Manidipine pour le traitement de l'hypertension artérielle

Le médicament manidipine est prescrit par le médecin est il est important de suivre ses instructions. En général, la dose initiale est de 10 mg par jour, et après 2 à 4 semaines, si la diminution souhaitée n'a pas été obtenue, il est possible d'augmenter la dose à 20 mg une fois par jour.
Manidipine pour le traitement de l'hypertension artérielle

Dernière mise à jour : 20 décembre, 2020

Le médicament manidipine est un anti-hypertenseur qui appartient à la famille des médicaments inhibiteurs des canaux calciques. Ils agissent en bloquant ces canaux, provoquant une relaxation du muscle lisse vasculaire et donc une réduction de la résistance vasculaire.

Ainsi, la manidipine entraîne une vasodilatation et, par conséquent, une réduction de la pression sanguine. Elle est indiquée pour le traitement de l’hypertension artérielle légère à modérée.

Qu’est-ce que l’hypertension artérielle ?

Mesure de la tension artérielle.

L’hypertension artérielle peut se définir comme une tension artérielle systolique égale ou supérieure à 140 mm de Hg et une tension artérielle diastolique de 90 mm de Hg ou plus.

Cependant, il est important de différencier l’hypertension artérielle essentielle de la secondaire. L’hypertension artérielle secondaire est celle qui résulte de maladies organiques, généralement rénales ou endocriniennes.

Par ailleurs, l’hypertension artérielle est actuellement l’une des maladies les plus prévalentes dans les pays développés. Elle est considérée comme un facteur de risque cardiovasculaire. Il s’agit effectivement d’une cause commune de :

  • Insuffisance cardiaque.
  • Maladies rénales.
  • Maladies cérébrales.
  • Troubles oculaires.

A propos du traitement à base de manidipine

Il ne faut pas prendre de manidipine si l’on est allergique à ce médicament ou à d’autres bloquants des canaux calciques. C’est le cas également si l’on souffre d’une maladie rénale sévère, de problèmes cardiaques, d’angine de poitrine ou d’une maladie du foie.

La manidipine ne doit pas être administrée chez les enfants et les adolescents de moins de 18 ans.

Avertissements et précautions

Prise d'un médicament par voie orale.

Avant de commencer le traitement de manidipine, votre médecin doit savoir si vous souffrez de troubles cardiaquesVous devez également informer votre médecin si vous êtes enceinte, si vous pensez l’être ou si vous essayez de le devenir. De même que si vous allaitez. La manidipine ne doit pas être prise si l’on est enceinte ou en période d’allaitement. 

Par ailleurs, il est particulièrement important que votre médecin sache si vous prenez l’un de ces médicaments :

  • Diurétiques et bêta-bloquants : ces médicaments peuvent augmenter l’effet de la manidipine.
  • Digoxine (médicaments utilisés dans le traitement des altérations cardiaques).
  • Autres médicaments comme cimétidine, certaines antibiotiques (clarithromycine et érythromycine), certains antimycotiques (itraconazole et kétoconazole) et antiarythmiques tels que l’amiodarone et la quinidine.

Dans ce cas, le médecin peut prescrire un autre anti-hypertenseur ou ajuster la dose de la manidipine ou de l’autre médicament. Sachez également que la consommation d’alcool peut renforcer l’effet réducteur de la tension artérielle du médicament.

Quelle est la posologie de la manidipine ?

La manidipine est prescrite par un médecin dont il faut suivre les indications. En général, la dose initiale est de 10 mg par jour. Puis, au bout de 2 à 4 semaines, si l’effet souhaité n’est pas obtenu, il est possible d’augmenter la dose à 20 mg une fois par jour.

D’autre part, la dose peut être réduite lorsque le patient est plus âgé et en cas de maladie rénale ou hépatique.

Ce médicament doit être pris le matin après le petit déjeuner. Il est préférable de le prendre tous les jours à la même heure. En cas d’oubli d’une dose, il ne faut pas prendre de dose double. Mais plutôt prendre la suivante selon les prescriptions du médecin.

Effets secondaires possibles

3 comprimés de manidipine dans une main.

La manidipine peut produire des effets indésirables, même s’ils ne surviennent pas chez tout le monde. Toutefois, si des effets secondaires apparaissent, ils seront principalement légers et temporaires.

Cependant, certains effets adverses peuvent être graves et nécessiter une attention médicale. Selon leur fréquence d’apparition, ils se classent de la façon suivante :

  • Effets adverses fréquents : rétention de liquides qui peut entraîner un œdème, des bouffées de chaleur, vertiges, maux de tête et palpitations.
  • Peu fréquents : fourmillements, augmentation de la fréquence cardiaque, hypotension, difficulté respiratoire, bouche sèche, nausées, vomissements, éruption cutanée et inflammation de la peau, démangeaisons. Il peut également y avoir des altérations transitoires lors des tests en laboratoire.
  • Rares : irritabilité, rougeur de la peau, démangeaisons, douleurs abdominales et gastriques, Somnolence, douleurs thoraciques, diarrhée, diminution de l’appétit et résultats anormaux lors des analyses sanguines.
  • Effets secondaires très rares : infarctus du myocarde. Chez les patients souffrant d’une angine de poitrine préexistante, il peut y avoir une augmentation de la fréquence, de la durée ou de la gravité de ces attaques.

Conclusion…

D’après les études disponibles sur la manidipine par rapport à d’autres hypertenseurs, ce médicament présente une efficacité similaire aux autres sans effets significatifs sur la fréquence cardiaque.

Cela pourrait vous intéresser ...
5 exercices pour un patient souffrant d’hypertension
Améliore ta Santé
Lisez-le dans Améliore ta Santé
5 exercices pour un patient souffrant d’hypertension

L'hypertension artérielle n'est pas une fatalité. Si le régime alimentaire est essentiel, des exercices physiques peuvent aussi aider.



  • Rimoldi, S. F., Scherrer, U., & Messerli, F. H. (2014). Hipertensión arterial secundaria. European Heart Journal. https://doi.org/10.1093/eurheartj/eht534

  • Marin, M. (2010). Hipertension Arterial De Causa Secundaria. Hipertensión Arterial – Sociedad Argentina de Cardiología.

  • Buset Ríos, N., Rodríguez Esparragón, F., & Rodríguez Pérez, J. C. (2009). Propiedades cardiometabólicas del manidipino: ¿más allá de la reducción de la presión arterial? Nefrologia. https://doi.org/10.3265/NEFROLOGIA.2009.29.3.5078.EN.FULL