Lipome abdominal : symptômes et traitement

Seuls les lipomes qui peuvent causer une gêne secondaire en raison de leur emplacement nécessitent un traitement.
Lipome abdominal : symptômes et traitement
Nelton Abdon Ramos Rojas

Rédigé et vérifié par le médecin Nelton Abdon Ramos Rojas.

Dernière mise à jour : 16 décembre, 2022

Un lipome abdominal est une tumeur bénigne située sous la peau de l’abdomen, dans le tissu sous-cutané. C’est une pathologie très fréquente chez les jeunes et chez les personnes âgées.

Trouver une grosseur dans l’abdomen est effrayant. Il est utile de connaître les caractéristiques de cette blessure compte tenu de sa fréquence.

Qu’est-ce qu’un lipome abdominal ?

La peau est constituée de trois couches : l’épiderme, le derme et le tissu cellulaire sous-cutané ou hypoderme. Le tissu cellulaire sous-cutané est la couche la plus profonde, qui aide à maintenir la température corporelle et donne de la consistance à la peau.

Par ailleurs, elle est constituée de cellules graisseuses ou adipocytes, de cellules de défense et de fibroblastes, des cellules allongées qui lui donnent de la consistance. Les adipocytes sont de grosses cellules dont le noyau est déplacé par une grande vacuole graisseuse. Dans certaines circonstances, ces cellules se développent excessivement, formant une masse connue sous le nom de lipome.

Cette masse peut apparaître dans n’importe quelle partie du corps, bien qu’elle apparaisse généralement plus fréquemment dans le cou, le dos et l’ abdomen. Sa taille peut varier : elle peut être de quelques millimètres ou de plusieurs centimètres.

Les symptômes d’un lipome abdominal

Pour différencier un lipome abdominal d’autres tumeurs, la palpation de la lésion peut être d’une grande aide. Les lipomes sont mous et indolores au toucher. Si la masse est douloureuse au toucher et que la peau de la zone présente des caractéristiques inhabituelles, il peut être nécessaire de mener des études plus spécifiques pour exclure un autre type de tumeur.

Une autre caractéristique des lipomes est qu’ils sont généralement mobiles. Lorsque vous sentez un lipome, vous pouvez sentir la masse se déplacer sous la peau.

En principe, les lipomes ne s’accompagnent d’aucun autre symptôme, mais avec le temps, s’ils grossissent trop, ils peuvent comprimer d’autres structures et provoquer des douleurs ou une inflammation. De plus, ils peuvent être infectés, auquel cas ils doivent être traités avec des antibiotiques.

Les causes

Les lipomes ne sont pas nécessairement dus à une cause spécifique. Il existe certains facteurs liés à leur apparence :

  • Facteurs génétiques. Il existe une pathologie qui provoque la formation de lipomes multiples. C’est ce qu’on appelle la lipomatose et c’est une maladie héréditaire.
  • Consommation d’alcool. Elle n’est pas liée en tant que telle à l’apparition de lipomes, mais elle est liée à la lipomatose. La consommation d’alcool chez les sujets atteints de cette pathologie favorise la formation de plus de lipomes.
  • Obésité. Chez les personnes obèses, la quantité de graisse est plus grande, il y a donc plus de chances qu’un lipome se forme.
  • Autres maladies. Des troubles du métabolisme des graisses peuvent favoriser la formation de ces tumeurs bénignes. La même chose se produit dans les maladies du foie.

Parfois, des lipomes se forment à la suite d’un coup. Quoi qu’il en soit, comme déjà mentionné, il n’y a pas de causes déterminantes connues, mais plutôt des facteurs qui favorisent son apparition.

Ils ne constituent pas non plus une pathologie dangereuse. Ils sont asymptomatiques et n’évoluent pas vers des pathologies malignes. C’est précisément pour cette raison que connaître leurs caractéristiques peut être utile pour les identifier facilement.

Le diagnostic

A de nombreuses reprises, la palpation permet de poser le diagnostic d’un lipome abdominal. S’il est de petite taille et ne se trouve pas dans des zones de complications possibles, il n’y a aucune raison de faire des tests.

S’il y a des doutes sur le diagnostic ou si le lipome est de taille considérable, certains tests peuvent être effectués pour confirmer qu’il s’agit d’un lipome. Ce sont les suivants :

  • Une échographie. L’échographie est une technique d’imagerie simple et rapide pour visualiser le contenu du lipome. Elle permet de le différencier d’un kyste et d’une tumeur maligne.
  • Une biopsie. Cet examen confirme le diagnostic. Pour confirmer qu’il s’agit d’un lipome, une partie du tissu doit être prélevée et examinée au microscope. Dans cette étude, la présence d’adipocytes peut être vérifiée.

Le traitement du lipome abdominal

Les lipomes abdominaux ne nécessitent généralement pas de traitement. Ils ne sont traités que lorsqu’ils se trouvent dans un endroit problématique et lorsque la taille peut être dangereuse. Si les répercussions sur la qualité de vie du sujet sont importantes, un traitement est également envisagé.

Le traitement consiste en une intervention chirurgicale pour enlever le lipome. Une liposuccion ou une excision peut être pratiquée. Lors de l’extirpation, le lipome est retiré, et la plaie est refermée avec une suture.

Si vous avez des inquiétudes concernant votre santé ou si vous ressentez un quelconque inconfort tel que ceux mentionnés ci-dessus, consultez votre médecin dès que possible. Si le professionnel de santé trouve une grosseur, il vous fera passer une biopsie pour l’analyser. En attendant les résultats, suivez les instructions de ce professionnel et essayez de maintenir un mode de vie sain.

Cela pourrait vous intéresser ...
Le traitement de l’amygdalite aiguë
Améliore ta Santé
Lisez-le dans Améliore ta Santé
Le traitement de l’amygdalite aiguë

L'amygdalite aiguë est ce que nous appelons traditionnellement l'angine de poitrine. Son principal symptôme est le mal de gorge. Comment la traiter...



  • Ansaldo, G. P., J. Spatola, and M. M. Brea. “Lipoma gigante de mediastino.” Prensa Med. Argent 44 (1957): 2652.
  • Montes Teves, Pedro, Sonia Salazar Ventura, and Milko Ramos Barrientos. “Lipoma colónico gigante como causa de hemorragia digestiva baja: reporte de un caso.” Revista de Gastroenterología del Perú 27.3 (2007): 307-309.
  • López-Jaramillo, Patricio, Lina Patricia Pradilla, and Yalil Bracho. “Papel del adipocito en la inflamación del síndrome metabólico.” Acta Médica Colombiana 30.3 (2005).

Le contenu de cette publication est uniquement destiné à des fins d'information. À aucun moment, il ne peut servir à faciliter ou à remplacer les diagnostics, les traitements ou les recommandations d'un professionnel. Consultez votre spécialiste de confiance si vous avez des doutes et demandez-lui son accord avant de commencer toute procédure.