Fruit de moine ou fruit du moine : avantages et inconvénients

Le fruit du moine s'est fait un nom parmi les édulcorants. Les raisons ? Il convient aux diabétiques, n'apporte pas de calories et a un pouvoir sucrant 200 fois plus puissant que le sucre.
Fruit de moine ou fruit du moine : avantages et inconvénients

Dernière mise à jour : 02 novembre, 2021

Lorsqu’il s’agit de remplacer le sucre blanc, il existe chaque jour de plus en plus d’alternatives. Le miel, le sirop d’agave le sucre panela, l’érythritol ou encore la stévia… Un nouvel édulcorant a fait son apparition ces derniers temps : le fruit du moine ou fruit de moine qui nous vient de Chine.

Il se répand progressivement dans les boissons sucrées et autres produits. Peut-être l’avez-vous déjà essayé ? Si vous ne connaissez pas le fruit du moine, poursuivez donc votre lecture. Nous vous en disons plus sur cet édulcorant dans les lignes suivantes…

Qu’est-ce que le fruit de moine ?

Le fruit du moine (Siraitia grosvenorii) est le fruit d’une plante grimpante de la famille des Cucurbitacées. Il est originaire du sud de la Chine, où il est connu sous le nom de luo han guo. On pense que son nom vient du fait que ses premiers cultivateurs étaient des moines bouddhistes Arhat.

Les premières mentions remontent au XIIIe siècle dans les archives des moines chinois de la région de Guilin. Il était utilisé (et l’est toujours) comme remède traditionnel contre le rhume, les maux de gorge et la constipation. Cependant, étant donné la difficulté de sa culture, la plante ne s’est pas propagée dans d’autres régions du pays.

Au 20ème siècle, il est devenu connu en Angleterre. Ce n’est que dans les années 1980 que les premières découvertes sur son pouvoir sucrant ont été rapportées.

Ce fruit est petit et rond ; il mesure environ 5-7 centimètres de diamètre. Sa peau est dure, fine et couverte de poils fins. Sa couleur oscille entre le jaune, le vert et le marron. La chair se mange frais et la peau est utilisée pour faire des infusions.

Le point culminant de sa saveur est sa douceur qui est renforcée sous forme de poudre ou d’extrait liquide. Les principaux responsables de cette propriété sont les mogrosides, des composés glycosidiques extraits de différentes plantes et utilisés comme substituts du sucre.

Un bol rempli de sucre.
Les substituts du sucre raffiné sont de plus en plus nombreux. Le fruit du moine est une alternative naturelle.


Les bienfaits du fruit de moine

Bien que son utilisation en Chine remonte à plusieurs siècles, nous sommes face à un édulcorant qui n’a pas été aussi étudié que d’autres présents dans le commerce. Une grande partie des analyses ont été réalisées sur des animaux et, s’agissant d’un nouveau produit, les effets à long terme n’ont pas été testés.

Cependant, il est possible d’énumérer un certain nombre de bienfaits qui découlent de l’utilisation de l’extrait de fruit du moine. Voyons quels sont ces bienfaits…

Le fruit de moine convient aux diabétiques

American Diabetes Association stipule que “pour les personnes habituées aux produits édulcorés, les édulcorants non nutritifs peuvent être une bonne alternative au sucre, au miel et au sirop d’agave “. Bien que leur utilisation ne semble pas avoir d’impact sur la régulation du glucose, ils facilitent un apport moindre en calories et en glucides.

Cependant, cette même association encourage fortement à diminuer la consommation d’aliments et de boissons sucrés. Elle suggère d’opter pour des alternatives sans sucre ni édulcorant.

Il n’ajoute pas de calories ni de saveur

L’extrait de fruit de moine n’apporte ni calories ni glucides. C’est pourquoi il fait généralement partie des édulcorants choisis par les personnes qui suivent un régime très pauvre en glucides, comme le régime cétogène.

De plus, sa saveur est assez neutre et, lorsqu’elle est exposée à la chaleur, elle ne perd pas ses propriétés. C’est donc un substitut parfait du sucre pour l’édulcoration, la cuisson et la pâtisserie.

Il n’entraîne généralement pas de problèmes digestifs

Il n’y a pas d’effets gênants connus dérivés de sa consommation. Certains édulcorants du même type peuvent provoquer des gaz, des ballonnements ou de la diarrhée chez certaines personnes.

Il possède des propriétés bénéfiques

La composition du fruit du moine se caractérise par la présence de glucides et de certains minéraux. Mais il contient également des flavonoïdes, des acides phénoliques, des glycosides et des terpènes qui sont à la base de son activité médicinale.

Outre les propriétés reconnues par la pharmacopée chinoise, il existe d’autres études sur ses bienfaits. Voici quelques-uns des plus importants :

  • Les mogrosides ont montré leur capacité à abaisser le cholestérol total et les triglycérides dans le sang chez les souris diabétiques.
  • Le fruit du moine est capable de contrecarrer l’action des radicaux libres et d’empêcher la peroxydation des lipides. Cela est lié à un risque moindre de souffrir de certains problèmes de santé comme l’athérosclérose ou les maladies inflammatoires.
  • Les mogrosides exercent une activité anti-inflammatoire, puisqu’ils empêchent la libération de certaines molécules comme les prostaglandines.

