Comment améliorer le système immunitaire chez les enfants

Le système immunitaire est très important chez les enfants. Pendant l'enfance, nous entrons en contact avec de multiples agents qui nous aident à développer une immunité. Découvrez comment stimuler le processus chez vos enfants.
Comment améliorer le système immunitaire chez les enfants

Dernière mise à jour : 05 novembre, 2021

Soit parce que vos enfants tombent souvent malades, que ce soit en hiver ou en été, soit parce que vous voulez éviter que cela se produise lorsqu’ils rencontrent d’autres petits (à l’école, au parc, à une fête…). L’article suivant peut vous aider : vous apprendrez comment améliorer le système immunitaire des enfants.

Conseils pour améliorer le système immunitaire des enfants

Faites attention aux directives suivantes pour améliorer ou augmenter le système de défense de vos enfants :

Maintenir la lactation

Allaitement et changement de couleur du lait.
Le lait maternel subit des processus de changement liés à la maturation du bébé et des glandes.

Cette astuce s’adresse aux mères de nouveau-nés. Le système immunitaire des enfants met du temps à mûrir et le produit 100 % naturel qui les nourrit et les éloigne des virus et bactéries n’est autre que le lait maternel et le colostrum. De plus, c’est un produit gratuit, sain et merveilleux qui unira encore plus le bébé à sa mère et renforcera l’attachement.

Retarder l’admission dans les établissements de soins

Dans les temps modernes, où les mères travaillent comme les pères, la garderie ou l’école maternelle est le salut pour les adultes avec de jeunes enfants. Cependant, il peut être un endroit parfait pour augmenter votre risque de maladie.

Pensez qu’il y a beaucoup de bébés ou d’enfants dans un endroit qui n’est pas toujours aussi grand et spacieux que nous le souhaitons. Les enseignants peuvent aussi tomber malades, la route vers cet endroit le matin en hiver peut être une cause de froid, du stress qui accompagne le départ de la maison et l’éloignement des parents… Tout cela peut augmenter les chances que l’enfant tombe malade et que leurs défenses sont plus affaiblies.

Adopter une alimentation équilibrée et saine

Le corps humain a besoin de différents nutriments, quel que soit votre âge. L’alimentation doit répondre à tous ces besoins en protéines, vitamines, minéraux, glucides, fibres et graisses. Ainsi, le système immunitaire pourra avoir tous les moyens à sa disposition et ainsi éviter la contagion de maladies causées par des virus et des bactéries.

Par conséquent, si nous voulons renforcer leurs défenses, nous devons les nourrir de manière plus saine et plus variée, ajouter des fruits et légumes, des noix et des céréales, du poisson, du lait écrémé, etc. Suivez les recommandations du médecin concernant la nutrition de votre enfant. Évitez les fast-foods, les sodas et les sucreries pour renforcer votre système immunitaire.

Aliments épicés

Respirez de l’air pur

Les environnements pollués sont un terreau fertile pour les maladies. Par exemple, si l’un des parents fume, si vous habitez en pleine ville et qu’il y a du smog (brouillard pollué). Si certains produits chimiques sont utilisés pour nettoyer la maison, ou si la poussière est très fréquente, il est probable que les enfants, mais aussi les adultes, tombent malades.

La maison doit être ventilée périodiquement pour éliminer les allergènes et les acariens. Si nous avons des animaux domestiques, gardez-les propres la plupart du temps. S’il y a des personnes qui fument, faites-le hors de la portée des enfants. Ce n’est pas bon pour votre système immunitaire.

Maintenir l’hygiène personnelle

Il est vrai que les enfants vivent en se salissant pendant qu’ils jouent, mangent, s’amusent, grandissent. Cependant, une mauvaise hygiène peut causer de nombreuses maladies. Il est nécessaire de se laver les mains avant et après avoir mangé, d’avoir toujours des serviettes désinfectantes ou de l’alcool pour jouer dans le parc ou sortir manger et, surtout, que les adultes adoptent également ces habitudes. N’oubliez pas que les enfants copient ce que font leurs parents.

Vivre heureux

Le bonheur, le jeu, l’exercice et le repos sont des choses qui ne peuvent pas manquer dans la vie d’un enfant pour l’empêcher de tomber malade. Peut-être que nous sommes en retard au travail et que nous n’avons pas envie de jouer. Cependant, cela est nécessaire, tout comme les emmener au parc le dimanche matin.

Lorsqu’ils courent, sautent, s’amusent et rencontrent d’autres personnes à l’extérieur, les petits créent automatiquement de nouvelles défenses. La même chose que lorsqu’ils vivent dans un environnement heureux, sans problèmes, sans bagarres, avec beaucoup d’amour et de dévouement.

famille

Enfin, il ne faut pas oublier que le repos est vital pour les enfants afin qu’ils puissent récupérer toute l’énergie qu’ils dépensent dans leurs journées. La sieste doit être sacrée au quotidien, de même que les horaires pour se coucher ou se lever.

Dormir paisiblement, autant de fois que nécessaire, l’aidera à recharger ses batteries et à récupérer en cas de blessure ou de déprime. Bref, rien de tel qu’une enfance heureuse pour éviter de tomber malade. C’est aux parents de pouvoir offrir à leurs enfants un environnement agréable et joyeux afin qu’ils puissent se développer sans problème.

Cela pourrait vous intéresser ...
Comment l’allaitement maternel et le système immunitaire du nouveau-né sont-ils liés ?
Améliore ta Santé
Lisez-le dans Améliore ta Santé
Comment l’allaitement maternel et le système immunitaire du nouveau-né sont-ils liés ?

L'allaitement maternel pourrait déterminer la défense de l'organisme dans le futur, devenant ainsi la garantie d'un bon état de santé.



  • Cunningham-Rundles, S., Ahrné, S., Bengmark, S., Johann-Liang, R., Marshall, F., Metakis, L., … & Cervia, J. (2000). Probiotics and immune response. The American journal of gastroenterology, 95(1), S22-S25.
  • Leroux-Roels, G. (2010). Unmet needs in modern vaccinology: adjuvants to improve the immune response. Vaccine, 28, C25-C36.
  • Pronczuk, J., & Surdu, S. (2008). Children’s Environmental Health in the Twenty‐First Century. Annals of the New York Academy of Sciences, 1140(1), 143-154.