Voici pourquoi les enfants ne devraient pas consommer de boissons énergisantes

Les boissons énergisantes épuisent les enfants, ne les hydratent pas correctement et affectent les systèmes nerveux et cardiovasculaire. Elles n'offrent qu'une stimulation temporaire.

Dernière mise à jour : 11 novembre, 2021

La consommation de boissons énergisantes a augmenté de façon exponentielle ces dernières années chez les enfants. Ces produits ne sont sains pour personne, mais chez les mineurs ils ont des conséquences encore plus graves. Malheureusement, on estime qu’environ la moitié des consommateurs réguliers ont moins de 18 ans.

Les boissons énergisantes contiennent des stimulants. En effet, elles contiennent d’énormes quantités de sucre, de caféine et de taurine, qui est un exhausteur de caféine.

Les substances présentes dans les boissons énergisantes peuvent nuire à la santé des enfants et des adolescents. Par conséquent, d’un point de vue médical, les mineurs ne doivent jamais consommer ce type de produits. Découvrez précisément pourquoi dans les lignes suivantes.

Que sont les boissons énergisantes ?

Il ne faut pas confondre boissons énergisantes et boissons sportives ou isotoniques. Les sportifs consomment ces dernières pour se réhydrater et reconstituer le sucre et les minéraux après avoir réalisé une activité physique exigeante.

Les boissons énergisantes, quant à elles, sont riches en substances stimulantes. En particulier, la caféine. Chaque contenant contient entre 27 et 164 milligrammes de caféine.

Ces boissons contiennent également de la taurine et du guarana, qui renforcent les effets de la caféine. On leur attribue la capacité d’augmenter la fonction cognitive et les performances sportives. Cependant, il n’existe aucune preuve scientifique solide pour étayer cela.

Quoi qu’il en soit, les boissons énergisantes contiennent des niveaux dangereux de caféine et de suppléments à base de plantes qui peuvent également avoir des effets stimulants. Voyons quels sont les effets de ces boissons plus en détail.

Les effets sur la santé

Les boissons énergisantes ont des effets négatifs sur le système nerveux et le système cardiovasculaire. De manière générale, les conséquences immédiates sont généralement l’altération des habitudes de sommeil et, paradoxalement, une augmentation de la sensation de fatigue.

La taurine a été associée à une augmentation de la fréquence cardiaque et à une agitation. En cas d’anxiété ou de trouble maniaque antérieur, les symptômes sont exacerbés. D’autre part, les niveaux élevés de sucre augmentent la résistance à l’insuline.

Chez les adolescents, les boissons énergisantes sont souvent associées à l’alcool en raison de la pression sociale.

Pourquoi les boissons énergisantes sont-elles déconseillées aux enfants ?

Les enfants et les adolescents sont des personnes en voie de développement. Les effets des boissons énergisantes peuvent donc être plus graves.

En général, cette tranche d’âge a un risque plus élevé de présenter des effets indésirables liés à la consommation de ces produits, ainsi que des conséquences à long terme. Nous détaillons ces effets ci-dessous.



Les effets indésirables immédiats

Chez l’enfant et l’adolescent, les effets indésirables liés à la consommation de boissons énergisantes sont plus fréquents. Ceux-ci comprennent les maux de tête, les palpitations, les nausées, les vomissements,  la diarrhée, les troubles du sommeil et les convulsions.

Dans une étude menée en Australie par l’organisme Telethon Kids Institute, il a été établi que 55,4 % des mineurs qui étaient des consommateurs habituels de boissons énergisantes présentaient des effets indésirables nécessitant une assistance médicale.

Les problèmes de comportement

Une autre étude publiée sur Neuroscience Biobehavior a signalé des problèmes de comportement chez les enfants et les adolescents qui consomment régulièrement des boissons énergisantes. En général, ils ont tendance à être hyperactifs et à adopter des comportements à risque.

On observe chez eux des problèmes de régulation du comportement. Ils développent également des comportements autodestructeurs.

Par ailleurs, ils ont tendance à manger mal et à avoir des troubles de l’humeur. Leurs performances scolaires et leurs compétences sociales sont inférieures à la moyenne. Enfin, ils sont plus susceptibles de consommer de l’alcool et des substances psychoactives.

