Les attitudes qui vous maintiennent attachés à des pensées négatives

· 29 novembre 2018
Pour éviter d'avoir et d’entretenir des pensées négatives, vous devez commencer à vous débarrasser de toutes ces attitudes et de tous les comportements qui, loin de vous aider, ne vous permettent pas d’atteindre le bonheur complet. Découvrez aujourd’hui dans cet article toutes ces attitudes pour les éviter à tout prix.

Pour résoudre un problème, nous devons tout d’abord savoir quels sont les facteurs qui l’on provoqué. Nous devons aussi être honnêtes avec nous-mêmes et connaître nos limites. Les frustrations, les complexes d’infériorité, les conflits non résolus, le ressentiment et la jalousie sont des attitudes qui nous maintiennent attachés à des pensées négatives.

Il est très important de laisser tomber ce fardeau psychologique. Et de cesser de se compliquer la vie avec des pensées destructrices qui ne nous apportent rien du tout. Parfois, la vie nous donne déjà suffisamment de souffrances et de peines pour que nous perdions notre temps avec des pensées négatives.

Tous les jours au moment du lever, il est très important de programmer notre corps et notre esprit pour remplir notre objectif de la journée et profiter de l’opportunité que nous avons d’être heureux. Pour cette raison, il est important d’essayer de voir le bon côté des choses, même si cela est parfois difficile.

Découvrez à présent les principales attitudes qui provoquent des pensées négatives pour pouvoir les éviter et profiter de la vie.

Les attitudes qui provoquent des pensées négatives

De la même manière que nous avons des moments pleins de bonheur, la vie apporte aussi des moments difficiles, qui nous mettent à l’épreuve et testent nos forces et notre capacité à contrôler nos émotions.

Pour faire face aux pensées et aux émotions négatives qui peuvent nous envahir à n’importe quel moment de notre vie, il est très important d’apprendre à avoir des pensées positives lors de chaque expérience, même si elle paraît difficile ou insurmontable. Notre esprit a un pouvoir impressionnant et peut mener à bien toutes les choses que nous lui indiquons avec beaucoup d’assurance.

Quand les pensées et les émotions négatives tentent de prendre le pas sur notre vie et sur notre santé, il est très important de prendre quelques minutes pour réfléchir et méditer et cela vaut vraiment la peine de dépenser nos énergies dans ces pensées.

1. La rancune favorise les pensées négatives

la rancune favorise les pensées négatives

Un vieux proverbe oriental dit que : « le ressentiment, c’est comme boire du poison et attendre la mort de l’autre« . La haine et le ressentiment nous autodétruisent à l’intérieur. Ils font de nous des personnes méfiantes et insociables. En outre, lorsque nous nourrissons ces pensées négatives, nos craintes grandissent également, ce qui peut nous conduire au malheur.

Vivre avec des pensées de vengeance provoque un état de malaise et une frustration continue. La meilleure option est sans doute d’apprendre à tourner la page et à suivre sa vie sans ce poids. Et cela n’est possible que si nous pardonnons vraiment avec le cœur et si nous sommes en paix avec nous-mêmes.

Avoir le sentiment que tout le monde nous doit quelque chose ou que les autres sont responsables de notre malheur, c’est vivre avec un bandeau sur les yeux. Notre état et notres situation émotionnelle ne dépend que de nous et de la façon dont nous pensons. En effet, s’ancrer dans le passé n’est pas utile et en plus cela n’attire pas la prospérité.

Il a été vérifié scientifiquement que le positivisme et les bonnes émotions, comme le bonheur, la joie, le rire libèrent des hormones responsables du renforcement de notre système immunitaire. Ainsi, il a été déterminé que les émotions négatives peuvent agir de manière contraire et provoquer une fragilisation du système immunitaire, rendant notre corps plus susceptible de contracter certaines maladies.

2. La culpabilité favorise les pensées négatives

Nous savons tous que faire des erreurs est totalement humain. Cependant, il existe des erreurs que nous causons à autrui qui, par leur gravité, par leur intentionnalité ou par effet non réversible, ont du mal à se faire pardonner. Une infidélité, un accident de la circulation involontaire, une mauvaise décision qui nous fait perdre de l’argent, etc., peut nous amener à développer un sentiment de culpabilité.

Se sentir coupable peut être un comportement appris dans notre enfance qui nous empêche d’avancer dans la vie, nous devons donc savoir comment en identifier l’origine de la culpabilité et la résoudre. Pour cela, il est important de se tourner vers notre enfance. Car c’est le moment où naissent la grande majorité de nos traumatismes et de nos peurs. Comment nos parents nous ont-ils traités ? Quel genre de soutien nous ont-ils donné ? Avons-nous reçu une éducation basée sur la peur ?

Ce type de pensée négative nous déstabilise et nous attriste au point où nous pouvons entrer dans un état de déprime. C’est pourquoi nous devons comprendre que nous ne pouvons pas revenir en arrière et accepter avec résignation la cause de notre douleur. Nous méritons tous une seconde chance. Le sentiment de culpabilité constante face à des actions dont nous ne sommes pas responsables devrait nous donner une piste sur le problème. Il est important de le traiter le plus tôt possible pour qu’il n’empire pas.

