Découvrez les 4 types de dépression les plus fréquents

· 5 mars 2016
Il est fondamental de ne pas se replier sur soi-même. Essayez de trouver de l'aide parmi ceux qui vous entourent et n'oubliez pas de faire de l'exercice. Cela peut paraître incongru, mais le sport libère des endorphines qui vous permettront de vous sentir bien.

La dépression est un problème qui affecte de nombreuses personnes. Que ce soit à cause de leur manière d’être, de la génétique, ou tout simplement des difficiles épreuves que la vie a mis sur leur chemin. Il existe plusieurs types de dépression.

Ce qui est certain, c’est que cette maladie peut toucher quasiment n’importe qui. Il s’agit d’une maladie de laquelle il est très difficile de s’extirper. Ceux qui en souffrent doivent la surmonter au quotidien.
Est-ce difficile ? Bien évidemment. Mais cela ne veut pas dire qu’il n’y a pas d’espoir. Plus nous tombons, plus nous pouvons trouver les forces nécessaires pour nous relever.

Nous ne connaissons bien souvent qu’une seule variante de ce trouble, celle qui se manifeste avec des symptômes proches de la tristesse qui nous empêche de mener une vie quotidienne normale. Nous ne parvenons plus à sortir de notre lit, nous n’avons plus envie de rien, et ce qui nous plaisait avant nous rend désormais indifférent.

Ce que vous ne saviez probablement, c’est qu’il existe différents type de dépression. Le fait de connaître les types de dépression les plus fréquentes vous permettra de savoir comment réagir si vous, ou l’un de vos proches, en souffrez. Vous pourrez également réagir de la meilleure manière possible.

Nous allons vous présenter ici quatre types de dépression parmi les plus fréquents.

1. La dépression provoquée par la perte d’un être cher, l’un des types de dépression les plus fréquents

Types de dépression

C’est l’un des types de dépression les plus fréquents. Lorsque nous perdons quelqu’un, car il vient de décéder ou parce qu’il nous a quitté, nous pouvons plonger dans un état de douleur et de tristesse qui nous enfonce petit à petit.

Cette souffrance psychologique naît bien souvent chez les personnes qui sont très introverties et sensibles. Il n’est pas facile de la surmonter, et il vaut mieux avoir recours, dans ce cas, à l’aide d’un professionnel.

2. La dépression bipolaire

Nous savons tous ce qu’est la bipolarité : une maladie qui provoque des phases d’euphorie suivies par des moments de profonde tristesse. Cela peut entraîner une forme de dépression qui porte le nom de dépression bipolaire.

La personne qui en souffre vit d’horribles instants durant lesquels elle veut en finir avec l’existence. Mais, à d’autres moments, elle est plongée dans un état d’euphorie complet. C’est un trouble très déroutant pour les personnes qui entourent le malade, car elles ne savent pas sur quel pied danser.

La bipolarité peut donc entraîner une forme de dépression assez grave. La personne ne sait pas quand elle va être heureuse ou triste : toute sa vie prend une tournure très étrange. Le fait de jouer les funambules de la sorte peut provoquer de très graves séquelles sur la psychologie de ceux qui souffrent de cette maladie.

Cet article peut aussi vous intéresser : Comment fonctionne l’esprit d’un bipolaire ?

3. La dépression de fatigue

le ginseng contre la fatigue chronique

Souvenez-vous, lorsque vous étiez adolescent, vous expérimentiez peut-être des périodes d’épuisement intense. Vous étiez fatigué d’étudier, d’être en compétition, de devoir être le meilleur de votre classe, etc. La dépression de fatigue peut naître chez des personnes qui sont très compétitrices et qui sont continuellement sous pression.

Cela peut égaler être provoqué par un environnement professionnel trop intense. Lorsque les exigences sont très élevées à l’encontre d’une personne, une fatigue psychique et physique peut se déclencher, et la plonger dans une grave dépression.

Il est nécessaire de bien faire attention à ne pas tomber dans une compétition à outrance dans notre vie. Nous devons d’abord penser à nous-même et à notre tranquillité d’esprit.

4. La dépression provoquée par l’âge

Parfois, la dépression peut survenir de manière naturelle, à un certain âge. Lorsque nous atteignons une certaine maturité, nous nous rendons compte que le temps est passé très vite, que notre vie est en train de défiler à grande vitesse.

Cette dépression apparaît aux alentours des 50 ans à un moment où nous franchissons un point de non-retour. Nous commençons à voir les opportunités que nous n’avons pas su saisir, ce que nous avons mal fait dans notre vie, et un sentiment de culpabilité nous envahit.

Nous commençons à nous sentir vieux, et nous plongeons alors dans la dépression.

Pour éviter cela, il n’y a rien de mieux que de vivre notre vie en acceptant nos erreurs et échecs passés. Nous devons profiter de chaque moment de notre existence et ne jamais remettre à demain ce que nous pouvons faire aujourd’hui.

Le cycle de la dépression

Entrer en dépression est très simple, en sortir est plus compliqué. Une personne qui souffre de ce type de trouble psychologique va s’isoler, et n’avoir que des pensées négatives, qui vont lui faire énormément de mal.

Vous devez solliciter rapidement l’aide d’un professionnel. Vous ne pourrez pas sortir de cette situation tout seul, ayez conscience de cela.

Si vous ne cherchez pas de l’aide, vous allez vous refermer sur vous-même, et votre dépression se poursuivra en vase clos. C’est un circuit fermé duquel vous ne pourrez pas sortir. Commencez à parler, ouvrez-vous auprès des personnes en qui vous avez confiance.

Si vous ne vous en sentez pas capable, prenez rendez-vous chez un professionnel, pour pouvoir vous défaire de toutes vos pensées négatives.

Cet article peut aussi vous intéresser : L’influence qu’exerce l’amour sur le cerveau

Bien évidemment, il est possible de sortir de la dépression. Mais pour cela, il faut de la patience et du temps. C’est un processus difficile, car les personnes qui vous entourent vont également en souffrir, cela va les affecter. Mais il y a de l’espoir.

Tous les types de dépression peuvent se vaincre. 

  • Beck, A. T., Rush, A. J., Shaw, B. F., & Emery, G. (1983). Terapia cognitiva de la depresión. Brouwer.
  • Retamal, P. (2003). Depresión clínica y terapéutica. Edit. Mediterráneo.
  • San Molina, L., & Martí, B. A. (2010). Comprender la depresión. Editorial AMAT.