La santé cardiovasculaire

Des recherches publiées par l’organisme American Heart Association (AHA) indiquent que la consommation fréquente de boissons énergisantes altère l’activité électrique du cœur. Cette altération augmente le risque de développer une tachycardie ventriculaire.

Les effets du sucre

Les boissons énergisantes contiennent beaucoup de sucre. Un excès de sucre favorise le développement des caries dentaires. Cependant, ce n’est pas le pire.

Ces composés rendent les enfants plus sujets au diabète et à l’obésité. On estime qu’il y a actuellement environ 158 millions d’enfants et d’adolescents obèses dans le monde.

L’empoisonnement

Une consommation importante de boissons énergisantes chez les enfants favorise l’intoxication. Les conséquences peuvent être très graves : perte de conscience, hallucinations, convulsions, AVC et même une mort subite. Dans de nombreux cas, l’abandon de ces boissons provoque un syndrome de sevrage.

Les troubles de l’humeur ont tendance à être plus fréquents chez les enfants qui consomment des boissons énergisantes.

Les boissons alternatives

De nombreux enfants et adolescents, ainsi qu’un bon nombre de parents, confondent boissons énergisantes et boissons isotoniques. Il est donc essentiel de savoir les différencier et d’être conscient que les boissons pour sportifs ne doivent être consommées qu’après une activité physique intense.

Cela dit, chaque jeune athlète devrait pouvoir rebondir avec de l’eau plate. Si vous buvez suffisamment d’eau, il n’y a aucun risque de déshydratation. Il est généralement conseillé de boire de l’eau toutes les 15 ou 20 minutes. Si l’enfant veut boire quelque chose de différent, voici de bonnes alternatives :

  • Boissons isotoniques ou sportives : ce sont des boissons qui contiennent des glucides et des électrolytes, mais aussi une quantité importante de calories.
  • Eaux vitaminées : ces boissons contiennent aussi souvent des calories supplémentaires, de la caféine, des édulcorants artificiels et même des herbes. Elles ne sont pas recommandées.

Les jus naturels sont une bonne option, à condition qu’ils soient pauvres en sucre. Les fruits frais aident également à maintenir l’hydratation du corps. Cependant, l’eau reste l’alternative la plus saine.



Évitez les publicités sur les boissons énergisantes

Il est important de consulter un pédiatre au sujet des boissons que les enfants et les adolescents consomment habituellement. De bonnes informations sont le meilleur support pour prendre des décisions adéquates à cet égard.

Les fabricants de boissons énergisantes ont souvent recours à des publicités très persuasives destinées aux mineurs. Si la législation ne contrôle pas ces publicités, la meilleure chose à faire est de bien informer les enfants, afin qu’ils ne se laissent pas manipuler par ces messages trompeurs.

This might interest you...
Lisez-le dans Améliore ta Santé
Le diabète chez les enfants et les adolescents

Les chiffres montrent une augmentation du diabète chez les enfants et les adolescents. Quelles sont les causes et les complications ?



  • Trapp Et. Al., G. (2018, 5 octubre). Call for a ban on the sale of energy drinks to children (<18 years of age) due to the significant negative impact these drinks have on children’s health. Telethon Kids Institute. https://www.nslhd.health.nsw.gov.au/HealthPromotion/Documents/cs.ccs.074.181005.sub.Telethon+Kids+Institute.pdf.
  • Temple J. L. (2009). Caffeine use in children: what we know, what we have left to learn, and why we should worry. Neuroscience and biobehavioral reviews, 33(6), 793–806. https://doi.org/10.1016/j.neubiorev.2009.01.001.
  • Shah Et. Al., S. (2019, 29 mayo). Impact of High Volume Energy Drink Consumption on Electrocardiographic and Blood Pressure Parameters: A Randomized Trial. JAHA. https://www.ahajournals.org/doi/full/10.1161/JAHA.118.011318.
  • Contreras, K., & Villada, W. (2017). Efectos médicos del consumo de bebidas energéticas. Revisión de la literatura. Int. J. Med, 4(2), 1167-1173.
  • Manrique, Clara Inés, Claudia Lucía Arroyave-Hoyos, and David Galvis-Pareja. “Bebidas cafeínadas energizantes: efectos neurológicos y cardiovasculares.” Iatreia 31.1 (2018): 65-75.