Les signaux que nous envoie notre corps pour nous montrer que nous ne devons pas nous sous-estimer

· 10 février 2017
Il existe certains signes du corps qui, loin d’être normaux, s’ils sont constants dans le temps peuvent indiquer des problèmes graves qu’il est important de résoudre le plus tôt possible.

Le corps nous envoie des signes constamment. Cependant, souvent nous ne les entendons pas ou nous ne savons pas les interpréter.

Néanmoins, l’organisme « passe facture » de tout ce que nous faisons (depuis ne pas l’alimenter correctement à ne pas le faire travailler comme il se doit).

Donc, vous devez faire plus attention à ces appels à l’ordre qu’il vous émet à travers certains symptômes.

Douleurs que nous ne devons pas ignorer

Souvent nous pensons que si un endroit du corps nous fait mal que « ça passera » et nous n’y faisons pas attention.

Sans devoir aller obligatoirement consulter le médecin pour ce mal-être, nous devrions, au moins, faire attention aux symptômes qui se manifestent et surtout à leur évolution.

Les douleurs sont un mécanisme de défense ou un appel à l’ordre que possède le corps pour nous avertir que quelque chose fonctionne mal. Et comme l’organisme est sage nous ne devons pas mésestimer ces signes.

Les principaux symptômes que nous ne devons pas dédaigner sont :

Douleur à la poitrine

corps-douleurs-poitrine

Si elle est accompagnée de manque de respiration ou de tachycardies cela peut être un signe de pré-infarctus. Ce mal-être est sévère et peut apparaître à n’importe quel moment de la journée.

Si la douleur est localisée du côté gauche de la poitrine c’est un signe d’une possible attaque cardiaque. Si elle se produit du côté droit elle peut être à l’origine d’une angine de poitrine, une embolie pulmonaire ou une attaque d’asthme.

Faites attention, car les maux qui sont en relation avec le système cardiaque peuvent se manifester aussi dans la gorge, le bras ou l’épaule gauche ou encore le ventre et s’accompagner de nausées et de vertiges.

Lisez aussi : Comment prévenir l’angine de poitrine

Douleur articulaire

corps-douleurs-articulaires

Nombreuses sont les personnes qui croient que la douleur dans les articulations est un phénomène normal qui est dû au vieillissement, ou à un grand effort ou encore à un mouvement brusque.

Cependant, nous devons prendre en compte que dans certains cas cela peut être provoqué par un accident ou une lésion.

Si on remarque en plus une inflammation et un rougissement ciblés, ce peut être une arthrite rhumatoïde. Les traitements réalisés à temps peuvent éviter que le diagnostique n’empire et devienne handicapant (surtout s’il s’agit des mains).

D’autres motifs de douleur articulaire peuvent être :

  • Fièvre rhumatismale
  • Hépatite
  • Grippe
  • Goutte
  • Ostéoarthrite

Mal de tête sévère

corps-maux-tete

Les migraines peuvent être provoquées par la fatigue ou l’excès de stress et pour cela nous prenons un analgésique, allons nous coucher et oublions le problème.

Cependant, nous devons faire attention, car le mal de tête peut être un signe d’aneurisme cérébral.

Pour que cette condition se présente elle doit être accompagnée également par des nausées ou des vomissements, de l’irritabilité aux bruits et aux lumières et la vision d’une espèce d’ « aura ».

L’aneurisme est caractérisé par un gonflement dans l’artère qui se charge d’amener le sang au cerveau.

Si le diagnostique est grave il peut provoquer une hémorragie et dériver en un accident cérébrovasculaire. Si vous avez des maux de tête sévères assez régulièrement vous ne devez pas les ignorez.

Douleur aiguë au bas-ventre

corps-douleurs-ventre

Si le malaise se produit sur le côté droit du bas-ventre il peut être dû à une inflammation de l’appendice.

Un des symptômes habituels de l’appendicite est un genre de crampe qui commence au nombril et s’étend jusqu’à la jambe. De plus le bilan s’accompagne de nausées, fièvre et d’inflammation localisée.

Chez les femmes, le mal de ventre peut être également un symptôme de kyste dans les ovaires. La gène peut apparaître aussi bien du côté droit comme du gauche.

Lorsque ces sacs remplis de liquide explosent la douleur est insupportable et les restes doivent être éliminés le plus vite possible pour éviter que le sang ne flue pas vers les ovaires.

Symptômes qui alertent de la maladie d’Alzheimer

Le cerveau peut nous envoyer également des signes pour alerter d’une anomalie dans son fonctionnement.

Au delà de la dégradation cognitive due à la vieillesse il y a des signaux qui indiquent une maladie grave et qui, pour le moment, n’a pas de traitement : la maladie d’Alzheimer.

Faites attention aux signes courants :

Nous vous recommandons de lire : Découvrez comment le curcuma aide les patients d’Alzheimer à récupérer

Oublis fréquents

corps-memoire

La perte de mémoire et la difficulté à retenir l’information récemment obtenue sont deux signes très communs.

Ne pas se souvenir de dates importantes, demander la même chose constamment ou raconter une histoire plusieurs fois de suite aux mêmes personnes sont à prendre en compte.

Problèmes pour résoudre des situations

L’incapacité à suivre un plan ou développer une activité qui requiert penser ou analyser une information peut être un autre signal de la maladie d’Alzheimer. Par exemple, ne pas pouvoir suivre la recette au pied de la lettre ou ne pas suivre les indications du médecin.

En même temps, il peut se présenter une certaine difficulté à réaliser des tâches courantes : conduire, se souvenir des règles d’un jeu, mettre en route la machine à laver, etc…

Désorientation

corps-desorientation

Ne pas savoir quel jour on est, où on se trouve ou bien où nous nous dirigeons sont des signes typiques de ce problème dégénératif.

Se demander : qu’est-ce que je suis venu faire dans la cuisine ? Ou bien, qu’est-ce que je cherchais dans la chambre ? sont aussi très fréquents.

Se perdre dans la ville ou dans le métro, ne pas savoir où nous allons pendant que nous marchons ou vouloir revenir chez soi et ne pas trouver l’arrêt de bus sont des faits auxquels nous devons prêter attention.