Pompe à perfusion : son utilité et les soins du patient

7 septembre 2019
La pompe à perfusion est un système qui permet d'administrer des médicaments directement dans le sang du patient. Il est nécessaire de surveiller le processus afin d'éviter les infections.

La pompe à perfusion fait référence à une méthode d’administration de médicaments dans laquelle la substance accède directement aux structures liquides. Il existe 2 types de pompe de perfusion :

  • La pompe à perfusion spinale est un système d’administration de médicaments par injection intrathécale : cela signifie que la médicament atteint le liquide céphalo-rachidien qui entoure la moelle épinière. Il s’agit d’une voie qui requiert un matériel très coûteux. Elle est donc souvent réservée aux patients en phase terminale ou à ceux qui souffrent énormément

L’espace intrathécal est une région virtuelle située entre les méninges. Plus précisément entre l’arachnoïde et la pie-mère. Pour cette raison, il est également connu sous le nom d’espace sous-arachnoïdien. L’accès direct au système nerveux central à travers le liquide céphalo-rachidien présente de nombreux avantages. Par exemple, cela permet de pouvoir introduire des anesthésiants, des sédatifs, etc. et ainsi réduire les effets secondaires.

  • La pompe à perfusion intraveineuse sert à injecter les médicaments directement dans le sang du patient. En résumé, la voie intraveineuse apporte la même chose mais elle présente des caractéristiques très intéressantes qui la différencient.

Par exemple, elle permet d’administrer des volumes très faibles de manière sûre qui ne pourraient être utilisés autrement. Un autre avantage qu’elle possède est que sa programmation est simple et le patient peut recevoir sa perfusion au bon moment.

Etant donné que le second type de perfusion est, sans aucun doute, le plus utilisé, les autres pompes en résultent. Dorénavant, nous n’y ferons référence que lorsque nous parlerons de pompe à perfusion.

Découvrez également : Thiopental: voie d’administration et contre-indications

Autres types de pompe à perfusion

D’autres types de pompes à perfusion qui s’utilisent également sont les péristaltiques et les sous-cutanées. Dans la plupart des pompes à perfusion, il est possible d’administrer plusieurs médicaments en utilisant le même dispositif.

Quoi qu’il en soit, grâce aux pompes à perfusion, l’équipe médicale peut facilement administrer une grande variété de composés chimiques.

Comment fonctionne la pompe à perfusion ?

Afin de fournir les composés recommandés dans certains cas cliniques, les médecins utilisent ce dispositif. Cette machine est programmée pour générer une pression sur la voie d’injection chez le patient. Ainsi, elle est capable de transférer la substance chimique depuis l’environnement externe jusqu’à la circulation sanguine du patient.

La prescription de médicaments avec une pompe à perfusion

Fondamentalement, il existe 2 types de perfusions qui s’administrent en fonction de la voie utilisée. D’une part, on peut utiliser des perfusions entérales (par voie orales). D’autre part, il est possible de recourir aux perfusions parentérales (qui utilisent la voie intraveineuse ou IV). Les pompes peuvent également expulser la perfusion de manière continue ou de façon intermittente.

Par conséquent, l’équipe infirmière économise du temps et de l’énergie en contrôlant le transfert de ces liquides. Auparavant, les infirmiers devaient surveiller la position du patient, la fixation du cathéter, la durée de l’intervention, etc. Par ailleurs, ces derniers dispositifs permettent une meilleure précision de dosage et le patient peut se déplacer (dans les limites recommandées). Il est possible également de diminuer les éventuels risques ou complications dérivées de cette technique.

Il existe 2 types de pompes à perfusion ambulatoires (autrement dit, le patient peut les utiliser à la maison). Elles se distinguent par leur capacité, le type de programmation, etc.

Les soins envers les patients

Une consultation médicale avec une jeune femme

En règle générale, l’équipe soignante expliquera au patient le fonctionnement de la pompe à perfusion. Elle conseille également sur une série de recommandations à suivre pendant le traitement avec ce dispositif.

Dans la plupart des cas, la programmation de ces machines est facile à comprendre mais il est préférable de s’adresser aux spécialistes au moindre doute. Parfois, l’équipe infirmière utilise une programmation automatique protégée avec un mot de clé. Ainsi, les patients désorientés ou confus ne peuvent pas modifier le rythme d’administration.

D’autre part, les experts devront régler les batteries afin d’empêcher une déconnexion de l’appareil. Dans certains cas cliniques (comme ceux qui utilisent la pompe à perfusion avec seringue), il peut être nécessaire d’indiquer le niveau initial du médicament.

Lisez également : L’importance d’une bonne alimentation pour un mode de vie sain

Finalement, votre médecin vous conseillera sur le mode de vie que vous devrez suivre pendant la procédure. Entre autres, cela concerne l’hygiène personnelle, l’alimentation à suivre et l’activité physique que vous pourrez réaliser.

 

  • Santos Ramos, B.; Guerrero Aznar, M.D. (1994). «13. Bombas de infusión». Administración de medicamentos: teoría y práctica. Ediciones Díaz de Santos.