Les dangers de l’acide urique et comment le diminuer

· 13 octobre 2014
Savez-vous quelles sont les propriétés anti-inflammatoires de la fraise ? Cette dernière est antioxydante et diurétique, ainsi que l'un de nos meilleurs alliés pour combattre et neutraliser l'acide urique.

L’acide urique est une substance chimique qui est générée par l’organisme lorsque les purines se décomposent. Il se compose de nitrogène, d’oxygène, de carbone et d’hydrogène. La majeure partie de l’acide urique se dissout dans le sang, puis voyage vers les reins, où il est éliminé par l’urine

L’excès d’acide urique peut causer des dommages pour le corps, comme l’apparition de calculs ou de la goutte. En effet, ce phénomène entraîne une concentration de cet acide dans des endroits comme les articulations, formant alors des cristaux qui produisent des inflammations et des douleurs. Ainsi, il est important de maintenir un taux normal d’acide urique, et d’essayer de la faire diminuer quand celui-ci il atteint des niveaux trop élevés.

En général, n’importe qui peut souffrir d’un taux trop élevé d’acide urique, cependant, les hommes sont les plus exposés. Si vous avez des antécédents familiaux de goutte, si vous êtes tout le temps stressé, si vous souffrez d’obésité ou de diabète, ou de problèmes d’hypertension artérielle, vous êtes d’autant plus susceptible d’accumuler trop d’acide urique dans votre corps.

Les aliments qui nuisent à votre santé ?

Pour commencer, il est nécessaire d’éliminer de votre alimentation certains aliments comme :

  • Les viandes rouges
  • Les fruits de mer
  • Les abats
  • Les boissons alcoolisées
  • Les boissons gazeuses

Les aliments qui aident à réguler le taux d’acide urique

La pomme

pommes

La pomme contribue à lutter contre les taux trop élevés d’acide urique grâce à sa forte teneur en eau. Elle est diurétique et antioxydante, réduit la pression artérielle, protège la muqueuse intestinale, prévient le cancer grâce à ses substances photochimiques, réduit le taux de cholestérol dans le sang, évite l’asthme, ainsi que les maladies inflammatoires comme l’arthrite.

L’artichaut

Ce légume possède des propriétés diurétiques qui aident à éliminer l’acide urique par l’urine. En outre, il apporte de nombreux bienfaits à notre corps : il permet notamment de réduire le taux de cholestérol élevé, de combattre l’excès de triglycérides, de guérir les maladies comme l’anémie, le diabète, la goutte et les calculs dans la vésicule biliaire.

L’oignon

L’oignon aide également à purifier l’organisme et à prévenir l’augmentation du taux d’acide urique. Sa consommation est bénéfique pour tout le corps, car il favorise la circulation sanguine, prévient la thrombose et le vieillissement des artères. De plus, il sert de traitement contre l’anémie grâce à sa forte teneur en fer, phosphore, et en vitamine E.

L’oignon contient également du potassium qui favorise l’élimination de l’excès de liquides, aidant ainsi à combattre l’hypertension, la goutte et les calculs rénaux.

Les cerises

Les cerises sont très efficaces pour réduire le taux d’acide urique dans le corps, car elles possèdent des propriétés anti-inflammatoires et antioxydantes. Ce fruit aide également à éviter les maladies cardiaques et le cancer, à réguler les cycles du sommeil, à prévenir la perte de mémoire, à réduire les inflammations, ainsi que les symptômes de l’arthrite et de la goutte. Elles sont notamment riches en vitamine C et E, en magnésium, en fer, et en fibres.

La fraise

 fresas

Les fraises sont l’un des fruits les plus recommandés pour neutraliser l’acide urique présent dans l’organisme. Ce sont d’excellents antioxydants et diurétiques. De plus, les fraises possèdent des propriétés anti-inflammatoires, aident à réguler la digestion, procurent une sensation de satiété, améliorent la santé des yeux, retardent les signes de la vieillesse, préviennent la flaccidité et la cellulite. Elles contiennent de la vitamine C, B et K, ainsi que du potassium.

N’oubliez pas….

Nous avons tous le l’acide urique dans notre corps, c’est pourquoi nous devons tous faire attention à ce qu’il ne s’accumule pas dans notre organisme, car cela entraînerait des problèmes de santé. Alors, n’oubliez pas : « il vaut mieux prévenir que guérir ».