J’ai appris à être fort quand j’ai compris que je devais me lever seul

· 30 mars 2016
Même si cela semble difficile, nous ne pouvons compter que sur nous-même, et pour cela, nous devons apprendre à vaincre les adversités, à nous valoriser et à prendre soin de nous-même, par-dessus tout le reste.

Pour être heureux, il faut tout d’abord apprendre à être fort et pour cela, il est nécessaire de comprendre que nous sommes les seuls responsables de cette réussite.

Personne ne va vous apporter de l’air pour que vous respiriez, et personne ne va vous donner la force de vous lever le matin.

La force est une association d’énergie, de motivation, d’estime de soi et de rêves.

Ce sont les quatre piliers qui peuvent être altérés par des facteurs externes comme une relation toxique, des périodes très longues de stress ou d’anxiété, ou des déceptions quotidiennes que l’on n’affronte pas de manière adaptée.

Dans cet article, nous vous invitons à réfléchir à cela pour appliquer des stratégies simples grâce auxquelles vous pourrez mieux gérer les complications de la vie.

Quand la vie vous demande d’être fort

Voici une phrase très connue du physicien Stephen Hawking : “Se plaindre est inutile et c’est une perte de temps ».

Nous avons le droit de nous plaindre, mais lorsqu’on se retrouve face à une situation complexe et difficile, il n’y a pas d’autre remède : nous seul pourrons nous sortir de l’abîme.

Nous vous recommandons de lire : Les conseils les plus judicieux pour développer l’estime de soi

Le soutien des nôtres, de la famille, des amis et des institutions sociales est indispensable, mais l’étape vers l’amélioration et la conviction que nous devons être courageux est un acte qui doit provenir des profondeurs de notre cœur.

Femme-sous-l'eau-avec-couronne-de-fleurs-500x380

Personne ne choisit d’être fragile. Ce sont les circonstances qui nous « frappent » pour nous mettre à l’épreuve.

Face à ces moments d’adversité, il est nécessaire de changer nos pensées et de mieux gérer notre monde émotionnel.

Nous vous encourageons à appliquer ces petites stratégies simples, à partir desquelles vous pourrez réfléchir pour apprendre à être fort quand la vie vous met à l’épreuve.

Ayez confiance en le changement : être fort ne dépend que de vous

Qui vous aime peut vous donner la main pour vous aider à vous remettre debout, mais si vos jambes ne vous tiennent plus et que votre esprit vous dit que vous préférez rester au lit, l’aide des autres ne servira à rien.

Lisez aussi : La co-dépendance : les chaînes qui font mal

Être fort dépend de vous et pour réussir, il faut commencer à appliquer des changements quotidiens simples :

  • Ayez un dialogue interne positif chaque jour. Efforcez-vous de mieux vous alimenter ou de faire du sport et surtout, à partir de maintenant, oubliez les “ce n’est pas possible », « aujourd’hui, je ne peux pas », « je m’en vois incapable », « ce n’est pas pour moi ». 
  • Changez vos pensées et vous changerez vos émotions. Jour après jour, vous vous sentirez plus assuré émotionnellement.

Acceptez et comprenez que la vie, c’est aussi renoncer et laisser partir

Une autre idée qui se vend beaucoup dernièrement dans les livres est le besoin d’arrêter de s’accrocher aux choses et aux personnes. Nous savons bien que ce n’est ni simple ni réaliste.

Femme-soufflant-sur-un-pissenlit

  • Nous nous accrochons aux personnes que nous aimons car c’est ainsi que nous concevons le bonheur. Donner et recevoir est le sens maximum de la joie et il est donc quasiment impossible de ne pas nous accrocher à notre famille, nos enfants et notre conjoint.
  • Toutefois, il s’agirait plutôt de comprendre que dans la vie, rien n’est sûr, et que ce que nous avons aujourd’hui, nous pourrions bien le perdre demain.
    Apprendre à renoncer et à laisser aller est une chose à laquelle nous devrions tous être préparés.
  • L’acceptation de la douleur et de la séparation est la clé pour réajuster notre vie. “J’accepte que tu ne m’aimes plus, ça me fait mal, mais je comprends que je dois aller de l’avant, continuer seul, en étant fort et en m’aimant”.

Prenez soin de vous et gratifiez-vous

Les meilleurs soins ne sont pas ceux que les autres vous prodiguent, mais ceux que vous vous apportez à vous-même.

Qu’est-ce que cela veut dire ? Pensez quelques secondes à cela :

  • Si nous nous disons à nous-même que la vie ne va rien nous offrir de bon, que notre train est déjà passé et que l’amour, le respect ou la joie n’apparaîtront plus jamais dans notre réalité, nous nous auto-sabotons.

Et plus encore : « il n’y a pas pire ennemi que ses propres pensées ».

Nous vous recommandons de lire : Si vous tombez 7 fois, levez-vous 8 fois

Femme-dans-un-bateau-besoin-d'etre-heureuse-500x301

  • Changez d’attitude et vous changerez votre vie. Arrêtez de penser d’abord aux autres, et soyez conscient que si vous ne prenez pas soin de vous, personne ne va le faire.

Si nous ne nous montrons pas de respect, nous repousserons considérablement les limites et les autres profiteront de nous.

  • Pensez aussi à cette question : Quand vous êtes-vous félicité pour la dernière fois ? Pour être fort, il est nécessaire de comprendre que nous méritons d’être heureux, de profiter et de nous offrir des émotions positives :
    • Sortez marcher, permettez-vous de profiter du « ici et maintenant », prenez conscience de ce qui vous entoure, et de la lumière.
    • Faites-vous un cadeau simple : un déjeuner, une après-midi à la plage, une nouvelle robe, une nouvelle coupe de cheveux, une sortie entre amis.

Les moments de joie nous rappellent le besoin de préserver ce que l’on aime, et ce pour quoi on lutte. Soyons forts !