11 maladies sexuellement transmissibles (MST) importantes à connaître

· 15 janvier 2018
Vérifiez votre corps et soyez attentif à tous les symptômes. Le diagnostic précoce d'une maladie sexuellement transmissible (MST) peut vous sauver la vie.

Les maladies sexuellement transmissibles (MST), communément appelées maladies vénériennes, sont généralement transmises par contact sexuel avec une personne infectée. Les organismes qui provoquent ces maladies se propagent d’une personne à l’autre par le sang, le sperme, les sécrétions vaginales et d’autres liquides émanant du corps.

En outre, ces maladies peuvent être transmises de la mère à l’enfant pendant la grossesse ou au moment de l’accouchement. C’est aussi le cas avec les transfusions sanguines ou l’utilisation d’aiguilles partagées et contaminées. Vous pouvez contracter ces maladies de personnes apparemment en bonne santé, qui peuvent ignorer qu’elles en souffrent, car elles sont parfois asymptomatiques.

L’activité sexuelle est l’un des facteurs responsables de la propagation de nombreuses infections. Bien qu’il soit aussi possible d’être infecté sans avoir de relations sexuelles. S’il est vrai que l’utilisation de condoms ou de préservatifs en latex réduit le risque de contracter et de propager des infections ou des maladies sexuellement transmissibles (MST), ils n’évitent pas complètement le risque de contagion.

Même avec les risques qu’impliquent les MST, beaucoup de personnes ne prennent aucune mesure de protection. En plus de cette mauvaise habitude s’ajoute le manque d’informations sur la plupart de ces maladies, sur la manière dont elles se transmettent et nous infectent.

Les symptômes des MST

les symptômes des MST

Les MST ou les maladies vénériennes provoquent une série de symptômes ou de signes qui peuvent parfois passer inaperçus. Souvent, la personne découvre qu’elle est infectée quand survient une complication ou que son partenaire est diagnostiqué. Certains des signes ou symptômes sont les suivants :

  • Des plaies ou des lésions dans les organes génitaux, le rectum et même dans la bouche.
  • Sécrétion anormale du pénis.
  • Brûlure ou douleur en urinant.
  • Saignement vaginal.
  • Douleur lors des rapports sexuels.
  • Douleurs vaginales inhabituelles, désagréables et jaunâtres.
  • Éruption cutanée sur les pieds, les mains et le tronc.
  • Douleur abdominale.
  • Douleur dans l’aine, car les ganglions lymphatiques s’enflamment.
  • Démangeaisons, irritation, inflammation et douleur dans le pénis, le vagin, l’anus et la vulve.
  • Irritation et douleur dans les parties génitales.
  • Verrues sur les parties génitales.
  • Poux (parasites).
  • Fièvre.
  • Douleur physique.
  • Taches ou éruptions sur la peau des organes génitaux ou autour d’eux.
  • Inflammation du foie (hépatite A, B, C, D).
  • Saignement entre les règles ou après les rapports sexuels.
  • Douleur dans le bas-ventre.
  • Irritation de l’urètre (conducteur où l’urine sort).

Beaucoup de ces symptômes peuvent être provoqués par des maladies autres que les maladies sexuellement transmissibles. Par conséquent, il est nécessaire de réaliser un test pour savoir avec certitude quelle est notre situation. Il est important de souligner que ces symptômes peuvent apparaître des jours ou des années après la contagion de la maladie, cela dépend de chaque organisme.

Découvrez également cet article : 11 motifs de douleur pendant les relations sexuelles

Quand doit-on consulter le médecin ?

  1. Si vous présentez des signes ou symptômes d’une MST.
  2. Si vous êtes une personne sexuellement active et que vous pensez avoir été exposé à une MST.

Causes des maladies sexuellement transmissibles (MST)

causes des maladies sexuellement transmissibles (MST)

Les MST peuvent être provoquées par différents types de micro-organismes, notamment :

  • Parasites trichomonas : poux, gale.
  • Bactéries : gonorrhée, chlamydia, syphilis.
  • Virus : herpès génital, virus de l’immunodéficience humaine (VIH), virus du papillome humain, hépatite B et C.

