Sentiments mitigés : comment pouvons-nous les gérer ?

Les sentiments mitigés touchent des millions de personnes. Découvrez ici comment les gérer.
Sentiments mitigés : comment pouvons-nous les gérer ?

Dernière mise à jour : 15 février, 2022

Les émotions et les sentiments sont des expériences beaucoup plus complexes qu’on ne le pense. Bien que nous croyions avoir le contrôle sur eux, ils peuvent en réalité nous submerger ou se manifester d’une manière qui nous surprend. C’est le cas des sentiments mitigés, une idée ambivalente qui est souvent mal interprétée par les personnes.

En effet, le terme sentiments mitigés est souvent utilisé pour désigner un état dans lequel deux ou plusieurs sentiments sont en conflit. Le problème est qu’il n’est pas toujours utilisé dans le bon contexte, car comme on peut s’y attendre, ce type de manifestation est plus complexe qu’il n’y paraît. Découvrez dans les lignes suivantes leurs caractéristiques et comment les gérer.

Les caractéristiques des sentiments mitigés

Les experts considèrent les sentiments mitigés comme un phénomène réel. Ce terme renvoie à une situation dans laquelle deux sentiments ou émotions contraires émergent face à une même situation. On les appelle aussi émotions mixtes ou sentiments mixtes, et leur particularité est qu’ils sont opposés (par exemple, le bonheur et la tristesse) et se développent en parallèle.

Comme les études l’indiquent, les sentiments mitigés sont conditionnés par de nombreuses variables. L’âge, la culture et le contexte sont les plus importants. Pour autant, nous ne pouvons pas classer les émotions mixtes comme un phénomène unique. Compte tenu de la variété des conditions, chaque personne les développe ou les manifeste d’une manière différente.

Le terme sentiments mitigés est souvent utilisé pour désigner une situation dans laquelle deux opinions ou deux idées émergent à propose d’une même chose. Cet usage est erroné : les chercheurs s’accordent à dire que les sentiments mitigés sont différents des conflits émotionnels. Ils n’ont rien à voir avec l’hésitation, le doute ou l’incertitude quant à ce qu’une certaine expérience génère pour la personne.

Au contraire, c’est une expérience réelle, tangible et clairement incontrôlable. Les deux sentiments (ou plus) sont présent en même temps, ils ne se chevauchent pas, à savoir l’un puis l’autre. Comme il fallait s’y attendre, cela a de grandes répercussions pour la personne, qui est alors en proie à des conflits internes, à l’insécurité, à l’anxiété et plus encore.



6 conseils pour gérer les sentiments mitigés

Maintenant que vous avez une idée générale de ce que sont les sentiments mitigés, il est temps pour vous d’apprendre quelques astuces pour les contrôler. Vous savez déjà qu’il s’agit d’une expérience naturelle, qui varie selon votre âge, votre culture et le contexte qui a conduit à son apparition. En effet, il est plus difficile pour un enfant ou un adolescent de les gérer qu’un adulte.

Par ailleurs, les croyances culturelles peuvent conduire à leur suppression complète. Découvrez ci-après 6 conseils pour gérer les sentiments mitigés.

1. Évaluez rationnellement le déclencheur

L’une des croyances les plus courantes est que les sentiments mitigés sont irrationnels. En ce sens, la première chose à faire est d’évaluer rationnellement ce qui vous a amené à ressentir ces sentiments. Analysez le contexte de manière objective, afin que vous puissiez percevoir si la réponse que vous avez eu à son égard est rationnelle ou irrationnelle.

Les sentiments mitigés peuvent être gérés
Faire un exercice d’introspection pour identifier les causes à l’origine des sentiments mitigés est essentiel pour gérer ces sentiments.

2. Identifiez les conséquences de ces émotions

Vous avez déjà évalué objectivement ce qui vous a amené à avoir des sentiments mitigés. L’étape suivante consiste à évaluer les conséquences qu’ils génèrent en vous et chez les autres. Par exemple, l’opposition des émotions peut générer du stress, de l’anxiété, des tensions, des attaques de panique, des insécurités, etc.

