Quelles sont les méthodes contraceptives pour les hommes ?

Le procédé chirurgical de la vasectomie vise à bloquer les canaux déférents à travers différentes techniques comme la section, la ligature ou la compression, entre autres.
Quelles sont les méthodes contraceptives pour les hommes ?

Dernière mise à jour : 08 janvier, 2021

Les recherches sur les méthodes contraceptives pour les hommes se sont aujourd’hui accentuées afin d’en trouver quelques-unes qui présentent des mécanismes semblables aux médicaments anovulatoires féminins.

Nous le savons bien : il y a moins d’options de méthodes contraceptives pour les hommes que pour les femmes. Tout au long de cet article, nous vous parlerons des alternatives disponibles et de celles qui sont étudiées. Découvrez-les vite !

Méthodes contraceptives pour les hommes

Une étude publiée à travers Fertility and Sterility reconnaît que de plus en plus d’hommes veulent assumer la responsabilité active de la planification familiale. Grâce à cela, l’intérêt pour les différentes méthodes contraceptives pour les hommes n’a fait qu’augmenter.

Cet article souligne que les plus communes sont le préservatif et la vasectomie. Néanmoins, ce ne sont pas des options adéquates pour tous les hommes. C’est pour cela que des études sur ce sujet continuent d’être effectuées. Étudions maintenant cela en détail.

1. Préservatifs et spermicides

Un préservatif.

Le préservatif occupe toujours une position phare parmi les méthodes contraceptives pour les hommes. En plus d’éviter une grossesse, il prévient les MST.

L’utilisation du préservatif est aujourd’hui l’une des méthodes contraceptives pour hommes les plus utilisées dans la société. Les préservatifs et spermicides travaillent ensemble pour aider à se protéger contre une grossesse. Les préservatifs se placent sur le pénis en érection. Le sperme reste à l’intérieur du préservatif et ne peut donc pas atteindre l’ovule de la femme.

Les spermicides recouvrent le col de l’utérus de la femme et tuent les spermatozoïdes de l’homme. Ce produit est disponible sous plusieurs présentations :

  • Gel.
  • Éponge.
  • Crème.
  • Mousse.
  • Comprimés.
  • Suppositoires.

Les préservatifs peuvent être faits en latex ou en plastique résistant. Même s’il est courant de voir la femme utiliser le spermicide en complément du préservatif de l’homme, il existe déjà des préservatifs qui contiennent du spermicide.

Ainsi, si le préservatif se rompt ou se perce, le spermicide aidera à tuer le sperme. Par ailleurs, l’utilisation du préservatif aide à prévenir les infections sexuellement transmissibles. Néanmoins, l’usage de spermicide, en soi, ne prévient pas ce type d’infections, et il est donc indispensable de mettre un préservatif.

2. La vasectomie, l’une des méthodes contraceptives pour les hommes

La contraception chirurgicale ou stérilisation volontaire est devenue une méthode très populaire, surtout dans les pays développés. Cette méthode contraceptive présente les taux d’efficacité les plus élevés et constitue une ressource très utilisée par les couples qui ne veulent plus avoir d’enfants.

Son avantage par rapport à d’autres méthodes contraceptives pour les hommes, est qu’elle peut se réaliser en une seule fois et ne requiert pas de contrôles spécifiques postérieurs. Par ailleurs, si le procédé chirurgical suit les standards médicaux acceptés, le risque de complications est moindre.

En quoi consiste-t-elle ?

Le procédé chirurgical de la vasectomie vise à bloquer les canaux déférents à travers différentes techniques comme la section, la ligature ou la compression, entre autres.

Il s’agit d’une technique simple qui peut se réaliser de façon ambulatoire et qui, lorsqu’on la pratique sous anesthésie locale et avec une asepsie adéquate, implique très peu de risques de morbidité et un risque de mortalité insignifiant.

