en cas d'association diabète et coronavirus

Le coronavirus entraîne une pneumonie qui peut mettre en danger la vie de l’individu. Ainsi, l’alimentation devra viser à réduire l’inflammation. Les études scientifiques ont démonté que certains aliments – tels que l’ail ou les crucifères – présentent un caractère antiinflammatoire. On recommande ainsi leur consommation dans ce type de situations.

En outre, les études actuelles suggèrent que le curcuma peut aider à prévenir et à améliorer les pathologies pulmonaires. Grâce à ses propriétés antioxydantes et antiinflammatoires, il s’avère être un grand allié dans la lutte contre la maladie.

Diabète et coronavirus : dernières recommandations

En raison de la grande incertitude des autorités sur le virus, il est nécessaire de renforcer les précautions si on souffre de diabète ou autres maladies. Il faut appliquer des mesures d’hygiène les plus strictes possible pour éviter la contamination, et ne pas sortir de chez soi sauf cas de force majeure.

Les personnes qui appartiennent à des groupes à risque présentent de plus grandes probabilités de souffrir de signes graves. C’est pourquoi elles doivent savoir comment agir si elles commencent à présenter des symptômes. Suivre quelques conseils en matière d’alimentation pourrait aider à améliorer les symptômes de la maladie. Il n’existe néanmoins pas d’études concrètes dans la littérature médicale étant donné qu’il s’agit d’une pathologie très récente.

Enfin, il convient de souligner qu’il est fondamental d’éviter l’effondrement du système sanitaire. Ainsi, il ne faut pas se rendre à l’hôpital sauf en cas d’extrême nécessité. De plus, on doit prévenir les autorités compétentes si on commence à développer des symptômes ou si on pense avoir contracté la maladie.

  • Lelli D., Sahebkar A., Johnston TP., Pedone C., Curcumin use in pulmonary diseases: state of the art and future perspectives. Pharmacol Res, 2017. 115: 133-148.
  • Xu C., Mathews AE., Rodrigues C., Eudy BJ., et al., Aged garlic extract supplementation modifies inflammation and immunity of adults with obesity: a randomized, doublé blind, pacebo controlled clinical trial. Clin Nutr ESPEN, 2018. 24: 148-155.
  • Wu Z., McGoogan JM., Characteristics of and important lessons from the coronavirus disease 2019 (COVID-19) outbreak in China: summary of a report of 72314 cases from the chinese center for disease control and prevention. JAMA, 2020.