Lorsque les MST sont provoquées par des parasites et des bactéries, elles peuvent être traitées avec des antibiotiques, mais quand elles sont à l’origine de virus, il n’y a aucun remède. Toute personne ayant une vie sexuelle active n’est pas exempte de contracter une maladie sexuellement transmissible, mais il y a des facteurs qui augmentent ces possibilités, tels que :

  • Relations sexuelles sans protection. La pénétration vaginale ou anale sans protection avec une personne infectée augmente le risque de contracter une MST.
  • Utilisation inappropriée du condom ou préservatif.
  • Sexe oral sans protection de préservatif ou de digue dentaire.
  • Relations sexuelles avec plusieurs partenaires.
  • Avoir souffert de maladies sexuellement transmissibles ; cet état augmente les chances d’être atteint d’une autre MST.
  • Relations sexuelles forcées ou viol.
  • Usage et abus d’alcool et de drogues. Ces substances désinhibent et peuvent mener à des activités à risque.
  • Le partage d’aiguilles augmente les risques d’être infecté par des MST.
  • A l’adolescence, le col de l’utérus est immature et se compose de cellules qui changent constamment, ce qui rend l’individu plus vulnérable aux MST.

Vous ne le saviez pas ? 7 mythes sur le sexe oral et les conséquences pour la santé

Actions pour réduire le risque de contagion d’une MST

  • Utilisez des préservatifs.
  • Évitez de changer de partenaire fréquemment.
  • Utilisez un préservatif ou un autre moyen de protection de manière correcte.
  • Examinez-vous avant d’avoir des relations sexuelles avec de nouveaux partenaires.
  • Faites-vous vacciner.
  • Ne consommez pas d’alcool ou de drogues.
  • Parlez régulièrement avec votre partenaire avant d’avoir des relations sexuelles.
  • Éduquez les enfants et faites de la prévention.
  • Utilisez un préservatif pendant le sexe oral masculin. Dans le cas du sexe oral féminin, il existe des protections spéciales.

Maladies sexuellement transmissibles les plus courantes (MST)

1. Chlamydia

la chlamydia

C’est la maladie bactériologique la plus commune. Elle est transmise par les rapports sexuels vaginaux, oraux et anaux. Aussi lors du partage de jouets sexuels ou de la mère à l’enfant pendant la grossesse ou l’accouchement. Elle n’a généralement aucun symptôme et elle peut affecter les cellules du col de l’utérus, de l’urètre, du rectum et parfois des yeux et de la gorge. Dans certains cas, elle provoque la stérilité.

2. Gonorrhée

C’est une infection bactériologique transmise sexuellement. Elle affecte l’urètre, le col de l’utérus, le rectum, l’anus et la gorge. Cette infection peut provoquer de graves problèmes au bébé pendant la grossesse. En outre, elle peut causer la stérilité.

3. Syphilis

C’est une MST bactérienne hautement létale. Normalement, elle se transmet par sexe vaginal, oral et anal. Elle se répand également par le partage des jouets sexuels, la transfusion sanguine, la mère à l’enfant lors de la naissance et aussi par le contact avec la peau d’une personne ayant des plaies provoquées par la syphilis.

4. Herpès génital

herpès génital

Cette MST est provoquée par le virus de l’herpès simplex. L’herpès génital se propage par contact direct de la peau avec la zone infectée lors des rapports sexuels oraux, vaginaux et anaux. Les symptômes de cette maladie peuvent apparaître des années après avoir été infecté. Il n’a aucun remède, mais les symptômes peuvent être traités.

5.Virus de l’immunodéficience humaine (VIH)

Le virus de l’immunodéficience humaine (VIH) infecte et détruit les cellules du système immunitaire, ce qui réduit la capacité du corps à se protéger contre les infections ou les maladies comme le cancer. L’infection se produit par sexe anal, vaginal et oral sans protection ou avec le partage de seringues ou d’aiguilles infectées.

De la même manière, la contagion peut se transmettre de la mère à l’enfant à la naissance ou lors de l’allaitement du bébé, si la mère est infectée. En outre, il existe un risque de transfusion sanguine. Il n’y a pas de remède contre le VIH et il implique une forte probabilité à développer le syndrome d’immunodéficience acquise (SIDA).

