7 choses intéressantes que fait le corps lors d’un sommeil profond

9 septembre 2020
Un sommeil profond et réparateur est essentiel pour jouir d'une bonne santé. Lorsque le repos est insuffisant ou interrompu, des problèmes de santé peuvent apparaître. Que se passe-t-il donc dans notre corps lorsque nous dormons ?

L’un des principaux besoins de notre corps est de dormir tous les jours, pendant au moins 8 heures. Pendant les heures de sommeil, l’organisme se répare. Il renouvelle ses énergies pour faire face à une nouvelle journée avec les meilleures dispositions physiques et mentales.

Ce que peu de personnes savent, c’est que, pendant cette phase, le corps réalise des actions très intéressantes. Ces actions influent sur la qualité du sommeil et la santé en général. Nous vous révélons ci-desous toutes les choses qui se passent pendant que vous êtes plongé dans un sommeil profond. Vous allez être surpris !

1. Le mouvement des yeux augmente pendant le sommeil profond

On estime que nous traversons 5 étapes pendant le cycle de sommeil. La dernière étape est la plus profonde : nous la connaissons sous le nom de MOR (Mouvement Oculaire Rapide). Elle se caractérise par un mouvement continu des yeux et l’apparition des rêves.

Selon cette publication de WebMD, nous atteignons cette étape environ 90 minutes après nous être endormi. Elle doit correspondre à 20 % du sommeil total. Cette publication suggère également que le mouvement des yeux se doit au fait que le cerveau est plus actif.

Femme en train de dormir paisiblement
Lorsque nous sommes profondément endormis, c’est à ce moment-là que se produit le phénomène du mouvement rapide des yeux.

Voir aussi : Remède au miel et au curcuma pour apaiser les douleurs articulaires

2. L’hormone de croissance est produite

L’une des raisons pour lesquelles il est important d’avoir une bonne qualité de sommeil est que l’organisme sécrète certaines hormones à ce moment-là, telles que la HGH (ou hormone de croissance).

Comme l’explique la clinique Mayo, l’hormone de croissance est chargée de stimuler la croissance des bébés et des enfants et contribue, qui plus est, au maintien des tissus et des organes tout au long de la vie.

3. Les reins doivent se mettre à jour pendant le sommeil profond

Pendant la journée active, les reins travaillent pour filtrer les toxines présentes dans le sang et pour produire l’urine. Pendant la période de sommeil, ce travail est plus lent et la production d’urine est alors moins importante.

Cela explique pourquoi nous n’avons pas nécessairement besoin d’aller aux toilettes pendant la nuit et qu’au petit matin l’urine est généralement plus sombre. Selon cette étude réalisée sur des animaux et publiée sur Nature Communications, la protéine connexin43 est la protéine chargée de donner aux reins une horloge circadienne qui contrôle leur capacité et qui est moins importante pendant la journée.

4. Les dents grincent

Ce symptôme étrange connu sous le nom de bruxisme peut être le produit du stress ou d’un mauvais alignement des dents. Une personne affectée ressent une douleur au niveau de la mâchoire et souffre de complications dentaires.

Bien qu’il n’y ait pas encore d’études concluantes sur le sujet, il semblerait que le bruxisme se manifeste plus fréquemment pendant la nuit car, lorsque nous dormons profondément, nous ne sommes pas en mesure de stopper un réflexe involontaire du corps.

Mal de dents
Vous vous êtes réveillé en ayant mal aux dents ? Vous souffrez peut-être de bruxisme et vous grincez donc des dents lorsque vous dormez.

5. Les mouvements brusques

Tous les êtres humains connaissent ce réflexe qui se produit pendant la phase la plus profonde du sommeil. Nous faisons l’expérience d’un saut soudain ou d’une forte secousse . Bien que cette expérience soit parfois désagréable, elle ne doit pas constituer une source de préoccupation.

Selon cette étude de Journal of Neurosciences in Rural Practice, il existe plusieurs théories au sujet des mouvements involontaires, mais aucune d’elles n’est concluante. L’une d’elles suggère toutefois qu’il s’agit d’un mécanisme de défense du cerveau, car ce dernier associe la détente totale du corps à une chute, d’où la contraction des muscles.

6. Le cerveau rejette ce dont il n’a pas besoin

Le cerveau accumule pendant la journée une quantité de toxines dont il se débarrasse pendant la nuit pendant le processus de nettoyage. Pendant ce processus, la fatigue mentale s’améliore et l’énergie se renouvelle pour une nouvelle journée.

Cette publication de MedTube Science explique que certaines études ont mis en lien le sommeil profond avec l’élimination des toxines du cerveau via un canal (glymphatic system) qui fonctionne comme une voie d’élimination des résidus.

Nous vous recommandons de lire également : 6 manières de garder votre système nerveux en bonne santés

7. Sommeil profond et paralysie du sommeil

Ce phénomène se produit pendant la phase la plus profonde du sommeil et se caractérise par une sensation gênante d’immobilité corporelle pendant un cycle où nous n’avons pas conscience que nous sommes en train de rêver. C’est un phénomène qui est terrorisant, car il est souvent accompagné de terribles cauchemars dans lesquels nous ne parvenons pas à réagir pour nous échapper.

Bien qu’il n’existe aucune information concluante sur les causes spécifiques à l’origine de ce phénomène, cette publication de National Health Service suggère les facteurs de risque suivant :

  • insomnie
  • sommeil interrompu
  • narcolepsie (s’endormir soudainement)
  • stress post-traumatique
  • anxiété générale
  • crises d’angoisse
  • antécédents familiaux de paralysie du sommeil
Paralysie du sommeil et sommeil profond
La paralysie du sommeil est une phénomène qui, très souvent, se présente sous forme de cauchemars.

Bien dormir est synonyme de bonne santé

Bien dormir, une routine sportive régulière et une alimentation équilibrée sont les trois piliers d’un mode de vie sain.

Une bonne qualité de sommeil améliore la concentration, la créativité, la forme physique et les symptômes associés au stress et à l’anxiété. 

Il est important de garder à l’esprit que si les troubles du sommeil persistent, l’idéal est de consulter un médecin.

  • Clínica Mayo. Bruxismo (rechinamiento de los dientes). (2018). mayoclinic.org/es-es/diseases-conditions/bruxism/symptoms-causes/syc-20356095
  • F. Roballo. Parálisis del sueño: desenmascarando el fantasma, exploración holística y psicológica. (2016). sifp.psico.edu.uy/sites/default/files/Trabajos%20finales/%20Archivos/tfg_francisco_roballo.pdf
  • Clínica Mayo. La hormona del crecimiento humana: ¿Hace más lento el envejecimiento?. (2020). Recuperado el 20 de marzo de 2020.
  • Negoro, H., Kanematsu, A., Doi, M., Suadicani, S. O., Matsuo, M., Imamura, M., Okinami, T., Nishikawa, N., Oura, T., Matsui, S., Seo, K., Tainaka, M., Urabe, S., Kiyokage, E., Todo, T., Okamura, H., Tabata, Y., & Ogawa, O. (2012). Involvement of urinary bladder Connexin43 and the circadian clock in coordination of diurnal micturition rhythm. Nature Communications. https://doi.org/10.1038/ncomms1812
  • Sathe, H., Karia, S., Desousa, A., & Shah, N. (2015). Hypnic jerks possibly induced by escitalopram. In Journal of Neurosciences in Rural Practice. https://doi.org/10.4103/0976-3147.158797
  • Eugene, A. R., & Masiak, J. (2015). The Neuroprotective Aspects of Sleep. MEDtube Science.