La transfusion sanguine, en quoi consiste-t-elle ?

5 novembre 2019
La transfusion sanguine peut sauver la vie de nombreuses personnes atteintes d'hémorragies, de problèmes de moelle osseuse ou de maladies congénitales.

La transfusion sanguine est devenue l’une des pierres angulaires de la médecine moderne. Il s’agit d’une intervention qui permet de sauver un grand nombre de vies, car elle aide à remplacer le sang perdu par certaines blessures.

La première transfusion connue de sang humain a eu lieu au XVIIème siècle. Cependant, ce n’est qu’au XXème siècle que les différents types de groupes sanguins ont été identifiés. Ainsi, jusque-là, les transfusions pouvaient être fatales.

Le groupe sanguin est une classification du sang selon les caractéristiques des globules rouges et du sérum. Lorsqu’une personne est exposée à un groupe sanguin qui n’est pas le sien, des réactions d’incompatibilité peuvent survenir et entraîner la mort.

Cette idée a joué un rôle clé dans le développement de la transfusion sanguine et permet aujourd’hui d’en faire une intervention sûre et efficace. Dans cet article, nous vous disons tout ce que vous devez savoir à ce sujet.

Qu’est-ce qu’une transfusion sanguine ?

La transfusion sanguine est devenue une intervention de routine en médecine. Il s’agit d’un patient qui reçoit du sang, ou certains de ses dérivés, d’une autre personne. Le sang contient les éléments suivants :

  • GLobules rouges (hématies), chargés de transporter l’oxygène et qui aident à éliminer les déchets
  • Globules blancs, qui aident l’organisme à combattre les infections
  • Plaquettes, qui sont impliquées dans la coagulation sanguine
  • Plasma, qui est la partie liquide

Pour pouvoir réaliser une transfusion sanguine, une personne doit d’abord avoir donné son sang. Le donneur est une personne volontaire qui ne reçoit aucune rémunération pour ce geste.

Cet article peut vous intéresser : Caillots de sang : 8 signes d’alerte

Comment réalise-t-on un don du sang ?

Une femme fait une transfusion sanguine

Le don est une intervention très simple qui peut aider à sauver la vie d’une personne. Pour être donneur, vous devez être en bonne santé, peser plus de 50 kg et ne pas souffrir d’anémie ou d’autres problèmes sanguins.

Afin de faire un don, vous devez vous rendre dans un centre spécialisé ou profiter des campagnes sanitaires qui se déroulent généralement dans des lieux publics, comme les facultés ou les mairies.

Pour ce faire, vous vous asseyez le bras tendu sur un accoudoir. La personne chargée de la prise de sang mesurera votre tension artérielle et vérifiera que vous êtes dans des conditions optimales pour faire un don. Ensuite, on vous place un garrot autour du bras.

Le garrot facilite le repérage de la veine et l’insertion d’une aiguille dans celle-ci. L’aiguille doit être stérile et la peau de la zone doit avoir été préalablement nettoyée. Une fois que l’on vous a inséré l’aiguille, le sang est recueilli dans une poche d’environ 470 ml.

L’intervention est plus simple qu’elle n’y paraît. Elle est indolore et dure environ dix minutes. On vous donnera ensuite une petite collation pour vous aider à vous remettre. Il n’y a généralement pas de complications.

Selon certaines études, 92 millions d’unités de sang sont données chaque année. Cependant, il y a encore un déficit de 22 millions d’unités dans le monde. C’est pourquoi nous devrions tous être encouragés à être donneurs de sang.

Vous aimerez peut-être aussi : Plantes et aliments qui empêchent la coagulation du sang

A quoi sert la transfusion sanguine ?

La transfusion sanguine est utilisée pour traiter les patients qui présentent une carence en l’un ou l’autre des composants sanguins. Par exemple, elle est utilisée chez les patients qui, en raison d’un problème dans leur moelle osseuse, ne peuvent pas fabriquer de cellules sanguines.

Cette intervention comporte de nombreuses indications, comme le traitement de l’hémophilie, pour s’assurer que ces patients peuvent effectuer correctement le processus de coagulation. D’autres utilisations sont :

  • Cas d’hémorragies, pour remplacer le volume sanguin
  • Chirurgies majeures dans lesquelles une grande quantité de sang peut être perdue, comme les greffes d’organes et la réparation des lésions
  • Anémie chronique
  • Patients sous chimiothérapie
Une infirmière faisant une transfusion de sang

Quels sont les risques de cette intervention ?

En général, une transfusion sanguine est une intervention sûre. Cependant, même si le risque est faible, des complications peuvent également survenir. Les plus fréquentes sont les réactions allergiques bénignes, qui provoquent de l’urticaire et de la fièvre.

D’autre part, il est important de savoir que peu d’infections se produisent aujourd’hui. De nos jours, le sang des donneurs fait l’objet d’un dépistage afin d’exclure toute infection transmissible comme le VIH ou l’hépatite.

Cependant, il est vrai que dans certains cas, il y a des réactions immunitaires aux transfusions sanguines. Le système immunitaire s’attaque alors aux globules rouges transfusés.

En conclusion

Une transfusion sanguine est une intervention qui peut sauver la vie de nombreuses personnes. Il est important que nous soyons sensibilisés et que toutes les personnes en bonne santé participent en donnant leur sang. Un jour, c’est peut-être vous qui aurez besoin du sang d’un donneur.

 

  • OMS | Transfusión de sangre. (2016). WHO. Retrieved from https://www.who.int/topics/blood_transfusion/es/
  • Indicaciones para la transfusión | Centro Regional de Transfusión Sanguínea de Granada y Almería. (n.d.). Retrieved August 28, 2019, from http://transfusion.granada-almeria.org/actividad/indicaciones-para-la-transfusion
  • Melians Abreu, S. M., Núñez López, E., Esquivel Hernández, M., & Padrino González, M. (2017). Revista de ciencias médicas de Pinar del Río (Vol. 21). Editorial Ciencias Médicas. Retrieved from http://scielo.sld.cu/scielo.php?script=sci_arttext&pid=S1561-31942017000100005
  • Información básica para donantes – Centro de Donación de Sangre de Cruz Roja. (n.d.). Retrieved August 28, 2019, from http://www.donarsangre.org/informacion-basica-para-donantes/