Épilation chez les adolescentes : quelques conseils à retenir

L'épilation est une pratique ancrée dans l'esthétique du quotidien. Les filles et les adolescents viennent la voir motivés par l'exemple et le besoin de montrer une peau imberbe. Suivez ces conseils pour les accompagner dans leur détermination.
Épilation chez les adolescentes : quelques conseils à retenir

Écrit par Ana Núñez

Dernière mise à jour : 09 août, 2022

Les corps glabres faisant partie du canon de la beauté remontent à des milliers d’années; cependant, au début du 20e siècle, cela s’est répandu et est devenu particulièrement populaire en Occident. La pression sociale, culturelle et familiale est présente dans le besoin esthétique d’épilation chez les filles et les adolescentes.

Aux premiers signes de la ménarche, des poils apparaissent dans des zones qui seront visibles avec des jupes, des chemisiers ou des maillots de bain. La demande des filles et des adolescentes de vouloir éliminer ces désagréments notoires sera inévitable et naturelle.

Il appartient aux parents de soulever largement la question et d’orienter au mieux la décision concernant la première épilation, une coutume qui les accompagnera désormais. Lisez la suite pour savoir comment vous préparer, quand et quelle méthode est la plus appropriée.



[/ atomik-read-too]

Conseils avant la première épilation

Épilation chez les filles et les adolescentes : conseils à retenir
L’envie de s’épiler apparaît généralement à côté des premiers poils, vers l’âge de 11 ou 12 ans.

Prendre soin de son apparence est décisif au moment de décider de s’épiler, bien qu’il existe d’autres raisons impérieuses qui motivent la mesure. Parmi eux, il est connu que l’épilation minimise l’accumulation des mauvaises odeurs.

Pourtant, face à un style de peau qui semble souffrir de la « hairlophobie » imposée par les modèles sexualisés du cinéma, de la télévision et des réseaux sociaux, quelques mises en garde sont pertinentes. Par exemple, lorsque les poils pubiens sont complètement épilés, ils offrent plus de possibilités d’irritations et d’infections et nécessitent de meilleures habitudes d’hygiène.

Dans tous les cas, le temps de l’épilation chez les filles et les adolescents viendra. Il sera installé entre 11 et 12 ans, même si cela dépendra du développement de la fille ou de l’adolescente, du type de cheveux et de peau. Dans l’ensemble, gardez ces conseils à l’esprit pour une première expérience conviviale et sans séquelle.

Avant de commencer, un bain chaud

De l’eau tiède dans une douche ou des compresses sur la zone aideront à ouvrir les pores et à réduire la douleur, en plus de rendre l’épilation plus efficace. Si à cela s’ajoute une pratique un jour ou deux par semaine d’exfoliation de la peau, les résultats seront bien meilleurs.

Une fois terminé, un bain ou l’application d’eau froide referme les pores et apaise la peau. Enfin, ne vous exposez pas au soleil et utilisez des crèmes hydratantes pour éviter les irritations après l’épilation et les suivantes.

La peau doit être propre, sèche et exempte de plaies

Dans certains cas, l’épilation à la cire chez les filles et les adolescents est décidée pour porter une robe à bretelles lors d’une fête ou pour se promener à la piscine ou à la mer. Pour éviter les complications, il faut appeler au calme et à la prudence.

La peau qui sera soumise au traitement esthétique ne doit pas avoir de traces de crèmes ou d’huiles corporelles, surtout si des cires seront utilisées. En outre, il doit être évité s’il y a des plaies ou si la peau est rougie ou brûlée. Et si la peau a été longtemps exposée au soleil, il faut attendre au moins 24 heures.

Le meilleur moyen, le moins douloureux

Cette maxime qu’il maintient : « pour être belle il faut voir des étoiles » n’est pas de mise pour cette première fois. Il n’est pas nécessaire de commencer un exercice qui sera permanent en franchissant inutilement le seuil de la douleur.

Parmi les étapes les moins agressives se trouve le blanchiment chimique. Ceci est recommandé lorsque les cheveux de la fille ou de l’adolescente sont fins, courts et peu abondants, et si la peau n’est pas foncée.

Le rasage est rapide et peu coûteux, mais si vous avez de l’acné, des boutons ou des blessures, vous courez le risque d’aggraver la situation. Par contre, il faut avoir un peu de dextérité dans le maniement de la lame pour éviter les coupures. Donc, s’il y a une meilleure option, se raser dès le départ ne devrait pas compter comme numéro un sur la liste.