Vous pouvez extérioriser ces sentiments par des mots ou des actions, ce qui aura également un impact sur ceux qui vous entourent. Lorsque vous assemblerez le tableau dans son ensemble, vous saurez mieux les gérer, car vous saurez qu’ils ne vous apportent rien de bon, ni à votre entourage.

3. Faites des exercices de respiration

Les exercices de respiration sont une excellente technique pour gérer les sentiments mitigés. Certaines preuves scientifiques montrent que la respiration est utile pour gérer la réponse aux changements émotionnels. Par conséquent, vous devez avoir recours à cette stratégie lorsque vous développez des sentiments mitigés.

Certes, il peut être un peu difficile de faire des exercices de respiration au milieu d’un épisode. Vous pouvez toujours faire ces exercices quelques minutes avant la manifestation (certaines personnes peuvent l’anticiper), ou quelques minutes après.



4. Envisagez le yoga ou la méditation

Il est prouvé que le yoga et la méditation ont des effets positifs sur la régulation émotionnelle. Leurs bienfaits se font sentir en quelques semaines, et ce sont des pratiques que vous pouvez développer chez vous. En effet, vous n’avez besoin que de connaissances de base pour commencer à faire du yoga et de la méditation, sans compter qu’elles ne requièrent pas beaucoup d’espace ni de matériel spécialisé.

Sentiments mitigés et l'influence du yoga.
Il ne fait jamais de mal d’apporter un peu de tranquillité dans votre vie. Faire du yoga ou méditer peut vous aider à avoir les idées plus claires.

5. Tenez un journal dans lequel vous exprimez ce que vous ressentez

Rappelons de nouveau que les sentiments mitigés sont une expérience naturelle. Afin de les apprécier sous un autre angle, vous pouvez choisir d’écrire ce que vous ressentez lorsqu’ils se manifestent.

Cet exercice vous permet de les drainer sans qu’ils aient un impact négatif sur vous ou sur les autres. De plus, vous pouvez accéder à l’avenir aux informations notées pour les évaluer.

6. Parlez ouvertement de vos sentiments

Ce conseil est particulièrement utile lorsque vous développez ces sentiments envers une personne. Parler ouvertement de l’ambivalence de vos émotions vous aidera à vous décharger, et le point de vue de l’autre vous aidera à miser sur l’un des deux sentiments.

Si ces expériences sont très fréquentes dans votre vie, que vous n’arrivez pas à y faire face ou qu’ils vous conditionnent, nous vous recommandons de faire appel à un professionnel. Un thérapeute peut être d’une grande aide pour trouver leur déclencheur et vous aider à reprendre le contrôle de vos sentiments.

Cela pourrait vous intéresser ...
Doutes en amour : que m’arrive-t-il ?
Améliore ta Santé
Lisez-le dans Améliore ta Santé
Doutes en amour : que m’arrive-t-il ?

Avoir des doutes en amour est parfaitement normal. Mais attention, ils peuvent conditionner votre vie et celle de votre partenaire.



  • Berrios, R., Totterdell, P., & Kellett, S. Eliciting mixed emotions: a meta-analysis comparing models, types, and measures. Frontiers in psychology. 2015; 6: 428.
  • Berrios, R., Totterdell, P., & Kellett, S. Investigating goal conflict as a source of mixed emotions. Cognition and Emotion. 2015; 29(4): 755-763.
  • Grossmann, I., & Ellsworth, P. C. What are mixed emotions and what conditions foster them? Life-span experiences, culture and social awareness. Current Opinion in Behavioral Sciences. 2017; 15: 1-5.
  • Homma, I., & Masaoka, Y. Breathing rhythms and emotions. Experimental physiology. 2008; 93(9): 1011-1021.
  • Patel, N. K., Nivethitha, L., & Mooventhan, A. Effect of a yoga based meditation technique on emotional regulation, self-compassion and mindfulness in college students. Explore. 2018; 14(6): 443-447.