Qu’est-ce qu’une biopsie liquide ?

14 juin 2020
Une biopsie liquide peut être n'importe quel fluide biologique, comme le sang, l'urine ou le liquide pleural, dans lesquels un biomarqueur peut être déterminé. Il s'agit d'une technique qui présente certains avantages sur la biopsie conventionnelle et qui est très utile pour le suivi des patients atteints de cancer.

La biopsie liquide est une méthode de caractérisation d’une tumeur qui est également connue sous le nom de “test des biomarqueurs sanguins”. Jusqu’à maintenant, la seule méthode permettant de déterminer le type de tumeur était la biopsie des tissus. Cependant, cette dernière présente un certain nombre de limites qui ont conduit au développement de nouvelles techniques moins invasives comme la biopsie liquide.

Ce type de méthode recherche, quantifie et caractérise les cellules tumorales, ainsi que l’ADN de leur noyau ou des fragments d’ADN dans le sang circulant chez les patients atteints de cancer. Le but le plus recherché consiste à compter les cellules tumorales dans le sang pour prédire la survie. Plus le nombre de cellules tumorales est élevé, plus le pronostic est mauvais. Ce type de méthode s’applique dans le cadre du cancer du sein, de la prostate, du colon, du rectum et des poumons, entre autres.

Une biopsie liquide peut être n’importe quel fluide biologique, comme le sang, l’urine ou le liquide pleural. Un biomarqueur peut être déterminé dans ces fluides qui, comme pour une biopsie tissulaire, sont représentatifs du tissu dans lequel le biomarqueur est produit.

Les limites de la biopsie des tissus

La biopsie tissulaire par opposition à la biopsie liquide

Comme nous l’avons mentionné, la biopsie tissulaire, bien qu’elle soit l’une des meilleures méthodes pour déterminer les caractéristiques d’une tumeur, présente un ensemble d’inconvénients lors de la réalisation. Tout d’abord, elle nécessite un échantillon de la tumeur. Il s’agit donc d’une technique invasive car il faut effectuer une petite intervention chirurgicale. Ce qui est inconfortable pour le patient.

Comme toutes les opérations chirurgicales, elle peut ne pas être une option adéquate pour certains patients dans des situations délicates ou à un stade avancé de la maladie. Une autre limite est que le tissu choisi pour la biopsie peut ne pas être le plus pertinent ni le plus représentatif pour une évaluation complète de la tumeur. Par ailleurs, les résultats peuvent prendre plusieurs jours pour arriver.

D’autre part, la biopsie tissulaire permet seulement de connaître l’état de mutation de la tumeur à un moment précis. Pour le suivi, il faut donc soumettre le patient à plusieurs interventions chirurgicales tout au long du développement de la maladie. En outre, si l’échantillon prélevé en premier n’est pas récent et correspond à une autre étape de la maladie, il n’est peut-être pas la meilleure option pour décider du premier axe de traitement pour le patient.

Enfin, une dernière limite est que, selon l’emplacement de la tumeur, il se peut que la biopsie soit impossible à pratiquer. Dans ce cas, l’utilisation de la biopsie liquide est avantageuse.

Avantages de la biopsie liquide

La biopsie liquide offre l’avantage de détecter des mutations dans certaines tumeurs de façon rapide, sensible, confortable et fiable. Aussi bien pour le patient que pour l’oncologue. Elle permet également de détecter des mutations dans l’ADN présent dans le sang. Ainsi que de déterminer le meilleur traitement parmi les options disponibles.

Par ailleurs, il s’agit d’une technique beaucoup moins invasive que la biopsie conventionnelle. Elle se réalise par une simple prise de sang et à travers des techniques d’analyse avancées et ultrasensibles. Comme, par exemple, la technologie BEAMing.

Etant donné qu’elle ne nécessite qu’une prise de sang, la biopsie liquide peut s’effectuer sans affecter le bien-être de la personne. Elle est également accessible à un plus grand nombre de patients que la biopsie tissulaire. Cela signifie donc que les données sur la maladie peuvent être obtenues en temps réel.

Enfin, il est important de préciser que la biopsie liquide est représentative de tout le tissu tumoral. Et non d’une seule partie comme c’est le cas de la biopsie tissulaire. Elle permet également d’avoir un suivi de la maladie dans le temps. Ce qui était une limite de la biopsie des tissus.

Lisez aussi : Le diagnostic génétique préimplantatoire (DGP)

A quel moment la biopsie liquide doit-elle être effectuée ?

Biopsie liquide et prélèvement de moelle osseuse

La biopsie liquide est indiquée lorsque la biopsie de tissu initiale n’a pas permis d’obtenir suffisamment de tissu. Une autre indication se présente lorsque la tumeur est située dans un endroit difficile d’accès.Parmi ces endroits difficiles, nous pouvons citer :

  • Cerveau
  • Os
  • Poumon

Elle se réalise également quand le patient ne réagit pas au traitement et qu’il refuse de subir une biopsie conventionnelle supplémentaire.

Découvrez davantage : Progrès de la nanomédecine en sciences de la santé

Conclusion…

La pratique de la biopsie liquide est une méthode très utile qui peut remplacer la technique invasive réalisée jusqu’à présent. Elle présente de nombreux avantages par rapport à la biopsie tissulaire. Toutefois, elle est encore à l’étude afin de l’exploiter au maximum.

 

  • Barcat, J. A. (2015). Biopsia líquida. Medicina (Argentina).
  • Silva, A. S. F. da, Cavichio, M. W. E., Machado, A. L., Tokura, E. H., Andrade, L. E. C., Lázari;, C. dos S., … Carvalho, M. H. B. de. (2017). Biópsia líquida. Fleury Medicina e Saúde. Revista Medica: N: 5 Edição 2 ;2017.
  • Salinas Sánchez, A. S., Martinez Sanchis, C., Gimenez Bachs, J. M., & García Olmo, D. C. (2016). Biopsia líquida en cáncer. Actas Urologicas Espanolas. https://doi.org/10.1016/j.acuro.2015.06.008