Hypertension : 4 infusions naturelles pour faire baisser la tension artérielle

Dans la tradition populaire, certaines herbes sont connues pour faire baisser la tension artérielle. Existe-t-il des preuves scientifiques de leur efficacité ?
Hypertension : 4 infusions naturelles pour faire baisser la tension artérielle

Dernière mise à jour : 10 octobre, 2021

Les traitements pour faire baisser la tension artérielle peuvent être complétés par des infusions naturelles. C’est-à-dire qu’il est possible d’ajouter des préparations à base de plantes sous forme de tisanes à l’alimentation pour aider à contrôler les chiffres de la pression artérielle.

Cela, bien sûr, a du sens dans le cadre de la prise et du suivi des prescriptions médicales. Les infusions naturelles pour faire baisser la tension artérielle ne fonctionnent pas par elles-mêmes. L’effet des médicaments et des modifications du mode de vie fréquemment recommandés aux patients hypertendus peut aider.

Voyons donc quels sont les arguments scientifiques qui permettent de recommander les 4 infusions naturelles suivantes. N’oubliez pas que cet article n’est qu’un guide général et que vous devriez consulter un professionnel de la santé pour clarifier tout doute quant à leur consommation.

L’approche de la tension artérielle

Lorsqu’une personne reçoit un diagnostic d’hypertension artérielle, les chiffres obtenus à partir de sa tension artérielle sont d’abord catalogués en fonction de la gravité. Une urgence avec des tensions systoliques supérieures à 180 millimètres de mercure (mm Hg) est différent d’une situation de pré-hypertension.

La classification de l’hypertension artérielle

Tel que rapporté par la Mayo Clinic, un patient peut être classé dans l’un des groupes suivants :

  • Pré-hypertenseur : ce sont les personnes ayant une pression systolique comprise entre 120 et 129 mm Hg et une pression diastolique inférieure à 80 mm Hg. Ces valeurs ne sont pas encore considérées comme un diagnostic clair d’hypertension artérielle, mais elles sont déjà supérieures à la normale.
  • Hypertension de premier degré : lorsque la pression systolique dépasse 130 mm Hg et ne dépasse pas 140 mm Hg, ou que la pression diastolique est comprise entre 80 et 89 mm Hg, alors il existe déjà une hypertension de premier degré.
  • Hypertension de second degré : ces patients ont une valeur de pression artérielle systolique supérieure à 140 mm Hg et une valeur de pression artérielle diastolique supérieure à 90 mm Hg. C’est un tableau pathologique clair avec un risque de lésion des organes à moyen terme.

La situation particulière de crise hypertensive ou d’urgence – lorsqu’une personne entre dans le service avec des valeurs supérieures à 180/120 mm Hg – requiert des actions thérapeutiques immédiates. Il est donc très probable que le patient rentre dans l’une des catégories que nous venons d’évoquer, une fois l’épisode aigu terminé.



Le traitement de l’hypertension

Les patients hypertendus seront invités à modifier leur mode de vie. Ils doivent adopter des mesures hygiéno-diététiques qui permettent de réduire les valeurs de tension de manière naturelle.

Les personnes préhypertendues peuvent ne pas avoir besoin des options pharmacologiques si cette première approche fonctionne. Parmi les mesures hygiéniques et diététiques les plus recommandées, figurent les suivantes :

  • Faire une activité physique modérée et éviter un mode de vie sédentaire
  • Contrôler le stress en régulant l’anxiété et via des techniques de relaxation
  • Réduire la présence de sel dans l’alimentation habituelle
  • Arrêter de fumer et de consommer de l’alcool

Pour les patients hypertendus de degré 2 et ceux qui ne peuvent pas contrôler les chiffres avec les recommandations ci-dessus, l’approche pharmacologique inclut une variété de substances. Au médecin revient la décision de la prise d’un seul composé ou d’une combinaison de deux ou trois.

Parmi les médicaments les plus prescrits pour traiter l’hypertension artérielle, nous avons le groupe des diurétiques, les inhibiteurs de l’enzyme de conversion de l’angiotensine (IECA), les bêta-bloquants, les inhibiteurs calciques et les vasodilatateurs. Ils ne peuvent jamais être pris sans supervision médicale.

