Quelle est la différence entre un kyste et une tumeur ?

Connaître la différence entre un kyste et une tumeur est importante. Principalement en raison de la croyance générale selon laquelle un kyste est bénin et une tumeur est maligne. Cela ne correspond pas à la réalité, car dans les deux cas, il peut y avoir ou non un cancer.
Quelle est la différence entre un kyste et une tumeur ?

Dernière mise à jour : 15 février, 2021

Pour la plupart d’entre nous, il n’est pas facile de faire la différence entre un kyste et une tumeur. Dans les deux cas, il s’agit d’une grosseur qui apparaît quelque part dans le corps. En général, elle génère un signal d’alarme parce qu’on l’associe immédiatement à un processus cancéreux.

On pense souvent que la différence entre un kyste et une tumeur est que le premier est bénin et inoffensif, tandis que la seconde est maligne et mortelle. Mais ce n’est pas vrai. Il existe des kystes qui peuvent être dangereux et également des tumeurs sans conséquences.

Cependant, une distinction importante entre un kyste et une tumeur est la cause qui les provoque. Ainsi que, bien évidemment, leur composition et leur développement. Bien que les deux soient parfois très similaires dans leur apparence, ils ont une nature et des implications différentes.

Les kystes

Kyste cutané.

Les kystes sont des poches ou des sacs qui contiennent une matière gazeuse, liquide ou semi-liquide, qui est entouré d’une membrane. Ils apparaissent généralement de manière spontanée et disparaissent souvent de la même façon. Habituellement, ils se forment par l’obstruction ou l’infection d’une glande.

Par ailleurs, il existe différents types de kystes. Les plus communs sont les suivants :

  • Kystes mammairesCe sont des poches pleines de liquide qui apparaissent dans les seins et se déplacent facilement sous la peau. S’il y a plusieurs kystes dans un même sein, on parle alors de maladie fibrokystique mammaire.
  • Kystes folliculaires. Il s’agit de sacs qui se forment dans les follicules pileux et qui contiennent généralement de la kératine. Ils se forment presque toujours sur le cuir chevelu.
  • Les kystes épidermoïdesCe sont les kystes qui se forment dans l’épiderme. Principalement sur le thorax, le dos, le cou et le scrotum.
  • Kystes ovariens. Ils se forment dans les ovaires, en général au cours de l’ovulation. Parfois, ils entraînent des douleurs et des gênes.
  • Kystes hépatiquesse forment dans le foie.
  • Les kystes rénaux : se situent dans les reins.

Les kystes peuvent avoir différentes tailles. Parfois, ils ne sont pas plus grands que la pointe d’une épingle. Et d’autres fois, ils atteignent la taille d’un ballon de basket. Les plus dangereux sont les plus gros en raison des dommages qu’ils peuvent causer aux organes voisins.

A propos des tumeurs…

Cellules tumorales.

Les tumeurs sont des grosseurs qui résultent de la division et de la croissance incontrôlée de certaines cellules. Ces dernières s’accumulent et forment des bosses ou agglomérats, qui se transforment en tumeurs. Nous les appelons également néoplasmes.

D’autre part, les tumeurs peuvent être le résultat d’une maladie, de troubles liés au système immunitaire, de la consommation d’alcool ou de tabac, d’exposition prolongée au soleil, du contact avec certaines toxines ou produits chimiques, de la radiation, de l’obésité, des virus et autres facteurs.

Les tumeurs peuvent être bénignes, prémalignes ou malignes. Autrement dit, non cancéreuses, précancéreuses ou cancéreuses. Les principaux types de tumeurs sont les suivants :

  • Lipomes. Il s’agit de tumeurs qui se forment avec des cellules adipeuses, elles se situent sous la peau et son molles. Elles sont presque toujours bénignes et apparaissent généralement chez les personnes de plus de 40 ans.
  • Fibromes. Ces tumeurs se forment de tissu fibreux ou conjonctif, très fréquentes sur et autour de l’utérus. Il s’agit de tumeurs bénignes.
  • Adénomes. Elle se forment dans la paroi qui recouvre les organes et les glandes. Elles se composent de tissu épithélial glandulaire et sont généralement bénignes.
  • Malignes. Elles peuvent se former n’importe où dans le corps. Ce sont des tumeurs cancéreuses.

Différence entre un kyste et une tumeur

Comme nous pouvons l’observer, la différence entre un kyste et une tumeur réside dans plusieurs facteurs. Le premier d’entre eux est la cause. Alors que les kystes se forment généralement par l’obstruction ou l’infection d’une glande, les tumeurs sont, quant à elles, le résultat de la croissance excessive d’un groupe de cellules.

De plus, les kystes contiennent généralement de l’air, du liquide ou une substance semi-solide, tandis que les tumeurs sont des masses solides tissulaires. Presque tous les kystes sont bénins. Mais il faut savoir que le cancer donne également lieu à l’apparition d’un nombre important de kystes. D’autre part, les kystes qui contiennent des matières solides peuvent être cancéreux.

Une autre distinction importante est que les kystes sont souvent mobiles. Autrement dit, ils peuvent se déplacer d’un endroit à un autre simplement en les touchant. En revanche, les tumeurs se présentent comme une masse rigide, ferme et qui n’est pas mobile. Elles donnent l’impression d’être “accrochées” à l’organisme.

Enfin, les kystes et les tumeurs peuvent apparaître n’importe où dans le corps et exigent un examen médical. Les risques dépendent de plusieurs facteurs. Il est donc nécessaire de procéder aux tests appropriés pour établir un diagnostic.

Cela pourrait vous intéresser ...
Kystes épidermoïdes : causes et traitements possibles
Améliore ta SantéLisez-le dans Améliore ta Santé
Kystes épidermoïdes : causes et traitements possibles

Les kystes épidermoïdes sont de petites bosses bénignes qui se forment sous la peau. Quelles sont les causes ? Existe-t-il un traitement ?



  • Cotte, B., Haag, T., Vaudoyer, F., Canis, M., & Mage, G. (2011). Ecografía de los quistes y tumores de ovario. EMC-Ginecología-Obstetricia, 47(4), 1-24.
  • Giwerc, A., Masson-Lecomte, A., Desgrandchamps, F., & Méria, P. (2019). Quistes y tumores del epidídimo. EMC – Urología. https://doi.org/10.1016/s1761-3310(19)42719-9
  • Avenue, B. M. (2012). Tumores Cerebrales Tumores Cerebrales. American Brain Tumor Association. https://doi.org/10.1109/ICADIWT.2009.5273951