Le cholestérol chez la femme : comment le réduire ?

· 3 juillet 2014
Les fruits rouges sont riches en antioxydants qui nous aident à faire baisser le taux de sucre dans le sang. Grâce à leur teneur en anthocyanes, ils sont très efficaces pour réguler le cholestérol.

Le cholestérol apparaît d’une façon différente chez les hommes et chez les femmes. Peut-être que vous ne le saviez pas, mais les femmes sont influencées par des changements hormonaux. À cause de cela, les taux de cholestérol augmentent par exemple lors de la ménopause ou lors d’une grossesse. Il est donc important de savoir comment ce dernier agit sur les femmes, et quel est le moyen qui existe pour réduire le cholestérol grâce à notre propre nature. Nous vous invitons à en savoir plus dans cet article !

Nous savons déjà que le cholestérol est un type de graisse qui se retrouve de façon naturelle dans notre organisme. Il nous aide à réaliser plusieurs fonctions vitales indispensables dans notre santé. À l’intérieur de notre corps il synthétise aussi de nombreuses hormones, ainsi que de la vitamine D et des acides biliaires. Pour être transporté dans le sang, il a besoin de lipoprotéines, les LDL et les HDL. Le risque pour notre santé apparaît précisément lorsqu’il existe une différence entre ces deux éléments.

Les causes du cholestérol chez les femmes

causes femmes

Le cholestérol avant la ménopause

Le risque de souffrir de cholestérol avant la ménopause se doit à de nombreux facteurs. Très souvent, cela apparaît avant 50 ans et nous oblige alors à suivre un traitement médical spécifique ou à changer nos habitudes alimentaires. Mais voyons donc en premier lieu les causes du problème :

    • La grossesse : Lors de la grossesse, on souffre d’une augmentation des oestrogènes et des hormones, qui se doit au développement du placenta. En effet, le cholestérol est une graisse essentielle pour la formation des oestrogènes et des hormones placentaires. Tout cela nous amène donc à une hypercholestérolémie. En plus de cela, on souffre aussi de changements dans les processus anabolisants, ce qui engendre encore plus de cholestérol. Vous devez faire un suivi lors de la grossesse, car c’est votre médecin qui vous indiquera ensuite le traitement à suivre le plus adapté.
    • L’utilisation de pilules contraceptives : Grand nombre de ces pilules contiennent des oestrogènes et de la progestérone. Comme nous vous l’avons mentionné avant, ces substances affectent nos taux de triglycérides et de cholestérol, ce qui provoque des troubles que ce soit au niveau des HDL ou bien des LDL.
    • L’hypothyroïdie : De récentes études ont révélé qu’en cas d’hypothyroïdie, la glande thyroïde produit très peu d’hormones thyroïdiennes. En même temps, c’est tout le métabolisme du corps qui se ralentit. Cela provoque donc une augmentation du cholestérol, car le manque d’hormones thyroïdiennes diminue la capacité du foie à traiter le sang. Il faut donc prendre cela en compte.
    • L’insuffisance rénale : lorsqu’on souffre d’insuffisance rénale, les lipides s’accumulent dans le sang puisqu’on est dans l’impossibilité de les traiter correctement. Tout cela conduit notre taux de cholestérol à augmenter jusqu’à se retrouver dans une situation vraiment problématique.
    • L’obésité : C’est une réalité, sûrement la plus courante et la plus connue. L’accumulation de graisses trouble immédiatement l’équilibre entre les HDL et les LDL, ce qui augmente alors le cholestérol ainsi que la présence de graisses collées dans les veines et les artères. Ces dernières durcissent, et cela devient dangereux !

Le cholestérol lors de la ménopause

  • Le cholestérol augmente toujours lors de la ménopause, c’est inévitable. Parfois, on désespère sans savoir ce qui provoque ce cholestérol. On suit une bonne alimentation, on prend soin de nous, et pourtant, il est toujours là. Pourquoi ? En fait, tout se doit à une décompensation d’oestrogènes lors de la ménopause. Jusque là, on avait eu de bons taux, mais à partir de la cinquantaine on souffre de plusieurs changements. C’est ce qui provoque l’augmentation du cholestérol dans notre circulation sanguine. Nous devons prendre cela en compte et aller voir notre médecin. Parfois, une thérapie hormonale peut nous aider à compenser ces taux.

Comment combattre le cholestérol chez les femmes ?

Le pouvoir des fruits rouges et bleus

fruits rouges

  • Les pastèques, les grenades, les fraises, les mûres, les myrtilles, les prunes… tous les fruits qui sont rouges et bleus ont le pouvoir de faire baisser le taux de sucre dans le sang. Ils luttent contre le mauvais cholestérol et prennent également soin de notre cœur.
  • Dans le cas des femmes, ces fruits nous permettront aussi de prévenir les infections urinaires par exemple. Ce sont d’excellents antioxydants, capables de nous offrir de grands bienfaits.
  • En plus, ces fruits contiennent des anthocyanes, qui sont vraiment efficaces pour réduire les taux de cholestérol !
  • Essayez d’en manger tous les matins ou alors buvez du jus naturel. Vous pouvez les consommer en les accompagnant d’avoine. C’est vraiment très recommandé pour la santé des femmes.

Les lignes directrices d’une bonne alimentation

fruits légumes

  • Évitez de manger des produits de boulangerie industrielle, des graisses, des additifs, des produits laitiers, de la viande rouge, des aliments frits, des produits salés…
  • Augmentez votre consommation de fruits et de légumes, ainsi que de feuilles vertes, de grains entiers, d’avoine, de graines de lin, de fruits secs et de tofu.
  • Utilisez toujours de l’huile d’olive
  • Essayez de ne pas faire frire vos aliments ; le mieux est d’utiliser le four dès que vous le pouvez.
  • Faites un peu d’exercice : il suffit de marcher par exemple pendant quarante minutes chaque jour, car cela vous évitera d’avoir une vie sédentaire !