Pilules pour l'hypertension artérielle.
Le traitement pharmacologique de l’hypertension artérielle est appliqué dans les cas qui ne répondent pas aux mesures hygiéno-diététiques et dans les conditions les plus sévères.

Faire baisser la tension avec des infusions naturelles

Nous vous présentons ci-après 4 infusions naturelles qui ont prouvé leur capacité à réduire la pression artérielle. Encore une fois, nous précisons qu’il ne s’agit pas d’un traitement de première intention. Ces infusions ne font que compléter les mesures hygiéno-diététiques et les médicaments.

1. Le céleri aide à faire baisser la tension artérielle

Le céleri fait partie des légumes traditionnels dans le traitement de l’hypertension artérielle via des infusions naturelles. C’est un ingrédient qui contient des substances phytochimiques et anti-inflammatoires.

Il aurait également un certain pouvoir diurétique. Il permettrait donc l’évacuation des liquides en excès qui sont en partie responsables de l’hypertension artérielle chez certains patients.

Selon des études scientifiques, le lait fermenté à l’extrait de céleri serait capable de faire baisser la tension artérielle chez les personnes de plus de 50 ans souffrant d’hypertension modérée. Les résultats finaux au bout de 15 jours de consommation étaient similaires à ceux obtenus avec un médicament comme le losartan.

Pour préparer une infusion de céleri, introduisez 20 grammes de céleri dans de l’eau bouillante. Après 15 minutes de repos, filtrez l’infusion et buvez-la.

2. L’origan

L’origan a longtemps été étudié pour son potentiel au sein de l’industrie pharmaceutique. L’hypothèse suivante a été émise : il ferait partie des médicaments qui aident à contrôler le syndrome métabolique, l’obésité, le diabète et l’hypertension artérielle.

Il peut également être utilisé comme condiment pour réduire la consommation de sel. Certains patients hypertendus sont réticents à cette idée. Or, l’origan peut parfaitement remplacer le chlorure de sodium.

D’autre part, il a été démontré que l’ origan et ses composés moléculaires améliorent le profil lipidique. Il réduit le LDL ou mauvais cholestérol et augmente la concentration de HDL ou bon cholestérol. Cela contribue à la protection cardiovasculaire.

Pour préparer une infusion d’origan, introduisez une cuillère à café d’origan dans de l’eau bouillante. Après 15 minutes de repos, votre infusion est prête à être dégustée.



3. Le pissenlit

La plante Taraxacum officinale W. est considérée comme un diurétique. C’est pourquoi le pissenlit est associé à la possibilité de réduire l’hypertension artérielle, puisqu’il éliminerait les fluides qui pourraient surcharger le système cardiovasculaire, comme certains médicaments le feraient.

Bien que le pissenlit soit également considéré comme utile pour forcer l’élimination des calculs biliaires, il doit être utilisé avec prudence chez les patients qui, en plus d’être hypertendus, souffrent d’une lithiase biliaire. Son effet de stimulation des mouvements de la vésicule biliaire pourrait provoquer des coliques sévères en cas d’obstruction de la voie biliaire.

Pour préparer une infusion de pissenlit, ajoutez une cuillère à soupe de pissenlit dans de l’eau bouillante. Continuez ensuite à faire bouillir pendant 3 minutes de plus, puis filtrez l’infusion avant de la boire.

Pissenlit pour l'hypertension artérielle.
Le pissenlit est diurétique et cholécystocinétique. Des précautions doivent être prises chez les patients présentant des calculs biliaires.

4. L’olivier

L’utilisation de l’olivier peut être liée à une meilleure santé cardiovasculaire de bien des manières. Il faut garder à l’esprit que ses dérivés font partie du régime méditerranéen.

On considère que ce régime contribue à réduire les événements cardiaques et les facteurs de risque qui mettent en danger le fonctionnement du cœur et des artères. Mais il n’est pas clair si les bienfaits de ce régime sont dus à la combinaison des aliments qui le composent ou à un aliment en particulier.

