5 professions liées à la perte d'audition

Beaucoup de professions sont liées à la perte de l'audition à cause de l'exposition constante à des bruits forts. Heureusement, certaines mesures peuvent réduire ces dommages.
5 professions liées à la perte d'audition

Dernière mise à jour : 01 juillet, 2021

L’ouïe est l’un des sens les plus délicats des êtres vivants : elle est nécessaire pour la survie et le développement. Les bruits produits lors de diverses activités professionnelles s’associent à des dommages significatifs au niveau de la capacité auditive. Vous voulez connaître 5 professions liées à la perte d’audition ? Nous allons vous en parler dans cet article.

La perte d’audition est le résultat du vieillissement et de l’exposition à des sons de haute intensité. Cette affection est la lésion professionnelle la plus commune aux Etats-Unis, avec plus de 22 millions de travailleurs exposés chaque année. La gravité du dommage dépend de l’intensité du bruit auquel la personne se retrouve exposée, ce dernier étant calculé en décibels.

En général, une conversation normale peut générer 60 décibels. L’Institut National pour la Sécurité et la Santé au Travail (NIOSH) établit une limite de bruit sain pour l’oreille humaine à 85 décibels. Les professions qui exposent les travailleurs de façon continue à des niveaux supérieurs à 85 décibels sont liées à la perte d’audition.

5 professions liées à la perte d’audition

La majorité des personnes sont adaptées à des sons d’intensité légère et modérée qui font partie de la vie quotidienne. Les activités professionnelles sont généralement la principale source de bruits forts et continus chez les adultes. 

Par conséquent, il est habituel de retrouver des travailleurs qui perdent progressivement leur capacité auditive et deviennent même sourds.

1) Forgerons

La forge est l’une des professions les plus liées à la perte progressive de l’audition. Les instruments métalliques utilisés lors de la forge et la fonte génèrent des bruits qui dépassent les 100 décibels. Ces bruits sont habituels pour les forgerons et, en général, passent inaperçus.

Le NIOSH estime que 86 % des forgerons s’exposent de façon périodique à des niveaux nocifs pour l’appareil cochléaire. Ainsi, le risque de perte auditive associé à la forge est très élevé et augmente le besoin d’appliquer des mesures préventives pendant la pratique de ce travail.

2) Équipage de vol

Des passagers qui montent dans un avion.

Lors de l’atterrissage d’un avion, la conscience de cette problématique est très faible.

C’est dans les aéroports et sur les grandes autoroutes que se concentre l’un des plus grands niveaux de bruit, avec une intensité qui dépasse généralement les 80 décibels. L’équipage de vol s’expose à plus de 130 décibels de bruit lors du décollage, déterminé par les conditions de pression à l’intérieur de l’avion.

L’effet du bruit sur le personnel de bord s’associe principalement à des dommages structurels au niveau de la membrane du tympan et à des altérations neurosensorielles de l’organe cochléaire.

3) Musiciens

La baisse de l’acuité auditive et la surdité sont les risques professionnels les plus communs chez les musiciens. On estime qu’entre 30 et 50 % des artistes sont atteints de perte d’audition. La gravité et la progression de l’affection sont liées au genre de musique, au type d’instrument et à l’espace où ces derniers se présentent.

En général, les concerts et événements musicaux émettent entre 100 et 115 décibels de bruit pendant plus de trois heures. Or, avec seulement 10 à 20 minutes d’exposition à ces niveaux de bruit, le risque de perte d’audition permanente augmente. La prévalence est d’ailleurs plus importante chez les musiciens qui n’utilisent pas de protection adéquate.

4) Agriculteurs

Un agriculteur avec des porcs.

Même si elle n’en a pas l’air, cette profession est aussi liée à des problèmes d’audition !

Le travail d’élevage d’animaux et les activités de culture se situent parmi les professions les plus liées à la perte d’audition. Les outils employés par les agriculteurs émettent des bruits qui dépassent les limites physiologiques et se situent entre 90 et 110 décibels.

De la même façon, ces travailleurs s’exposent à une grande charge de bruit environnemental émis par le bétail et le reste des animaux de basse-cour. Des études démontrent que les bovins peuvent émettre des sons avec une intensité supérieure à 88 décibels pendant la traite. Les cochons, eux, peuvent atteindre 130 décibels.

