7 symptômes de l’endométriose que vous ne connaissez sûrement pas

· 19 août 2016
Au-delà de l'apparition et du développement du tissu endométrial dans l'appareil reproducteur féminin et sur son contour, il existe d'autres symptômes de l'endométriose qui peuvent vous indiquer que vous devez vite consulter votre gynécologue.

L’endométriose apparaît chez les femmes en âge de se reproduire et peut se déclencher dès les premières menstruations. Les symptômes de l’endométriose apparaissent généralement entre 25 et 35 ans.

En l’état des connaissances médicales actuelles, elle ne peut être complètement guérie, même s’il existe de nombreux traitements qui peuvent améliorer la qualité de vie des personnes qui en souffrent.

De l’exercice physique et une alimentation saine sont indispensables pour renforcer l’efficacité de ces traitements médicamenteux.

Lisez aussi : 4 choses qu’indiquent vos menstruations qu’il ne faut pas ignorer 

Des coliques menstruelles très intenses

Dans de nombreux cas, les douleurs menstruelles très fortes, bien plus intenses qu’à l’accoutumée, sont les premiers signes de la survenance de l’endométriose.

Nous tenons à vous rappeler que cette maladie est due à la présence de cellules qui forment une couche interne dans l’utérus, appelée endomètre.

Elle peut également se présenter en dehors de l’utérus : sur les trompes, les ovaires, la vessie ou l’intestin.

Lorsqu’une femme a ses règles, cette couche interne de l’utérus se détache, saigne et puis elle est expulsée par le vagin.

Les femmes qui souffrent d’endométriose vont expérimenter des saignements et une inflammation des organes durant leur période de menstruation, ce qui provoque des douleurs insoutenables.

L’apparition de coliques n’a parfois pas de motif apparent. Vous savez déjà que cette condition est un symptôme fréquent dans la vie d’une femme.

Vous devez être particulièrement attentive si vous ressentez plus de douleurs que d’habitude durant vos règles.

Décrivez ce que vous ressentez à votre gynécologue pour qu’il en analyse les causes et qu’il vous prescrive le meilleur traitement possible.

Des douleurs durant les relations sexuelles

symptômes de l'endométriose : douleurs pendant les relations sexuelles

A cause de l’endométriose, certains organes de la région du bassin peuvent être touchés par des inflammations. Le contact sexuel peut donc provoquer des douleurs chez les femmes particulièrement enflammées.

Peu de personnes connaissent ce symptôme car elles pensent qu’il s’agit de quelque chose d’autres lorsqu’elles ressentent ces douleurs.

Gardez à l’esprit que les relations sexuelles ne doivent vous procurer que du plaisir. Si vous ressentez des douleurs, c’est que quelque chose ne va pas.

Beaucoup de femmes négligent ce symptôme et ne le mettent pas en relation avec une potentielle endométriose.

Mais, comment être certaine qu’il ne s’agit pas de ça ? Comment savoir si ces douleurs sont liées à une endométriose ? Si vous ressentez des douleurs, est-ce normal ?

Voici les caractéristiques des douleurs provoquées par l’endométriose :

  • Douleurs cycliques.
  • Intensité importante.
  • Augmentent progressivement.
  • Sont généralement ressenties pendant les périodes menstruelles.
  • Ne sont pas soulagées par des analgésiques classiques.

De l’infertilité

Voici l’un des autres symptômes méconnus de l’endométriose : la difficulté à tomber enceinte. De nombreuses femmes infertiles doivent leur stérilité à cette pathologie.

Une telle corrélation s’explique par l’obstruction causée par l’endométriose.

L’inflammation chronique de la région du bassin peut empêcher l’implantation de l’embryon dans l’utérus.

La bonne nouvelle c’est que, dans de nombreux cas, l’infertilité peut être combattue une fois que l’endométriose est bien traitée.

Cela demande de la patience et un contrôle permanent. Vous devez consulter votre gynécologue et suivre à la lettre ses recommandations pour y parvenir.

Les altérations et les maux intestinaux durant les règles

Comme les intestins se trouvent eux aussi dans la zone du bassin, ils sont également touchés par l’endométriose.

Durant les règles, les lésions de l’endométriose dans l’intestin provoquent des inflammations et des douleurs intestinales, ainsi que les symptômes suivants :

  • Gaz
  • Gonflements abdominaux
  • Flatulences
  • Coliques intestinales intenses
  • Saignements dans les selles
  • Dans des cas plus grave, une obstruction intestinale

Si jamais vous remarquez la manifestation de l’un de ces symptômes, consultez votre médecin généraliste.

Il vous prescrira des analyses qui vous permettront d’identifier les problèmes éventuels et vous orientera vers le bon spécialiste.

Des douleurs urinaires

Comme les intestins, la vessie n’est pas épargnée par les problèmes causés par l’endométriose et peut souffrir des mêmes altérations que lorsque la pathologie provoque des saignements menstruels conséquents.

Il est possible que vous ressentiez des douleurs pendant que vous urinez. Voire que votre urine contienne du sang.

Dans les cas les plus graves, l’endométriose peut toucher les uretères, ces structures chargées de transporter l’urine des reins jusqu’à la vessie.

Cela peut entraîner également des complications jusque dans les reins.

Des douleurs pelviennes chroniques

symptômes de l'endométriose : douleurs pelviennes chroniques

Comme nous vous l’avons expliqué tout au long de cet article, les symptômes de l’endométriose peuvent impliquer plusieurs organes dans la région du bassin et se développer durant des années.

Avec le passage du temps, il est possible que vous ressentiez des douleurs continues, indépendamment des menstruations.

Ces troubles connus comme douleurs pelviennes chroniques et ont un impact conséquent sur la qualité de vie des femmes qui en souffrent; Car elles interfèrent avec leurs obligations professionnelles et personnelles, ainsi qu’avec leur sexualité.

N’oubliez pas de lire : 8 choses à savoir sur les règles

Prêtez attention aux symptômes de l’endométriose

Ne repoussez pas au lendemain ce que vous pourriez faire dès aujourd’hui. Si vous présentez certains des symptômes de l’endométriose, consultez rapidement votre médecin.

Car plus vous laissez passer du temps, plus vous souffrirez des terribles conséquences de cette pathologie.

De plus, votre santé future pourrait être en danger si vous ne prêtez pas attention dès aujourd’hui aux messages que vous envoie votre corps.

N’essayez pas simplement de camoufler les premières douleurs que vous pouvez ressentir et prenez les choses en main.

Le mieux est d’attaquer le problème à la racine, dans les premières étapes de sa survenance, pour éviter son développement.