3. La jalousie et l’envie favorisent les pensées négatives

la jalousie et l’envie favorisent les pensées négatives

L’envie et la jalousie sont l’un des traits psychologiques qui nous maintiennent attachés à toutes sortes de pensées négatives. De plus, c’est un aspect de notre personnalité qui se manifeste, au début, avec des petits détails qui peuvent parfois passer inaperçus. Au fil du temps, si nous alimentons ce genre de pensées à notre psychisme, nous devenons penserons toujours mal et deviendrons cupides, conflictuels, avec une méfiance insensée.

La jalousie est une émotion sociale douloureuse car elle est le produit d’une relation d’inégalité. Comme nous l’avons mentionné, elle est liée à des comparaisons sociales et à l’évaluation que nous avons de nous-même. Pour cela, nous pouvons parfois utiliser la jalousie comme un thermomètre social nous permettant de jauger notre statut social et de prendre des mesures si nous considérons qu’il ne correspond pas à celui qui nous plairait.

L’objet de la jalousie peut faire allusions à une grande variété d’éléments. Il peut englober les possessions, mais également les caractéristiques personnelles ou les reconnaissances. En fait, il acquerra sa caractéristique d’objet de jalousie, lorsqu’il sera désiré par une personne qui ne le possède pas et l’identifie chez une autre. Le désir peut être généré par la tentative de restauration d’une position d’infériorité ou de désavantage. C’est-à-dire, non pas pour ce qu’est l’objet, mais pour ce que l’objet représente.

Vous enviez une robe, une maison, une position sociale ou économique, la beauté des autres, la gentillesse de quelqu’un, etc. Il n’y a pas de logique commune pour avoir ce genre de mauvaises pensées. C’est donc un choix que vous devez faire de vivre ou pas avec ces pensées à l’intérieur de vous.

Vous aimerez aussi lire cet article : Les raisons les plus fréquentes pour lesquelles les couples se disputent

La jalousie génère également des pensées négatives qui se traduisent souvent par des attitudes de colère et d’agression. Le sentiment de possession de la personne aimée, le complexe d’infériorité et le caractère autoritaire ou machiste sont des attitudes très dangereuses. Pour ces raisons, il faut éviter de permettre ces comportements et encore moins de les alimenter.

4. Le fait de se sous-estimer favorise les pensées négatives

Avoir une faible estime de soi en ce qui concerne un aspect de sa vie ou à propos d’une qualité crée des pensées ruminantes et autodestructrices. Nous devons appliquer le bon sens et comprendre que chaque personne possède des compétences, des caractéristiques ou des spécialités qui les rendent uniques.

Une attitude qui nous lie aux pensées négatives consiste à idéaliser la vie des autres. Cependant, il n’existe aucune raison fondamentale de croire que quelqu’un est supérieur à nous. Les érudits ou les personnes qui ont beaucoup de culture ne sont pas meilleures que n’importe quelle autre. D’autre part, l’argent ne fait pas de nous des êtres humains meilleurs non plus, ne l’oubliez jamais.

Penser que les autres n’ont pas de problèmes, rêver d’être comme eux et envier leur mode de vie provoque une sorte de sous-évaluation très subtile qui peut nous faire sentir malheureux. Et, finalement, c’est aussi une façon de mépriser notre propre vie. Se sous-estimer est aussi néfaste que son contraire, se surestimer.

Si nous ne prenons pas soin de notre auto-estime, nous ne parviendrons pas à être heureux, seul ou accompagné. Pour atteindre un équilibre avec notre entourage, nous devons tout d’abord apprendre à nous respecter et à nous aimer nous-mêmes. La confiance en soi nous donne la force nécessaire de réaliser tout ce que nous désirons. Vous seul savez quelles sont vos forces et où se situent vos limites. Que diriez-vous de commencer dès aujourd’hui à davantage compter sur vous-même?

Lisez aussi cet article : La confiance en soi : apprenez à compter sur vous-même

Une attitude vitale pour vaincre les pensées négatives

Par conséquent, en conclusion, nous devons essayer d’être toujours positifs et de garder une bonne attitude dans la vie. Ne préjugez personne et ne pensez pas de mal de qui que ce soit, mais n’idéalisez pas non. En effet, chaque personne possède ses propres luttes et ses motivations pour agir comme elle le souhaite.

Pour cela, il est préférable de ne pas s’isoler non plus. Par ailleurs il est également recommandé de partager ses sentiments et ses pensées avec des amis de confiance. Nous devons donc apprendre à gérer les frustrations et les mauvaises étapes de la vie. En même temps, un mode de vie actif et social nous aidera à éviter les pensées négatives.

La plupart des gens se demandent rarement comment les pensées ont une influence sur notre santé et notre corps. Pourtant, parfois, nous nous laissons envahir par le stress, la tension , l’angoisse, le désespoir, la hâte et beaucoup d’autres sentiments négatifs. Ces sentiments négatifs peuvent nous affecter autant au niveau émotionnel que physique et nuire gravement à notre qualité de vie.

Nous devrions tous savoir que la connexion corps-esprit est beaucoup plus forte que ce que nous pensons. Nos pensées et nos émotions peuvent être déterminantes au moment de stimuler la production de certaines substances dans notre coprs. En effet, celles-ci peuvent influer sur notre santé physique et émotionnelle. Par exemple, la sérotonine et la dopamine sont deux substances que notre cerveau libère quand nous sommes dans un état de bonheur ou d’euphorie. Découvrez dans cet article les effets des émotions et des pensées négatives sur notre corps.