10 symptômes de maladie mentale que vous devriez connaître

8 septembre 2019
Les troubles qui influencent le comportement et l'humeur peuvent avoir des conséquences sur la santé. Chacun d'eux peut présenter des symptômes de maladie mentale de diverses causes.

Certains troubles liés au comportement, à l’humeur ou à la capacité d’établir des relations avec les autres sont des indicateurs de la présence d’une maladie mentale. Ces symptômes doivent se traiter au plus tôt.

Il est probable que ces situations soient temporaires. Cependant, lorsque les signes persistent au fil du temps, ils peuvent indiquer une maladie mentale. Les symptômes d’une maladie mentale traités en temps opportun peuvent être contrôlés.

Certains symptômes peuvent être détectés par la personne qui en souffre. Mais dans d’autres cas, ce sont les tiers qui perçoivent ces dysfonctionnements comportementaux. On les associe à des peurs, des douleurs, des conflits dans les relations, la perte d’autonomie, l’isolement, etc.

10 symptômes de maladie mentale qui sont des signaux d’alerte

Une femme qui souffre d'une maladie mentale

Dans la suite de l’article, nous allons voir certains symptômes qui pourraient indiquer l’existence d’une maladie mentale :

Troubles du sommeil

L’incapacité d’avoir un repos réparateur est l’un des symptômes les plus fréquents. Ils comprennent différents extrêmes tels que l’insomnie ou la sensation de sommeil continu. Ils peuvent aussi se manifester par le somnambulisme ou des cauchemars.

Certaines phobies peuvent être des signes de maladie mentale

Parmi les symptômes de la maladie mentale, les phobies occupent une place très importante. Les plus connues sont les peurs de quitter la maison, d’avoir des relations avec les autres ou bien de se retrouver dans une foule. Il existe également des phobies spécifiques à un animal, un objet ou une situation.

N’oublions pas que les phobies affectent directement le comportement et la possibilité pour le patient souffrant de ces symptômes de s’adapter à son environnement.

Vous pourriez aussi être intéressé : Nomophobie : quand on dépend entièrement de son téléphone portable

Sautes d’humeur sans raison apparente

La tristesse, l’anxiété, la nervosité, l’irritabilité, la colère ou la diminution du plaisir d’être heureux sont aussi d’autres symptômes importants à considérer. Ces états causent en effet de l’éloignement ou des problèmes relationnels.

Distorsion de la réalité

Les personnes atteintes de maladie mentale peuvent voir une réalité différente de celle des autres. Il ne s’agit pas de différences politiques, sexuelles ou religieuses. Mais de véritables dysfonctionnements de la personnalité. Un exemple plus extrême consiste en les délires ou les hallucinations.

Changements dans les habitudes alimentaires

Les troubles alimentaires peuvent être un signe de maladie mentale

Les troubles de l’alimentation font également partie de la maladie mentale. Certaines personnes commencent à manger sans limites. Et peu importe à quel point leur corps et leur santé se détériorent.

D’autres, au contraire, abandonnent la nourriture parce qu’ils considèrent qu’ils sont toujours en surpoids. De cette façon, des problèmes alimentaires tels que l’anorexie apparaissent.

La toxicomanie peut être un signe de maladie mentale

Un autre symptôme de la maladie mentale est la toxicomanie ou d’autres activités qui ne peuvent être contrôlées. Les dépendances sont des vices qui peuvent être renversés par le travail et le soutien.

Dans la pratique, il est très difficile pour le dépendant lui-même de remarquer le dysfonctionnement ou le trouble. Cette catégorie comprend le tabagisme, la toxicomanie, l’alcoolisme, le jeu compulsif, etc.

Peut-être êtes-vous intéressé : 6 signes d’addiction à l’alcool

Diminution du désir sexuel

La diminution de la libido peut être liée à certaines maladies, comme la dépression. Il y a d’autres signes liés aux habitudes sexuelles qui indiquent également une maladie possible. Les plus courantes sont l’éjaculation précoce, le sadomasochisme et d’autres signes de paraphilie.

Troubles cognitifs ou de la mémoire

La difficulté à comprendre ou à mettre en relation des tâches, des personnes ou des situations est également une alerte. Il en va de même pour la perte progressive de la mémoire.

Certains patients commencent à se rendre compte qu’ils ont oublié des lumières allumées, qu’ils ne reconnaissent plus leurs proches, etc. C’est alors un symptôme qui doit être traité rapidement pour éviter des accidents et des dommages psychologiques plus importants.

Hostilité et colère excessives

L’incapacité à faire face au stress provoque une colère ingérable. Ainsi, les crises de colère sont plus importantes et peuvent aboutir à la violence. Si les impulsions ne sont pas maîtrisées, elles finiront par avoir de graves conséquences sur les relations professionnelles, personnelles et sociales.

Les pensées suicidaires peuvent aussi être un symptôme de maladie mentale

Le désir récurrent de mettre fin à sa propre vie est l’un des symptômes les plus clairs. L’anxiété, un sentiment d’inutilité ou l’impossibilité de s’adapter attirent l’idée du suicide. Il est important d’avoir le courage de parler à temps, de demander de l’aide et surtout de ne pas s’isoler.

Autres facteurs de risque de la maladie mentale

Certains facteurs de risque peuvent aussi influer sur les symptômes de la maladie mentale :

  • Expérience de situations traumatisantes
  • Environnement de violence ou de négligence
  • Antécédents de maladie mentale
  • Blessure qui a causé des lésions cérébrales
  • Situations stressantes

Les maladies mentales sont plus fréquentes qu’on ne l’imagine. Elles apparaissent à tout âge, classe sociale, profession ou culture. Dans la plupart des cas, une aide est nécessaire pour contrôler ou guérir la maladie.

 

  • Héctor González Prado, Marino Pérez Álvarez. La invención de enfermedades mentales. Extraído de: http://www.asmi.es/arc/doc/La_invencion_de_enfermedades_mentales.pdf
  • Carolina Raheb. Universidad Autónoma de Barcelona. Conceptos de enfermedades mentales. Extraído de: http://www.paidopsiquiatria.cat/files/sistemas_clasificacion_dsm-iv_cie-10.pdf