La crème dépilatoire laisse le même résultat que le rasoir, avec l’avantage qu’il n’y a pas de plaies, mais la fille ne doit pas être seule. Si le temps est dépassé sur la peau, cela peut être abrasif et provoquer une dermatite.

Les bandes de cire froide ne brûlent pas et ne coupent pas, mais les retirer avec soin mérite un accompagnement chevronné. Enfin, les cires, crèmes ou lames peuvent provoquer des folliculites, d’où l’importance de l’exfoliation et du nettoyage, puisque les poils incarnés ou les infections sont évités.

Il est à noter que l’épilation au laser offre une solution définitive à la folliculite et peut être réalisée en cas d’acné, événement fréquent à l’adolescence. Consultez votre pédiatre à ce sujet.

Autres méthodes

Épilation chez les filles et les adolescentes : conseils à retenir
La méthode d’épilation doit être déterminée en fonction du type de poils et de peau, en plus de rechercher une option douce pour la peau délicate des filles et des adolescents.

Lorsque l’épilation est devenue habituelle, les poils ont tendance à s’affaiblir. Il existe des procédés d’épilation qui offrent des solutions rapides, mais pas durables, tandis qu’il existe d’autres plus spécialisés qui garantissent de tenir la prochaine session à distance.

Électrolyse

Lors de la première épilation chez les filles et les adolescentes, l’important est qu’elles ne soient pas soumises à des procédures douloureuses, telles que l’électrolyse qui détruit la racine des cheveux lors de l’utilisation d’électrodes telles que des aiguilles. De plus, comme ils sont encore en croissance et en développement, il est probable que ce ne soit pas une performance définitive et que les cheveux renaîtront.

Être

Cet appareil qui émet une lumière amplifiée de rayonnement stimulé agit sur le follicule pileux de manière très précise, mais il est coûteux et douloureux. Il est recommandé lorsque la fille ou l’adolescente a grandi et prend des décisions responsables concernant son apparence. D’ailleurs, comme la lumière monochrome est absorbée par la mélanine, cette ressource est idéale pour les peaux claires, car elle prévient les brûlures.

En cas de grains de beauté (ou d’ hyperpigmentation ), il faut prendre certaines précautions et suivre les recommandations d’un spécialiste. En effet, si des lasers sont utilisés, les grains de beauté doivent être protégés par des pansements afin qu’ils ne reçoivent pas de lumière directe.

Lumière pulsée intense

Il fonctionne comme le laser mais, avec moins d’efficacité, plus de séances et un plus grand risque de brûlures. Grand avantage : de bons résultats sont obtenus sur tout type de peau. Il est recommandé de consulter le médecin avant de l’utiliser.

Pince à épiler

Il s’utilise à des endroits précis, comme les sourcils. Les cheveux sont extraits par les racines et l’effet dure jusqu’à trois semaines. Une débutante doit se confier à des personnes qualifiées, car la ligne d’extraction doit épouser la forme du visage.

Cires

C’est une technique classique. Froide, tiède ou chaude, elle arrache les poils par les racines et est donc douloureuse, surtout dans les premières occasions. La cire est une meilleure alternative aux crèmes dépilatoires, mais la cire chaude en particulier n’est pas recommandée pour lesvarices. Aussi, si la jeune femme habite dans un endroit chaud, car avec la chaleur, les veines se dilatent plus facilement.



[/ atomik-lire-aussi]

C’est un mythe que vous ne pouvez pas épiler avant la première menstruation

Rien n’empêche la fille ou l’adolescente de pouvoir s’épiler avant les premières règles. Parfois, la période retarde son apparition, tandis que d’autres signes de développement deviennent apparents, notamment des poils aux aisselles ou aux jambes.

L’épilation est une méthode exclusivement esthétique. L’accompagnement de la mère, souvent exemplaire à cet égard, doit être de transmettre et de conduire au meilleur chemin. Ce qu’on ne peut ignorer, c’est que toutes les peaux sont différentes et que les plus sensibles subiront une intervention parfois irritante et douloureuse.

Il est préférable de suivre les conseils et d’ aller voir un dermatologue pour entendre les recommandations spécialisées de première main. En particulier, si ce que vous voulez éviter est un moment initial traumatisant.




Le contenu de cette publication est uniquement destiné à des fins d'information. À aucun moment, il ne peut servir à faciliter ou à remplacer les diagnostics, les traitements ou les recommandations d'un professionnel. Consultez votre spécialiste de confiance si vous avez des doutes et demandez-lui son accord avant de commencer toute procédure.