Anémie chez l’enfant : 7 signaux d’alerte

10 septembre 2019
L'anémie chez l'enfant est une situation grave qui requiert un diagnostic précoce. Il est important d'identifier rapidement les symptômes afin d'éviter des complications.

L’anémie chez l’enfant est l’un des problèmes de santé qui suscitent le plus d’intérêt au sein de la santé publique en raison des graves conséquences qu’il peut entraîner sur le développement de l’enfant. Ce problème de santé affecte près de 50 % des enfants en âge préscolaire, à savoir les enfants âgés entre 6 et 24 mois.

L’anémie correspond à une baisse du taux d’hémoglobine. L’hémoglobine est chargée de transporter l’oxygène à l’intérieur des globules rouges. Par conséquent, une chute du taux d’hémoblogine entraîne une chute de l’apport en oxygène aux organes. Nombreuses sont les études sur le sujet. Ces études se sont penchées sur la raison principale à l’origine de cette altération ainsi que sur les outils les plus recommandés pour combattre ce problème de santé.

Pour certaines situations exceptionnelles, telles que la grossesse, la chute du taux d’hémoblogine n’est pas considérée anormale. Mais quoi qu’il en soit, à chaque fois qu’une information semble indiquer une anémie, il est nécessaire de consulter un spécialiste qui saura interpréter toutes les valeurs.

Il y a différents types d’anémie en fonction de la cause à l’origine de ce problème de santé :

  • Une moindre production de globules rouges : la moelle osseuse est chargée de produire des globules rouges. Pour cela, elle a besoin de fer, de folates et de vitamine E
  • La destruction de globules rouges : le terme médical est « hémolyse ». L’hémolyse correspond à une élimination des globules rouges plus rapide qu’en temps normal
  • Une perte de fer : en cas d’hémorragie, il est fréquent de constater une perte de fer. Une carence en fer peut aussi être liée à l’alimentation

Dans la suite de cet article, découvrez quels sont les sept signaux d’alerte pouvant indiquer une anémie chez l’enfant.

1. La fatigue, l’un des premiers symptômes de l’anémie chez l’enfant

L'anémie chez l'enfant provoque de la fatigue

Le terme utilisé en médecine pour ce symptôme est « asthénie« . Face à la présence de ce symptôme, il convient de consulter un spécialiste en pédiatrie afin qu’il puisse déterminer la cause possible via un examen physique nécessaire.

La fatigue est difficile à déterminer, encore plus chez un enfant. Ce symptôme doit être extrême pour être considéré en tant que tel. Chez l’enfant, vous devez observer un moins bon rendement physique et une envie continue de se reposer.

2. L’irritabilité

Ce symptôme accompagne généralement celui de la fatigue, et tout comme la fatigue, il est difficile de l’identifier correctement, car les causes à l’origine de l’irritabilité peuvent être nombreuses.

L’irritabilité peut être tout simplement liée au développement de l’enfant, par exemple.

3. L’anorexie, un symptôme pouvant indiquer une anémie chez l’enfant

La perte d’appétit est un autre des symptômes importants pouvant indiquer une anémie chez l’enfant. Néanmoins, l’anorexie peut apparaître de façon ponctuelle à cause d’une infection ou elle est alors liée à une situation concrète telle que des problèmes à l’école.

Il est recommandé de surveiller l’évolution de l’enfant et de vérifier la durée de cet état. Si l’état persiste dans le temps, consultez un spécialiste.

Cet article peut également vous intéresser : 10 symptômes de maladie mentale que vous devriez connaître

4. La pagophagie ou le pica

C’est un symptôme plutôt étrange qui peut apparaître chez un enfant qui souffre d’anémie. La pagophagie désigne un besoin de consommer des produits non alimentaires, plus concrètement des produits surgelés.

Les parents ou tuteurs de l’enfant doivent surveiller cette altération comportementale et consulter un médecin de façon urgente, car ce comportement peut conduire à une éventuelle intoxication.

5. La pâleur ou la jaunisse de la peau ou des muqueuses

Un des signes de l'anémie chez l'enfant est la pâleur

Un changement de couleur de la peau indique une baisse de la quantité des globules rouges dans le sang. Si ces changements se produisent de façon sporadique et si la récupération est rapide, on est alors face à un cas aigu qui peut se résoudre.

En revanche, si ce changement persiste pendant plusieurs jours,  il est vivement conseillé de consulter un pédiatre.

6. La tachycardie, un symptôme pouvant indiquer l’anémie chez l’enfant

Une fréquence cardiaque élevée ou la sensation de palpitations sont des signaux d’alerte fréquents chez un enfant qui souffre d’anémie. Une fréquence cardiaque élevée peut provoquer des nausées chez l’enfant, une douleur au niveau de la poitrine ou encore une respiration difficile.

Lorsque ce cas de figure se présente fréquemment chez un enfant, il faut consulter un pédiatre. L’anémie n’est pas la seule cause à l’origine de ces signaux d’alerte.

7. La chute des cheveux et les ongles fragiles

Des cheveux qui tombent ou encore des ongles fragiles font partie des symptômes de l’anémie chez l’enfant.

La chute des cheveux n’est pas un symptôme toujours facile à identifier chez un enfant : en fonction de l’âge, les cheveux peuvent être très fins.

Cet article peut également vous intéresser : 9 conseils vraiment efficaces contre la chute des cheveux

En somme, nombreux sont les symptômes pouvant indiquer une anémie chez l’enfant. Nous devons être attentifs à tous ces symptômes afin de détecter le problème à temps et ainsi éviter des complications.

Si vous avez un quelconque doute, consultez un pédiatre.

 

  • Zavaleta, N., & Astete-Robilliard, L. (2017). Efecto de la anemia en el desarrollo infantil: consecuencias a largo plazo. Revista Peruana de Medicina Experimental y Salud Pública, 34(4), 716. https://doi.org/10.17843/rpmesp.2017.344.3346
  • L.M., L., K.S., P., & S.-R., P. (2017). Iron and Cognitive Development: What Is the Evidence? Annals of Nutrition and Metabolism, 71(3), 25–38. https://doi.org/10.1159/000480742
  • Reboso Perez, J., Jiménez Acosta, S., Cabrera Nuñez, E., & Pita-Rodríguez, G. (2005). Anemia por deficiencia de hierro en niños de 6 a 24 meses y de 6 a 12 años de edad. Revista Cubana Salud Pública.