5) Ouvriers du bâtiment

Les instruments et les machines utilisés lors de la construction constituent une source de bruit extrêmement nocive pour la santé auditive des personnes. Le NIOSH établit que 73 % des ouvriers du bâtiment risquent d’être atteints d’une perte d’audition et de surdité.

Les principales formes de bruit dans ces environnements sont les sons métalliques et électriques de haute intensité. Les perceuses pneumatiques produisent 120 décibels de bruit et les marteaux-piqueurs jusqu’à 115 décibels. On estime que plus l’équipement est vieux et avec une moins bonne technologie et plus l’intensité du bruit sera importante.

Ceci peut vous intéresser : Voici comment le bruit affecte l’humeur

Recommandations pour éviter la perte d’audition

L’objectif central dans la prévention de la perte d’audition à caractère professionnel est de diminuer l’intensité et le temps d’exposition aux bruits du travail.

Ainsi, on conseille l’utilisation de bouchons d’oreilles ou d’écouteurs de protection auditive conçus pour réduire jusqu’à 30 décibels de bruit environnemental.

De la même façon, le NIOSH recommande de suivre les règles suivantes pour diminuer le bruit dans le lieu de travail :

  • Acquérir des outils et des équipements de travail silencieux. En sélectionnant un appareil de travail, on doit vérifier qu’il dispose d’un système silencieux intégré.
  • Réaliser un entretien des outils. Il est recommandé de lubrifier et de nettoyer les engrenages des équipements de façon continue pour éviter des bruits par frottement ou usure.
  • Isoler la source de bruit dans un espace clos. On doit placer les machines très puissantes et avec une émission de bruit élevée dans des pièces à part qui bénéficient d’une technologie d’isolement du bruit.
  • Placer des barrières qui isolent du bruit sur les portes et les fenêtres.

En outre, les consultations médicales périodiques sont extrêmement importantes. À travers l’otoscopie et l’examen physique, le spécialiste pourra identifier s’il y a une altération auditive et appliquer le traitement opportun. Par ailleurs, le professionnel de santé peut offrir d’autres mesures préventives qui s’adaptent aux caractéristiques de chaque personne.

Face à la moindre affection auditive, n’hésitez pas à consulter votre médecin

Actuellement, la majorité des professions sont liées à la perte d’audition, certaines avec un plus grand risque que d’autres. En général, cette affection passe inaperçue et est diagnostiquée de façon tardive.

Face au moindre symptôme auditif étrange, comme une baisse de l’audition au niveau d’une oreille, des douleurs ou des bourdonnements, on doit immédiatement consulter un médecin. Le traitement thérapeutique opportun améliore le pronostic de cette affection et s’associe à une meilleure qualité de vie.

Cela pourrait vous intéresser ...
Journée internationale des implants cochléaires : tout ce que vous devez savoir
Améliore ta Santé
Lisez-le dans Améliore ta Santé
Journée internationale des implants cochléaires : tout ce que vous devez savoir

Les implants cochléaires peuvent réellement changer la vie de ce qui en bénéficient ! Dans cet article, découvrez pourquoi et comment !



  • Ganime J, Almeida da Silva L, Robazzi ML do C, Valenzuela Sauzo S, Faleiro S. El ruido como riesgo laboral: una revisión de la literatura. Enferm. glob. 2010; ( 19 ).
  • García Castro F, Zúñiga López A, Flórez Castañeda D, Cubides Cárdenas J. Niveles de ruido durante el ordeño de lecherías con sistemas mecánicos del trópico alto colombiano y su efecto en la calidad de la leche y el bienestar animal. Rev. investig. vet. Perú. 2019 ; 30( 2 ): 691-698.
  • Hernández Peña O, Hernández Montero G, López Rodríguez E. Ruido y salud. Rev Cub Med Mil. 2019; 48( 4 ): e431.
  • Montbrun N, Rastelli V, Oliver K, Chacón R. Medición del impacto ocasionado por ruidos esporádicos de corta duración. INCI. 2006;  31( 6 ): 411-416.
  • Sun K, Azman AS, Camargo HE, Dempsey PG. Risk assessment of recordable occupational hearing loss in the mining industry. Int J Audiol. 2019;58(11):761-768.
  • Mazitova NN, Adeninskaya EE, Pankova VB, Simonova NI et al. Influence of occupational noise on hearing: systematic review of foreign literature. Med Tr Prom Ekol. 2017;(2):48-53.