8 choses à ne jamais faire à un nouveau-né

Une fois que notre bébé est arrivé, nous ne savons souvent pas quoi faire de toutes les informations que nous avons reçues de notre entourage quant à la façon d'en prendre soin. Découvrez ici ce que vous ne devez pas faire à votre bébé.
8 choses à ne jamais faire à un nouveau-né

Dernière mise à jour : 16 avril, 2021

Lorsqu’un nouveau-né arrive dans les bras de sa mère, qu’il la sent proche, sent sa peau et entend sa voix, il trouve la paix. La maman ressentira sans aucun doute beaucoup de belles sensations, mais elle pourra aussi être nerveuse, surtout si c’est la première fois.

Il y aura les conseils des grands-mères, sœurs, tantes et amies qui sont déjà maman, le cours prénatal et tout ce qu’elle a pu lire sur des centaines de pages Internet. La mère, lorsqu’elle a le nouveau-né dans ses bras, ne sait très probablement pas quoi faire avec autant d’informations.

L’idée est de commencer à vivre l’expérience de la maternité du bon pied. Voici huit situations que vous ne devriez jamais vivre avec votre nouveau-né.

Ce qu’il ne faut jamais faire à un nouveau-né

1. L’ignorer

nouveau-né

Ne laissez pas votre tout-petit seul ou au lit, ni dans le berceau, ni sur la table à langer, ni dans une autre pièce. Vois  ne devez jamais ignorer un nouveau-né. Il pourrait avoir besoin d’attention à tout moment.

Il existe une croyance selon laquelle «il doit apprendre à être indépendant». Votre enfant aura le temps de devenir indépendant. Ce processus s’effectue naturellement petit à petit tout au long de la première année. Il n’est pas nécessaire de le forcer.

Comme tous les mammifères, un nouveau-né dépend de la proximité de sa mère et de sa prise en charge. Il n’écouta que la voix de sa mère lors des 9 mois passé dans le ventre de cette dernière et pleurera donc pour l’avoir à ses côtés.

Pleurer est leur forme de communication. S’il pleure, c’est parce qu’il a besoin de quelque chose : il veut manger, sa couche est sale, quelque chose lui fait mal ou il a simplement besoin de sa mère. Soyez attentif à ses pleurs et, si vous le pouvez, installez des moniteurs sonores qui alertent lorsque le bébé pleure si à ce moment-là vous n’êtes pas dans la même pièce.

2. L’allaiter à des heures précises

Si vous avez choisi la voie de l’allaitement maternel, et bien que ce soit le plus exigeant, rien n’est comparable au moment où vous donnez le sein à votre bébé et qu’il vous regarde dans les yeux. Félicitations!

Donner le sein à son bébé ne doit pas être fait à des heures fixes, cela doit se faire sur demande. Les périodes d’alimentation sont toutes les 3 heures pour les bébés nourris au lait maternel.

L’ Organisation mondiale de la santé (OMS) explique que les nouveau-nés se rassasient facilement parce que leur estomac est plus petit. De sorte qu’ils doivent se nourrir plus fréquemment, même à des intervalles d’une heure seulement . Cela contribuera également à augmenter la production de lait.

Un nouveau-né n’a pas seulement besoin du sein de sa mère lorsqu’il a faim ou soif. C’est aussi le seul moyen qu’il a de se lier, de trouver du réconfort, et de ressentir l’amour de sa mère.

3. Le laissez pleurer

nouveau-né

Vos grands-mères ou vos tantes vous diront peut-être que vous devriez le laisser pleurer dans le berceau, car sinon il ne s’habituera jamais; les plus audacieuses iront mêmes jusqu’à dire qu’il pleure pour vous manipuler.

La manipulation est un concept qui s’applique aux adultes, pas à un nouveau-né. Un bébé qui pleure et a qui on ne porte aucune attention finira effectivement par cesser de pleurer mais parce que vous lui aurez transmis quelque chose: vous ne vous souciez pas de ce qui lui arrive.

Pleurer est sa seule forme d’expression; ainsi quand il pleure, il cherche à vous dire quelque chose. Ils peuvent avoir faim, avoir des couches sales ou avoir chaud ou froid. Vous pouvez même avoir des difficultés à respirer ou un certain inconfort. Un bébé n’est pas capable de résoudre ces problèmes par lui-même, il a besoin de l’aide de la mère.

4. Le laisser seul pendant qu’il dort

Un nouveau-né ne dort pas comme un adulte. Toutes les deux ou trois heures, il se réveille et cherche sa mère afin de pouvoir se rendormir. On n’apprend pas à un bébé à dormir, il va dormir parce qu’il est naturel pour lui de le faire.

Trouver le sommeil par lui-même est un processus qui va arriver petit à petit, à mesure qu’il grandit. Si vous n’êtes pas convaincu que le co-dodo est une option viable pour vous et votre bébé, placez alors son berceau à côté de votre lit afin que vous puissiez vous lever le plus rapidement possible. Cela vous aidera également à ne pas vous lever trop souvent la nuit.

