Onychophagie : 7 raisons d’arrêter

· 11 août 2016
Découvrez ici pourquoi il faut tout faire pour éradiquer la mauvaise habitude de son ronger les ongles, acte qui porte le nom d'onychophagie.

L’onychophagie, l’acte qui consiste à « se ronger les ongles » est un problème très fréquent à tout âge. Cela peut apporter de nombreuses conséquences négatives pour la santé.

Se ronger les ongles est une manie que des milliers de personnes ont et développent depuis l’enfance. L’une des caractéristiques les plus importantes de cette habitude, c’est que l’on ne s’en rend souvent pas compte. C’est-à-dire qu’on le fait de manière inconsciente. C’est pour cela qu’il est très difficile d’arrêter de se ronger les ongles.

Il est nécessaire de trouver quelle est l’origine de cette manie. Selon les recherches, la principale cause est l’anxiété. Cela signifie que lorsque l’on se ronge les ongles, l’esprit trouve une manière de s’échapper des problèmes, des inquiétudes ou des sentiments négatifs.

Les symptômes de l’angoisse et du stress sont souvent des raisons valables de se ronger les ongles. Avec le temps, cette habitude devient un tic nerveux, incontrôlable et quotidien.

Pour abandonner cette manie, beaucoup de femmes utilisent les cosmétiques. Dans le cas des hommes, cela peut être un peu compliqué, mais ce n’est pas impossible.

L’onychophagie affecte aussi bien la croissance des ongles que leur structure puisque cela génère des micro-fissures sur les différentes couches. Les négatives de cette habitude sont d’ordre physique et psychologiques.

1. Une pousse altérée

Quand l’ongle est fortement rongé, il met beaucoup de temps à pousser et s’il le fait, c’est souvent de manière inadaptée.

Cela fait que les doigts ne sont pas jolis et affecte la beauté des mains.

2. Les douleurs liées à l’onychophagie

onychophagie

Au moment de prendre un objet, d’ouvrir un emballage, d’écrire sur le clavier ou sur le téléphone, la douleur peut être insupportable.

Nous ne pouvons pas réaliser nos activités quotidiennes efficacement puisque le simple contact des doigts avec n’importe quelle matière nous paralyse.

3. Les maladies bactériennes

Les ongles sont l’endroit « idéal » pour que les bactéries prolifèrent puisque les doigts sont constamment en train de manipuler des objets qui peuvent être contaminés ou sales.

Parmi les espèces les plus courantes qui se développent sous les ongles, on trouve la Salmonella et la E. Coli (les deux sont transmises par des aliments crus).

Quand nous mettons nos doigts dans la bouche de façon automatique, ces micro-organismes passent dans les muqueuses et de là, ils pénètrent directement à l’intérieur du corps, où ils font des dégâts.

Cependant, pour certains médecins, les personnes qui pratiquent l’onychophagie ont un système immunitaire plus fort, grâce à l’entrée dans le corps de ces bactéries : l’organisme a su se défendre contre elles et ne tombe plus malade.

4. Les problèmes dentaires

Les dents de devant sont celles qui se chargent le plus de « ronger les ongles ». Cela augmente l’usure des bords des dents et la sensibilité orale puisque l’émail qui les recouvre est très abîmé.

De plus, cette habitude peut aussi provoquer une malocclusion dentaire (un mauvais alignement) et des problèmes pour mâcher ou même pour dormir si la bouche ne se ferme pas complètement.

Cet article peut aussi vous intéresser : Remèdes naturels pour traiter les maux de dents

5. Les facteurs émotionnels

Femme stressée

L’une des habitudes typiques des personnes qui pratique l’onychophagie est de se cacher les mains. Au-delà des questions d’esthétisme, il est évident que personne n’aime que les autres voient que l’on se ronge les ongles.

Parmi les conséquences psychologiques de cette manie, on trouve la honte, la faible auto-estime, la frustration et la tristesse.

Cela génère des problèmes sociaux, surtout chez les femmes, qui préfèrent arrêter de voir leurs amies ou leurs connaissances car elles ne correspondent pas aux canons de beauté.

Cet article peut aussi vous intéresser : Comment combattre la tristesse de manière naturelle ?

6. Les douleurs articulaires

Même si cela peut sembler étrange, cette manie provoque des douleurs dans les cervicales et dans la mâchoire à cause de l’effort que doivent faire les muscles pour enlever les fragments d’ongle.

7. Les maladies infectieuses

Quand vous vous rongez les ongles, vous êtes plus vulnérable face à la paronychie. Il s’agit d’une infection des doigts qui provoque des gonflements, des rougissements et la production de pus. Elle se développe quand les bactéries pénètrent dans les fissures ou les déchirures de la peau (qui sont les plus présentes car elles sont en contact avec la salive).

Les mycoses peuvent aussi être fréquentes quand la chair des doigts est à « l’air libre » et sans la protection des ongles.