Ce qui se passe dans votre corps lorsque vous mangez un Big Mac

Sa forte teneur en sel et en calories déséquilibre nos niveaux de glucose, et provoque en nous une envie irrépressible de consommer encore plus de "junk food".

La « junk food » est délicieuse et paraît être le moyen idéal de nous alimenter lorsque nous n’avons pas le temps de nous préparer des petits plats.

Cependant, nous savons depuis longtemps qu’il ne s’agit pas d’une alimentation saine, car elle contient des niveaux élevés de graisses saturées, de sel, et de sucre raffiné qui, lorsqu’ils pénètrent dans l’organisme, causent des dommages très importants.

Ce type d’alimentation est responsable, entre autres, de nombreux cas de surpoids et d’obésité.

Il y a déjà de nombreuses années, le « Big Mac » de McDonald’s a été lancé sur le marché pour conquérir les palais des petits et des grands, grâce à « ses deux steaks hachés, son cheddar fondu, ses oignons, ses cornichons, son lit de salade et sa sauce inimitable », selon les dires du site internet de la compagnie.

Cependant, derrière le goût irrésistible de cet hamburger, qui est le plus consommé à travers le monde, se cachent de fortes quantités de calories et de graisses saturées, qui peuvent gravement affecter la santé sur du long terme, mais également juste après leur pénétration dans l’organisme.

Pour alerter tous les consommateurs du monde sur les dangers du produit phare de McDonald’s, le site web FastFoodMenuPrice a publié une infographie sur les effets de ce sandwich sur notre organisme.

Il semblerait que ses effets néfastes se produisent dans les minutes qui suivent son ingestion.

Après 10 minutes : vous vous sentez bien, mais…

hamburger-vegetarien-500x331

Un Big Mac complet, avec fromage et sauce, contient 540 calories, qui déclenchent immédiatement deux effets.

Le premier est l’augmentation anormale des niveaux de sucre dans le sang.

Le second est l’activation des systèmes de récompense du cerveau, qui va libérer de la dopamine, également connue sous le nom de l’hormone du plaisir.

Cet effet est similaire à celui provoqué par l’addiction à la drogue. Il est responsable de cette pensée qui traverse fatalement l’esprit de celui qui vient de terminer son Big Mac : « Quel hamburger délicieux ! ».

Nous vous recommandons également : Réduisez vos niveaux de sucre dans le sang grâce à ces aliments

Après 20 à 30 minutes : vous avez envie d’en manger un autre

Ne-pas-manger-500x334

La forte teneur en sirop de maïs (qui contient énormément de fructose) et en sel du hamburger, génère l’envie de consommer un deuxième sandwich.

Ces deux substances sont hautement addictives, ce qui explique le fait qu’elle génère une certaine envie incontrôlée de « junk food ».

De plus, les 970 milligrammes de sel contenus dans le Big Mac vont provoquer une forte déshydratation lorsqu’ils vont pénétrer dans l’organisme, ce qui va altérer le fonctionnement des reins et du coeur.

Cette teneur en sel peut grandement influer sur l’augmentation de la pression artérielle, sur le diabète et sur l’obésité.

Après 40 minutes : perte de contrôle totale sur les niveaux de glucose

Il est probable qu’à ce moment, vous ressentiez encore l’envie de consommer un autre sandwich.

En mangeant un produit qui contient autant de calories, les niveaux de sucre dans le sang sont totalement déséquilibrés, ce qui se traduit par une envie irrépressible de consommer davantage de « junk food ».

Un Big Mac apporte plus de 25% de l’apport journalier recommandé en calories pour une personne adulte, ce qui altère la fonction du pancréas et réduit le glucose présent dans le sang.

Ce cercle vicieux génère alors une sensation de faim incontrôlable.

De plus, le tractus intestinal absorbe très rapidement le sirop de maïs riche en fructose contenu dans le sandwich, ce qui provoque des pics d’insuline qui viennent renforcer la sensation de faim.

Voir également : Conseils pour purifier et revitaliser votre pancréas

Après 60 minutes : la digestion est très lente

indigestion-et-reflux-acide-500x334

En règle générale, l’organisme a besoin de 24 à 72 heures pour digérer les aliments.

Cependant, la forte teneur en graisse du Big Mac complique ce processus naturel, et la digestion complète de ce sandwich peut durer bien plus que trois jours.

En effet, en fonction de l’alimentation de la personne qui les consomme, les graisses trans contenues dans ce plat peuvent mettre 51 jours à être totalement digérées par l’organisme.

Cette forte teneur en graisses aggrave la situation des personnes qui souffrent de maladies du coeur, d’obésité, de cancer ou de diabète.

En France, un Big Mac contient 26 grammes de graisses, ce qui équivaut à 37% de l’apport journalier recommandé.

Parmi ces graisses, on retrouve 10 grammes de graisses saturées, qui existent de manière naturelle dans les aliments d’origine animale, comme la viande ou le fromage.

La valeur nutritionnelle déséquilibrée du Big Mac, et sa forte teneur en substances nocives pour l’organisme, doivent vous amener à en consommer de manière très sporadique, voire à éviter totalement d’en ingérer.

En effet, si vous en mangez régulièrement, vous exposez votre corps à de graves dommages, à court et à long terme.

Catégories: Bonnes habitudes Étiquettes:
A découvrir aussi