Consommation d’acide folique pendant la grossesse

21 juin 2020
Découvrez comment ingérer davantage d'acide folique pendant la grossesse. Bien évidemment, consultez votre médecin à ce sujet avant de modifier vos habitudes.

La consommation d’acide folique pendant la grossesse est extrêmement importante pour le développement correct du bébé. En effet, les médecins recommandent généralement d’en ingérer dès que vous essayez de tomber enceinte.

Mais pourquoi l’acide folique est-il si important pour la croissance saine du foetus ? L’acide folique, autrement appelé vitamine B9, folate ou folacine, aide à prévenir les anomalies du tube neural, en particulier chez le bébé.

Avant et pendant la grossesse, il est conseillé de consommer 400 mg d’acide folique par jour afin que les organes et les tissus du bébé se forment normalement. Dans cet article, voyons comment vous pouvez augmenter la consommation d’acide folique pendant la grossesse.

Consommation d’acide folique pendant la grossesse

 

Comme nous l’avons déjà souligné, l’ingestion quotidienne des doses adéquates de vitamine B9 aidera à prévenir des malformations congénitales qui affectent la colonne vertébrale, la moelle épinière ou le cerveau du bébé. Parmi elles, les plus courantes sont :

  • Spina bifida : une affection dans le cadre de laquelle la colonne vertébrale du foetus ne se ferme pas complètement. Cela entraîne généralement des lésions nerveuses ainsi qu’une légère paralysie des jambes
  • Anencéphalie : un défaut qui ne permet pas le développement correct du crâne et du cerveau. Cette condition est associée aux morts-nés et aux décès après la naissance
  • Malformations de Chiari : elle se produisent lorsque le tissu cérébral s’étend dans le canal rachidien. Ils s’agit de malformations dans la structure du cervelet, la partie du cerveau qui gère l’équilibre. Les dommages peuvent être petits ou plus importants et affecter plus ou moins largement la vie du bébé

Par ailleurs, la consommation d’acide folique est également bonne pour vous. En effet, elle vous aidera à décomposer et utiliser de nouvelles protéines et à prévenir l’anémie gestationnelle.

Comment augmenter la consommation de folates ?

Une femme qui prend de l'acide folique pendant la grossesse

 

Maintenant que vous savez clairement pourquoi il est primordial de ne pas souffrir d’un manque d’acide folique pendant la grossesse, voyons de quelles manières vous pouvez augmenter sa consommation.

Lisez également : Le paracétamol est-il dangereux pendant la grossesse ?

1. Prendre des compléments d’acide folique

Comme nous l’avons précisé au début de l’article, les spécialistes recommandent de compléter l’alimentation avec des suppléments d’acide folique. En effet, si vous avez consulté un gynécologue avant le début de la grossesse, il vous aura certainement recommandé de prendre des compléments 3 mois avant de tomber enceinte.

La consommation journalière recommandée oscille entre 400 et 600 mg. Consultez votre médecin à ce sujet.

Un conseil : prenez l’acide folique à la même heure chaque jour. Suivre une routine est généralement le meilleur moyen de ne pas oublier. Une autre idée ? Utilisez l’alarme de votre téléphone pour avoir un rappel !

2. Consommer des fruits et des légumes contenant de l’acide folique

Une salade riche en acide folique

Il est essentiel d’inclure différents fruits et légumes riches en vitamine B9 dans votre alimentation pendant la grossesse. Pour cela, mangez tous les jours entre 4 et 5 portions de :

  • Bettes à carde (140µg/100g)
  • Épinards (140µg/100g)
  • Brocoli (90µg/100g)
  • Laitue (34µg/100g)
  • Asperges (30µg/100g)
  • Tomate (28µg/100g)
  • Céleri (12µg/100g)
  • Avocat (11µg/100g)
  • Carotte (10µg/100g)
  • Courge (10µg/100g)
  • Fruits citriques tels que les fraises, les kiwis, les oranges, les framboises et les papayes

3. Manger des légumineuses chaque semaine

Les légumineuses constituent la principale source de protéines d’origine végétale et sont également riches en acide folique et en fibres.Cela est fondamental pour prévenir la constipation pendant la grossesse. Vous pouvez cuisiner toutes sortes de plats, ainsi que des salades avec les légumineuses.

Découvrez aussi : Quels nutriments nous apportent les légumineuses ?

4. Ajouter des fruits secs et des graines aux plats

 

Les fruits secs et les graines sont excellents pour offrir une touche croustillante aux yaourts, aux gâteaux ou aux pains. Vous pouvez également les utiliser dans vos salades, ou comme snack sain ! Ces aliments fournissent de bonnes quantités d’acide folique, ainsi que des graisses saines à base d’oméga-3.

5. Acheter des aliments enrichis

Si vous avez besoin d’augmenter votre consommation d’acide folique pendant la grossesse, optez pour des farines, du riz, des pâtes et des céréales enrichis. Lisez les étiquettes d’emballage pour vérifier leur pourcentage.

Remarque : Certaines études ont suggéré qu’un apport excessif d’acide folique pouvait avoir des conséquences négatives pour le bébé. En particulier lors des phases de multiplication cellulaire. Par conséquent, renseignez-vous auprès de votre médecin sur la nécessité de prendre des compléments d’acide folique.

Comme vous pouvez le constater, l’ingestion d’acide folique pendant la grossesse est d’une importance vitale pour vous et le bébé. Il est préférable de consulter un médecin avant de tomber enceinte. Ensuite, suivez les conseils du spécialiste, car personne ne sait mieux que lui comment prendre soin de vous et de votre enfant.

 

  • NCBI. (2017). Is High Folic Acid Intake a Risk Factor for Autism?—A Review. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC5704156/
  • Institute of Medicine, Food and Nutrition Board. Dietary Reference Intakes: Thiamin, Riboflavin, Niacin, Vitamin B6, Folate, Vitamin B12, Pantothenic Acid, Biotin, and Choline. National Academies Press. Washington, DC, 1998. PMID: 23193625 www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/23193625.
  • Mason JB. Vitamins, trace minerals, and other micronutrients. In: Goldman L, Schafer AI, eds. Goldman-Cecil Medicine. 25th ed. Philadelphia, PA: Elsevier Saunders; 2016:chap 218.
  • Talaulikar, V., & Arulkumaran, S. (2013). Folic acid in pregnancy. Obstetrics, Gynaecology and Reproductive Medicine. https://doi.org/10.1016/j.ogrm.2013.06.007
  • Shaw GM, Schaffer D, Velie EM, Morland K, Harris JA (1995). “Periconceptional vitamin use, dietary folate, and the occurrence of neural tube defects”. Epidemiology 6 (3): 219-226. PMID 7619926
  • Fabbri, Adriana. Crosby, Guy. A review of the impact of preparation and cooking on the nutritional quality of vegetables and legumes. https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S1878450X15000207