5. Le secouer brusquement

nouveau-né

Il peut être exaspérant que votre bébé de continuer à pleurer après des nuits de mauvais sommeil. Il est alors facile d’être tenté de le secouer par impuissance . Mais c’est très dangereux.

Une secousse brutale n’aidera pas un bébé à arrêter de pleurer. Très probablement, il paniquera et pleurera davantage , mis à part le fait que son anatomie fragile pourrait être blessée.

En fait, dans les cas graves, cela pourrait conduire à ce que l’on appelle le « syndrome du bébé secoué ». Par conséquent, il est important d’être prudent. Des câlins réguliers et affectueux lui apportent la paix et la tranquillité dont il a besoin pour se calmer.

6. Lui refuser vos bras

Les bras de la mère détendent le nouveau-né. S’il ne prend pas l’habitude d’être régulièrement dans les bras de sa maman, il lui sera difficile d’apprendre à se détendre et à se laisser aller dans la vie.

De plus, un nouveau-né ne peut pas prendre soin de lui-même. Il a besoin d’autant de contacts que possible avec la mère pour le soutenir, le protéger et lui fournir ce dont il a besoin.

En fait, une étude publiée dans la revue colombienne Psychoanalysis souligna que l’amour maternel influence grandement le développement cognitif et émotionnel de l’enfant. 

Ainsi, si vous ne lui fournissez pas une éducation affective correcte, il est possible qu’à l’avenir, il développe des problèmes émotionnels. De plus, les câlins, ainsi que l’allaitement, aident à renforcer le lien mère-enfant et à favoriser la production d’hormones du bonheur.

D’autre part, diverses études montrent que les câlins contribuent à améliorer l’estime de soi des enfants et à favoriser leur bien-être psychologique. N’hésitez donc pas à tenir votre bébé le plus possible.

Cela ne veut pas dire que vous devez le faire tout le temps, car c’est impossible puisque vous avez autre chose à faire. Montrez simplement votre amour chaque fois que possible .

7. Le punir

nouveau-né

Une fessée apprend à un bébé à se méfier de la personne qui s’occupe de lui, à supprimer ses besoins, à affaiblir ses motivations en découvrant le monde qui l’entoure, à ne pas avoir confiance en lui-même parce que ses impulsions ne sont pas importantes, à s’habituer à la douleur et au stress .

Pour élever des bébés heureux et être sûr que leurs besoins soient satisfaits, il faut avoir de la patience. C’est complexe de prendre soin d’un nouveau-né ! Mais un bébé a besoin de la patience des adultes qui s’en occupent.

Quelque chose de très important: lorsque les personnes qui aiment le plus un bébé sont capables de réguler les émotions négatives qui les frappent, elles garantissent des adultes plus empathiques et coopératifs dans le futur.

En ce sens, une étude publiée dans la revue Anales de Psicología mena une expérience avec des familles en utilisant des méthodes éducatives modernes et traditionnelles.

Elle conclut que les bébés des familles modernes (fondées sur l’attachement) présentaient un plus grand développement cognitif et linguistique. Cela montre que punir n’est pas un moyen efficace d’éduquer le bébé, car il ne comprendra pas un tel comportement. Cela ne fera que provoquer du stress et il est possible que sa croissance intellectuelle soit plus lente.

8. Se fier à votre instinct

Les opinions seront nombreuses, allant de ce qui a été proposé et vérifié par les spécialistes aux expériences que partagent toutes les mères de votre entourage. C’est bien d’écouter les idées des autres et de s’informer, mais en fin de compte, vous devez être clair que vous êtes celui qui décide.

Bien que ce cercle de femmes et de mères puisse être d’un grand soutien au début de la relation avec votre bébé, quand quelque chose au fond de vous vous dit de prendre un autre chemin, ayez confiance en vous.

Comment prendre soin d’un nouveau-né?

La maternité n’est pas facile et il n’y a pas de formule mathématique qui fonctionne pour tout le monde. Personne ne né en sachant être parent. Il est normal de demander l’aide nécessaire (votre mère, amie, pédiatre, etc.), tant que vous restez maître de vos décisions et que vous ne vous laissez pas emporter.

Les premiers mois de la vie peuvent être durs et il y a beaucoup de choses à prendre en compte, comme celles que nous vous avons présenté ici, mais ils vous apporteront aussi beaucoup de belles expériences dont vous vous souviendrez toute votre vie lors de moments difficiles. Ne l’oubliez pas.

Cela pourrait vous intéresser ...
Comment stimuler la mémoire des bébés
Améliore ta SantéLisez-le dans Améliore ta Santé
Comment stimuler la mémoire des bébés

Nous n'en sommes pas conscients, mais elle est évolutive, et c'est pour cette raison que nous devons stimuler la mémoire des bébés.