10 raisons qui expliquent la perte des cheveux

12 janvier 2019
D'une alimentation déséquilibrée à des situations stressantes : la perte des cheveux peut être due à différents facteurs qui doivent être connus pour pouvoir prendre des mesures si nécessaire.

Chaque fois que vous prenez une douche, la perte des cheveux est telle que vous avez l’impression que vous allez vous retrouver chauve… Et on ne ne parle même pas des moments où vous vous brossez les cheveux.

Bien qu’il soit normal que certains brins se détachent du cuir chevelu, cela cesse d’être « acceptable » lorsque nous voyons des poignées de cheveux dans la baignoire, sur la brosse ou l’oreiller.

Dans cet article, nous allons vous citer quelques-unes des raisons pour lesquelles les cheveux tombent.

Dans quelle mesure est-il normal que les cheveux tombent ?

Il peut être angoissant pour certaines personnes de voir les cheveux tomber. Cependant, nous devons savoir que ce n’est pas toujours quelque chose de « mauvais » dont nous devons nous inquiéter.

Il est même normal que nous perdions chaque jour entre 50 et 100 brins de cheveux.

C’est un procédé physiologique, puisque les cheveux traversent différentes phases : croissance, stabilisation et chute. Par conséquent, lorsqu’ils se détachement du cuir chevelu, on peut considérer qu’ils « laissent de l’espace » pour des cheveux nouveaux et en bonne santé.

Ce remplacement est naturel et, dans la plupart des cas, les cheveux perdus sont récupérés ou remplacés.

Nous devons également garder à l’esprit qu’à un certain moment de l’année, la quantité de cheveux qui tombent peut être plus ou moins importante. La perte augmente au début de l’automne, par exemple.

Ce qui devrait nous inquiéter et nous pousser à prendre des mesures n’est pas la quantité de cheveux sur la brosse, mais ce à quoi ressemble le cuir chevelu.

Par exemple, s’il y a des « espaces blancs » où les cheveux ne poussent pas, ou si la densité des brins diminue.

A lire aussi : Ayez des cheveux brillants et soyeux grâce à ces masques

Pourquoi les cheveux tombent-ils ? D’autres raisons :

Laissant de côté les chutes normales ou attendues selon la période de l’année, il faut tenir compte de certains facteurs qui augmentent la perte de cheveux :

1. Une mauvaise alimentation

la perte des cheveux peut s'expliquer par une mauvaise alimentation

 

Les régimes restrictifs, le fait de sauter des repas (en particulier le petit déjeuner) et de manger des produits de restauration rapide font partie des principales raisons de la perte de cheveux, entre autres conséquences sur la santé.

Une mauvaise alimentation affecte à la fois notre intérieur et notre extérieur et, par conséquent, nous pouvons souffrir d’une peau terne et d’ongles cassants.

2. L’anémie

Une carence en fer dans le sang peut également entraîner une perte de cheveux.

Par exemple, pendant les règles, la quantité de cet élément nutritif chez les femmes diminue, ce qui peut provoquer un détachement des fibres du cuir chevelu. Un phénomène similaire se produit chez les personnes qui souffrent d’anémie.

3. La consommation de certains médicaments

 

Parmi les effets secondaires de nombreux médicaments et produits pharmaceutiques, on retrouve la perte des cheveux. Portez-y une attention particulière, surtout si les médicaments que vous consommez contiennent des bêta-bloquants, de l’héparine, des amphétamines ou de la lévodopa.

4. L’utilisation de produits chimiques

Le fait de « tout faire » à ses cheveux a régulièrement des effets négatifs. Même lorsque nous abusons des traitements pour prévenir la calvitie.

Certains produits, tels que les teintures ou les produits lissants, contiennent des ingrédients nocifs pour la santé (dont l’ammoniac) qui affaiblissent les brins et accélèrent leur chute.

Si vos cheveux tombent beaucoup, vous devriez peut-être arrêter de les teindre ou le faire de façon moins régulière.

5. Les changements hormonaux

perte des cheveux

 

En plus de la carence en fer qui peut apparaître chez les femmes en période de règle, il faut ajouter les « révolutions » hormonales qui se produisent à cette époque du mois, et qui peuvent causer des ravages sur notre cuir chevelu.

La même chose peut se produire pendant la grossesse, après l’accouchement, au moment de la ménopause, ou même à l’occasion d’une maladie ou d’un traitement qui modifie les niveaux d’hormones (un traitement pour la fertilité par exemple).

6. Les problèmes de thyroïde

Lorsque la glande thyroïde ne fonctionne pas correctement et que son fonctionnement est plus lent que la normale, cela a de nombreuses conséquences sur la santé.

L’un d’eux est la perte des cheveux. Cependant, dans ce cas, il ne s’agit pas de « d’espaces blanc » au niveau de certaines zones de la chevelure, mais d’une perte généralisée.

On retrouve alors une grande quantité de cheveux dans la douche, sur la brosse ou sur l’oreiller.

7. Le stress

 

Les problèmes quotidiens, les obligations, l’augmentation des tâches, les changements brusques… Tout cela peut causer du stress. Et avec cela, des conséquences comme, par exemple, la perte des cheveux.

Cela peut même se produire jusqu’à plusieurs mois après une période ou situation stressante. On remarque plus de brins tombés lorsque des tâches supplémentaires sont ajoutées au quotidien (comme à la fin de l’année) ou pour un événement important (un déménagement ou un mariage).

8. Le manque de soins

Les cheveux ont besoin de soins pour se maintenir en bonne santé.

Si vous portez des coiffures très serrées avec des boucles et des tresses, si vous les lissez ou les séchez tous les jours au sèche-cheveux, ou si vous dormez avec vos cheveux attachés, ils sont plus susceptible d’être fragilisés et affaiblis.

Faites attention également à l’utilisation de brosses en plastique avec des dents très pointues et proches les unes des autres, car elles endommagent les brins de cheveux et arrachent plusieurs d’entre eux à chaque passage.

Découvrez aussi cet article  : 3 façons de prendre soin de vos cheveux naturellement

9. La dépression

 

Croyez-le ou non, les sentiments d’angoisse, de dépression ou une mauvais estime de soi ont aussi un impact sur notre santé physique et esthétique.

Beaucoup de problèmes capillaires ont pour déclencheur un traumatisme ou une douleur émotionnelle que nous n’avons pas été en mesure de libérer.

10. L’époque de l’année

Bien que nous ayons énormément évolué depuis les premiers être humains, nous avons encore des choses en commun avec eux.

Le phénomène appelé « stigmate phytogénétique » par les dermatologues est une réaction naturelle du corps consistant à s’adapter aux changements climatiques.

Vous pouvez voir que cela arrive, par exemple, avec votre animal de compagnie : à certains moments de l’année, ses poils tombent plus que d’habitude, et aucun traitement ne permet de l’éviter.

De cette façon, nos animaux restent au frais en été et au chauds en hiver. Un phénomène très similaire se produit chez l’être humain.