Les feuilles d’olivier sont riches en polyphénols. Ces substances ont un effet métabolique qui ne se limite pas à l’hypertension artérielle. Elles sont également utiles pour contrôler l’obésité et aider à prévenir le syndrome métabolique.

Pour préparer une infusion de feuilles d’olivier, introduisez une cuillère à soupe de feuilles séchées d’olivier dans de l’eau bouillante. Après avoir laissé reposer le liquide, filtrez-le, puis buvez-le.

Des infusions pour faire baisser la tension artérielle… Mais sous surveillance médicale !

Comme nous l’avons déjà précisé, l’utilisation de ces infusions naturelles pour faire baisser la tension artérielle doit compléter l’approche médicale. Ce ne sont pas des infusions miracles : elles n’auront pas d’effet immédiat sur les chiffres de la pression artérielle.

Si vous comptez consommer régulièrement ces infusions, il est également essentiel d’en informer votre médecin. Ce professionnel de santé pourra évaluer s’il y a des interactions avec les médicaments prescrits ou si un autre état de santé est une contre-indication.

Cela pourrait vous intéresser ...

Conséquences de l’hypertension artérielle dans le corps
Améliore ta Santé
Lisez-le dans Améliore ta Santé
Conséquences de l’hypertension artérielle dans le corps

On estime qu'1/6 de la population mondiale souffre d'hypertension. Il est donc important de connaître les conséquences de l'hypertension.



  • Nicho Nicho, Alberto Gabriel, and Flor de María La Rosa Zavalla. “Leche fermentada con extracto de apio (Apium graveolens l.), y carambola (Averrhoa carambola l.) En la prevención de la hipertensión arterial del adulto mayor.” (2015).
  • Sharifi-Rad M, Berkay Yılmaz Y, Antika G, Salehi B, Tumer TB, Kulandaisamy Venil C, Das G, Patra JK, Karazhan N, Akram M, Iqbal M, Imran M, Sen S, Acharya K, Dey A, Sharifi-Rad J. Phytochemical constituents, biological activities, and health-promoting effects of the genus Origanum. Phytother Res. 2021 Jan;35(1):95-121. doi: 10.1002/ptr.6785. Epub 2020 Aug 12. PMID: 32789910.
  • Ozdemir B, Ekbul A, Topal NB, Sarandöl E, Sağ S, Başer KH, Cordan J, Güllülü S, Tuncel E, Baran I, Aydinlar A. Effects of Origanum onites on endothelial function and serum biochemical markers in hyperlipidaemic patients. J Int Med Res. 2008 Nov-Dec;36(6):1326-34. doi: 10.1177/147323000803600621. PMID: 19094443.
  • Gasca, José María Gimeno. “Fisioterapia: Diente de León.” Medicina naturista 1 (2000): 20-23..
  • Widmer RJ, Flammer AJ, Lerman LO, Lerman A. The Mediterranean diet, its components, and cardiovascular disease. Am J Med. 2015 Mar;128(3):229-38. doi: 10.1016/j.amjmed.2014.10.014. Epub 2014 Oct 15. PMID: 25447615; PMCID: PMC4339461.
  • Saibandith B, Spencer JPE, Rowland IR, Commane DM. Olive Polyphenols and the Metabolic Syndrome. Molecules. 2017 Jun 29;22(7):1082. doi: 10.3390/molecules22071082. PMID: 28661446; PMCID: PMC6152042.
  • Shaito A, Thuan DTB, Phu HT, Nguyen THD, Hasan H, Halabi S, Abdelhady S, Nasrallah GK, Eid AH, Pintus G. Herbal Medicine for Cardiovascular Diseases: Efficacy, Mechanisms, and Safety. Front Pharmacol. 2020 Apr 7;11:422. doi: 10.3389/fphar.2020.00422. PMID: 32317975; PMCID: PMC7155419.
  • Xiong X, Li X, Zhang Y, Wang J. Chinese herbal medicine for resistant hypertension: a systematic review. BMJ Open. 2015 Jan 30;5(1):e005355. doi: 10.1136/bmjopen-2014-005355. PMID: 25636788; PMCID: PMC4316421.