6 signes d’appendicite que vous ne devriez pas ignorer

· 7 mars 2019
Ne pas se rendre compte à temps des signes d’appendicite peut compliquer la situation et conduire à une péritonite qui peut mettre en danger la vie du patient.

L’appendice est un petit organe en forme de tube qui est reliée à la première partie du gros intestin, juste dans la zone inférieure droite de l’abdomen.

Elle n’a pas de fonction connue dans le corps humain. Elle possède néanmoins à l’intérieur beaucoup de follicules lymphoïdes du système immunitaire, similaires à ceux qui se trouvent dans les amygdales.

L’appendicite se produit lorsque cet organe est bloqué ou enflammé, ce qui interfère dans la circulation du sang et augmente également la pression dans la zone.

Elle ne génère pas, dans ses premières étapes, de grand danger. Il est cependant fondamental de la détecter le plus tôt possible car l’infection peut se propager si on la laisse se développer.

Dans les cas graves, elle peut entraîner une péritonite, une complication avec un grand risque pour la vie du patient.

Il est donc important d’être conscient de certains signes qui, même s’ils peuvent  se confondre avec d’autres états, sont cruciaux afin de consulter notre médecin et de recevoir un diagnostic opportun à temps.

Lisez aussi cet article : Découvrez les symptômes de l’appendicite

1. Inflammation abdominaleappendicite

L’inflammation ou la distension abdominale se caractérise par une sensation de pression et de gonflement gênante. Elle est presque toujours associée à une difficulté digestive.

  • Dans ce cas particulier c’est un symptôme très fréquent, puisque le blocage de l’appendice déclenche une réaction inflammatoire qui, plus la maladie progresse, s’étend à travers tout le système digestif.
  • Il convient par ailleurs de mentionner que le patient peut également souffrir d’accumulation de gaz.

2. Douleur dans la partie inférieure droite de l’abdomen

L’une des premières manifestations de l’appendicite est une douleur abdominale aiguë. Elle se situe habituellement dans la partie inférieure droite de l’abdomen, qui est, la zone où se situe cet organe.

  • Le symptôme augmente graduellement, au fur et à mesure que l’inflammation et la pression dans l’appendice augmentent en raison de son obstruction.
  • La douleur peut se manifester par intermittence. Elle dure néanmoins généralement une longue période lorsque la maladie progresse.
  • Il est fréquent que les patients la ressentent plus sévèrement lorsqu’ils éternuent ou qu’ils font un mouvement brusque.
  • Dans certains cas, la douleur s’étend jusqu’au nombril et dans le bas du dos.

3. Vertiges et vomissements

Lorsque les vertiges et les vomissements apparaissent soudainement, il est très important d’activer les signes d’alerte de l’appendicite.

Si tous les cas n’indiquent pas cette maladie, il est cependant essentiel d’envisager cette possibilité. Notamment s’ils sont accompagnés d’autres symptômes.

  • Environ 90% des cas diagnostiqués présentaient ce symptôme, juste après avoir perçu une forte douleur dans la région abdominale inférieure.
  • Lorsque l’appendicite n’est pas traitée à temps et que l’infection commence à se propager, les vomissements et les vertiges sont plus fréquents.

4. Perte soudaine d’appétit

L’inappétence est l’une des conséquences de l’inflammation qui se produit dans le système en raison du blocage subi par l’appendice dans cet état.

Ces réactions interfèrent avec le bon fonctionnement du système digestif. Elles affectent par ailleurs la ségrégation des hormones de la faim.

  • Les patients ont donc tendance à avoir des complications dues à des carences nutritionnelles.
  • Bien qu’au départ cela puisse sembler normal, c’est un symptôme qui nécessite une évaluation médicale à temps.

5. Fièvreappendicite

L’inflammation et la pression subies par cet organe en raison de l’appendicite ont tendance à se manifester avec des symptômes similaires à ceux d’autres infections gastro-intestinales.

Les patients affectés éprouvent donc souvent de la fièvre et des frissons. Ils sont par ailleurs accompagnés d’une douleur caractéristique dans l’abdomen.

  • C’est un symptôme qui ne doit pas être négligé. En effet, bien qu’il puisse être contrôlé par des remèdes, il a tendance à réapparaître lorsque l’inflammation se complique.
  • Bien que la variation de température soit faible, il est nécessaire de consulter le médecin si elle est accompagnée d’autres symptômes digestifs.

6. Constipation ou diarrhée

Lorsqu’il y a une réaction inflammatoire dans le corps, produit du blocage de l’appendice, il est fréquent que la tendance à souffrir des épisodes de constipation ou de diarrhée augmente.

  • Les patients arrêtent d’aller à selles normalement. Certains ressentent alors le besoin d’aller aux toilettes à plusieurs reprises, d’autres commencent à y aller moins souvent, avec plus de difficultés.
  • Dans ces cas, les deux problèmes sont accompagnés d’inflammation abdominale et de gaz.

Quand devons-nous consulter le médecin ?

Après avoir identifié ces symptômes, il est essentiel de consulter le médecin dès que possible pour recevoir un diagnostic et un traitement adéquat.

Gardez à l’esprit que même si les symptômes peuvent être associés à d’autres pathologies du système digestif, il est préférable de les analyser avec une aide professionnelle.

Le médecin peut effectuer un examen physique, des analyses de sang et une grande variété de tests permettant d’identifier avec précision la maladie.

Avant de terminer, ne manquez pas : Signes et symptômes de l’appendicite

Les premiers symptômes de l’appendicite impliquent généralement l’apparition progressive de crampes, une légère diarrhée ou une douleur dans tout l’abdomen.

Il est fondamental de savoir reconnaître les symptômes de l’appendicite et d’aller immédiatement consulter un médecin. Dans le cas contraire, des complications peuvent se présenter, pouvant mettre la vie du patient en danger.