Les différentes façons d’utiliser le fruit de moine comme édulcorant

Le fruit entier a une durée de conservation très courte et il est encore difficile de le trouver loin des pays où il est cultivé. Pour cette raison, les fruits frais entiers sont rarement consommés et sont généralement davantage utilisés dans les infusions.

L’édulcorant est fabriqué à partir d’un extrait de fruit séché. Il peut être utilisé dans tout type d’aliments et de boissons, chauds ou froids. Au moment du dosage, il faut tenir compte du fait qu’il est entre 150 et 250 fois plus sucré que le sucre de table. Vous pouvez le tester dans les situations suivantes :

  • Dans le café, le thé ou tout type d’infusion en remplacement du sucre ;
  • Dans les boissons gazeuses, limonades et jus ;
  • Pour sucrer les produits laitiers comme le yaourt, le kéfir, les smoothies ou la crème glacée ;
  • Pour remplacer le sucre dans la préparation de tout type de pâtisseries : biscuits, gâteaux, puddings ; dans ce cas, il faut tenir compte du fait que la texture, le goût et l’aspect de la pâtisserie peuvent être différents.


Les inconvénients possibles du fruit de moine

La plupart des organismes de réglementation déclarent que le fruit du moine est un aliment sûr, même pour les femmes enceintes et les enfants. Parmi ces organismes, figurent l’Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) et la Food and Drug Administration des États-Unis (FDA).

Son utilisation est autorisée comme substitut du sucre et, pour le moment, aucun effet nocif n’a été observé découlant de sa consommation. Cependant, il faut garder à l’esprit qu’il s’agit d’un tout nouveau produit et que ses effets à long terme n’ont pas été étudiés.

Le risque le plus important pourrait prendre la forme d’une réaction allergique. Les personnes allergiques aux plantes de la même famille (citrouille, pastèque ou melon) devraient peut-être s’abstenir.

Le fruit du moine est délicat, il fermente très vite et sa culture est problématique. Ce sont quelques-unes des raisons qui expliquent la difficulté de le trouver en magasin et son prix plus élevé.

L’extrait de fruit de moine est un édulcorant intéressant pour les diabétiques. Mais certains des produits dans lesquels il est utilisé peuvent contenir d’autres édulcorants qui affectent la glycémie.

Femme diabétique.
Les personnes diabétiques sont obligés de chercher des alternatives au sucre traditionnel. Le fruit du moine est une excellente option.

En somme…

Le fruit de moine est un édulcorant naturel issu d’une plante cultivée en Chine. Ces dernières années, il est devenu célèbre en tant que substitut du sucre grâce à ses bienfaits. C’est un additif sûr, adapté aux régimes à très faible teneur en glucides.

Cependant, sa culture et son exportation sont faibles par rapport à l’augmentation de la demande pour ce produit. Pour cette raison, il est difficile à trouver dans la plupart des magasins et est souvent utilisé dans l’industrie alimentaire pour sucrer les boissons.

Il faut garder à l’esprit qu’il s’agit d’un tout nouveau produit et que ses bienfaits n’ont pas été testés chez l’homme. Par conséquent, le meilleur conseil est de l’utiliser avec modération et en petites quantités.

Cela pourrait vous intéresser ...
Le sucralose : est-ce un édulcorant sain ?
Améliore ta Santé
Lisez-le dans Améliore ta Santé
Le sucralose : est-ce un édulcorant sain ?

Le sucralose (E955) est un édulcorant artificiel non nutritif, 600 fois plus sucrant que le saccharose ou le sucre blanc.



  • American Diabetes Association. Lifestyle management: standards of medical care in diabetes – 2019. American Diabetes Association Diabetes Care. Enero 2019. 42 (Suppl 1): S46- S60.
  • Gong X, et al. The fruits of Siraitia grosvenorii: a review of chinese food-medicine. Frontiers in Pharmacology. Noviembre 2019. 10: 1400.
  • Liu C, et al. Pharmacological activities of mogrosides. Future Medicinal Chemistry. Febrero 2018. 10 (8).
  • Kumar Thakur B, et al. Introduction, adaptation and characterization of monk fruit (Siraitia grosvenori): a non-caloric new natural sweetener. Scientific Reports. Marzo 2021. 11: 6205.
  • Nutra Source Inc. Determination of the Generally Recognized as Self (GRAS) status of Siraitia Grosvenori swingle (luo han guo) fruit extract as a food ingredient. Mayo 2017. Office of Food Additive Safety. Food and Drug Administration.
  • Younes M, et al. Safety use of Monk fruit extract as a food additive in different food categories. EFSA Journal. Diciembre 2019. 17 (12): e05921.