6. Syndrome d’immunodéficience acquise (SIDA)

Le SIDA est le produit d’une infection par le virus de l’immunodéficience humaine (VIH). Le SIDA attaque le système immunitaire du corps. Normalement, il est transmis par voie vaginale, orale et anale. Beaucoup de personnes dont infectées et ne présentent aucun symptôme, tandis que d’autres présentent des symptômes similaires à ceux de la grippe.

Le sida est une MST mortelle et incurable. Cependant, les médicaments antiviraux peuvent être utilisés pour contrer la maladie et prolonger la vie et la santé de la personne infectée.

7. Trichomonase

trichomonase

C’est une MST bactérienne très commune. Elle est généralement transmise par contact sexuel et infecte les cellules du vagin et de l’urètre. Elle touche principalement les jeunes femmes ayant une vie sexuelle active. Sa transmission se produit par contact vaginal, en partageant des jouets sexuels ou passe de la femme enceinte à l’enfant. Parfois, il n’a aucun symptôme.

8. Condylomes (HPV)

Les verrues génitales ou les condylomes sont provoquées par le virus du papillome humain (HPV). Cette MST se transmet par les relations sexuelles orales, vaginales et anales, ainsi que par le contact peau contre peau avec une personne infectée. Les verrues apparaissent sur les organes génitaux et dans l’anus. Et quand elles ne sont pas traitées, elles grandissent pour ressembler à un chou-fleur. Cette MST augmente le risque de cancer dans le col de l’utérus.

Il n’y a pas de remède contre cette MST, mais les condylomes peuvent être traités avec des médicaments et parfois enlevés grâce à des procédures chirurgicales.

9. Candidose

La candidose est provoquée par un champignon qui se loge dans la peau, la bouche et les organes génitaux. Elle peut se contrôler, mais parfois ce champignon se développe et produit cette maladie. Très souvent, elle ne présente pas de symptômes et est transmise par contacts sexuels vaginaux, anaux et oraux, ainsi que par le partage de jouets sexuels.

Si vous souffrez de cette MST, il n’est pas conseiller de porter des vêtements serrés faits de matériaux synthétiques qui ne favorisent pas la ventilation. La candidose augmente le risque de grossesse, de diabète, de VIH ou de maladies qui affectent le système immunitaire.

10. Poux pubiens

les poux pubiens

Les poux pubiens sont de petits parasites qui adhèrent à la peau et se nourrissent de sang. Ils vivent dans les poils, en particulier dans le pubis, bien que parfois ils peuvent se loger dans les poils des aisselles, du visage ou de la poitrine. Les poux sont de couleur gris-jaune. Ils se transmettent facilement pendant les rapports sexuels, mais aussi à travers les serviettes, la literie et les vêtements.

Les symptômes sont des démangeaisons ou une inflammation de la peau. Ils s’éliminent en utilisant un shampooing spécial. Les draps, les serviettes et les vêtements doivent être désinfectés.

11. Hépatite B

Cette maladie est provoquée par un virus dangereux qui attaque le foie. Elle est transmise par voie orale, anale et vaginale. Il existe trois types d’hépatites: A, B et C. Toutes peuvent être transmises par voie sexuelle, mais l’hépatite B est celle qui se transmet le plus par cette voie. Elle peut également être transmise par le sang lors du partage d’aiguilles et d’objets contaminés.

L’hépatite B attaque le foie et peut provoquer une cirrhose, un cancer du foie, une insuffisance hépatique et éventuellement la mort. Il n’y a pas de remède contre l’hépatite B, mais l’infection peut être traitée avec des médicaments. Actuellement, il existe un vaccin qui augmente la protection contre cette maladie.

En conclusion, il est essentiel de réaliser des tests médicaux, surtout lorsque vous avez eu des relations sexuelles non protégées ou que vous découvrez que l’autre personne est atteinte d’une MST.

Découvrez aussi cet article  : Comment les femmes peuvent-elles se protéger des MST ?

La sexualité sans risque est le moyen le plus efficace de prévenir les maladies sexuellement transmissibles. La seule manière de ne pas être atteint par une MST est de ne pas avoir de relations sexuelles. Mais si vous voulez profiter d’une sexualité épanouie avec votre partenaire, vous devez réaliser des tests afin d’être sûre à 100%.