La vasectomie consiste en l’interruption de la continuité du canal déférent, une fois que celui-ci a été identifié après l’incision du scrotum au bistouri. Une fois le canal déférent identifié, il existe, comme nous l’avons mentionné plus tôt, différentes techniques pour parvenir à son occlusion ou son blocage.

3. Injection contraceptive

Une injection en préparation.

Les injections contraceptives cherchent à constituer une solution alternative à faible coût en tant que méthode contraceptive pour les hommes.

Il s’agit d’un contraceptif non hormonal pour les hommes, créé afin de trouver des solutions à faible coût ignorées par l’industrie pharmaceutique. Son nom commercial est le Vasalgel et des études sont encore en cours à son sujet.

Pour son utilisation, on injecte une dose de ce gel dans le canal que traverse le sperme, juste à l’endroit où il rejoint le scrotum.

Le processus dure 15 minutes et, une fois injecté, le gel reste en place et agit en tant que filtre, permettant le passage du fluide mais pas celui des spermatozoïdes. Il n’empêche donc pas l’éjaculation ou l’orgasme.

Par ailleurs, les injections contraceptives sont aussi efficaces que la technique antérieure, la vasectomie. Étant donné qu’il ne s’agit pas d’une méthode hormonale, le Vasalgel n’a pas les effets secondaires de ce type de traitements pour les femmes. La pilule peut en effet provoquer des migraines, des changements de poids et une baisse de la libido.

4. La pilule contraceptive

Il s’agit d’une autre méthode contraceptive pour les hommes qui est en train d’être étudiée. Une nouvelle étude, récemment présentée à Chicagoa démontré qu’une pilule contraceptive masculine était possible. Il faut encore effectuer davantage de recherches mais il semblerait que les hommes puissent aussi bénéficier de ce type de méthode pour éviter des grossesses.

Les chercheurs ont découvert que la pilule hormonale proposée, du nom de dimethandrolone undeccanoate ou DMAUréduisait effectivement la testostérone et d’autres niveaux hormonaux responsables de la production de sperme, sans autres effets secondaires.

Même si l’on s’intéresse aujourd’hui davantage aux méthodes contraceptives pour les hommes, aucun ne semble encore être aussi efficace que la pilule contraceptive féminine. L’utilisation du préservatif est donc toujours recommandée si l’on cherche à éviter une grossesse et également pour prévenir les maladies sexuellement transmissibles. En cas de doute, nous vous conseillons de consulter un spécialiste en santé sexuelle et reproductive.

Cela pourrait vous intéresser ...
5 questions sexuelles que vous aviez peur de poser
Améliore ta SantéLisez-le dans Améliore ta Santé
5 questions sexuelles que vous aviez peur de poser

Des questions sexuelles se forment dans notre esprit à mesure que nous avons des relations, mais nous n'osons pas toujours les poser.



  • Amory JK. Male contraception. Fertil Steril. 2016;106(6):1303–1309. doi:10.1016/j.fertnstert.2016.08.036
  • Wang C, Festin MP, Swerdloff RS. Male Hormonal Contraception: Where Are We Now?. Curr Obstet Gynecol Rep. 2016;5:38–47. doi:10.1007/s13669-016-0140-8
  • Khourdaji I, Zillioux J, Eisenfrats K, Foley D, Smith R. The future of male contraception: a fertile ground. Transl Androl Urol. 2018;7(Suppl 2):S220–S235. doi:10.21037/tau.2018.03.23
  • Mathew V, Bantwal G. Male contraception. Indian J Endocrinol Metab. 2012;16(6):910–917. doi:10.4103/2230-8210.102991
  • Page ST, Amory JK, Bremner WJ. Advances in male contraception. Endocr Rev. 2008;29(4):465–493. doi:10.1210/er.2007-0041
  • Thirumalai, A., & Page, S. T. (2019). Recent Developments in Male Contraception. Drugs79(1), 11–20. https://doi.org/10.1007/s40265-018-1038-8