Qu'est-ce que le colostrum ? Quelle est son utilité ?

Le colostrum est appelé or liquide car il s'agit d'une substance qui contient de grandes quantités d'éléments décisifs pour la bonne santé d'un nouveau-né. C'est pourquoi, on insiste, entre autres, sur l'importance de l'allaitement maternel.
Qu'est-ce que le colostrum ? Quelle est son utilité ?

Dernière mise à jour : 01 mars, 2021

Le colostrum est une substance qui est présente dans l’une des phases de l’allaitement maternel. Grâce à ses propriétés fondamentales, c’est l’une des raisons pour lesquelles on insiste sur l’importance de nourrir naturellement les nouveau-nés. Surtout lors des premiers mois de vie.

Plus concrètement, nous pouvons souligner que le colostrum est le précurseur du lait maternel. Les glandes mammaires sont responsables de sa sécrétion. Il est présent pendant la grossesse et également lors des premiers jours suivant l’accouchement.

Cet aliment naturel contient tout ce dont le nouveau-né a besoin pour protéger sa santé au cours des premières étapes de sa vie. C’est pourquoi on l’appelle également “l’or liquide” car il constitue l’un des plus grands cadeaux qu’une mère puisse faire à son enfant à la naissance.

Qu’est-ce que le colostrum ?

Une mère qui allaite.

Le colostrum est une sécrétion épaisse qui possède généralement une couleur jaunâtre. Il peut aussi être transparent. Sa production commence plus ou moins lors du troisième mois de grossesse. Dans les conditions normales, il s’agit du premier aliment consommé par le bébé à la naissance.

La quantité de colostrum augmente si le bébé tète régulièrement. Pendant les trois premiers jours qui suivent l’accouchement, il atteint 20 millilitres par tétée, ce qui est suffisant pour les besoins du bébé. Ce liquide n’est pas exclusif aux êtres humains puisqu’il est également présent chez les vaches et autres mammifères.

Il peut aussi être défini comme le premier lait excrété par la mère lors du post-partumIl s’agit d’un nutriment fabuleux qui offre au bébé une protection immunitaire. Pour beaucoup de personnes, cette substance est comme un premier vaccin que reçoit le nouvel être.

Les propriétés du colostrum

Le colostrum est d’abord de couleur pâle, puis il devient de plus en plus jaunâtre. Après trois ou quatre jours, le lait maternel devient de plus en plus clair jusqu’à prendre la couleur jaune clair caractéristique. C’est le lait de transition. Mais il est différent de celui des autres mammifères car il contient davantage de nutriments.

Par ailleurs, la mère est capable de produire entre 7 et 120 millilitres de colostrum chaque jour. Cette substance a le même goût que le liquide amniotiqueElle procure donc à l’enfant un sentiment de sécurité car il est habitué à sa saveur dans le ventre de sa mère. Cette continuité l’aide également à s’adapter à sa nouvelle vie.

Le lait maternel contient aussi de puissants nutriments ainsi que des composants anti-infectieux. Toutefois, le colostrum possède une concentration plus élevée de protéines protectrices, de vitamines, carotènes et minéraux.

Les principaux bienfaits

Un bébé qui tète le sein de sa mère.

La première contribution du colostrum dans la vie d’un bébé est qu’il satisfait tous ses besoins énergétiques. Il aide également à préparer son organisme à organiser l’alimentation postérieure, à favoriser le développement des intestins, et à contribuer au bon fonctionnement des reins.

L’un des bénéfices les plus importants est que cette substance contient une concentration élevée d’immunoglobulinesCes dernières permettent au nouveau-né de se défendre contre les infections bactériennes et virales. Il contient aussi des bêtacarotènes. C’est ce qui donne la couleur jaunâtre au lait et agit comme un précurseur de la vitamine A.

La vitamine A est fondamentale pour la protection contre les infections. Elle aide par ailleurs la rétine de l’enfant à se développer normalement. De plus, le colostrum fournit une dose considérable de globules blancs, qui contribuent à repousser les processus infectieux.

Autres données intéressantes sur le colostrum

Certaines femmes ne se sentent pas en sécurité pendant les premiers jours d’allaitement parce qu’elles remarquent que leurs seins sont durs, mais elles ne voient pas le lait en sortir. Parfois, elles interprètent cela comme étant le signal qu’elles ne nourrissent pas bien leur bébé.

Mais c’est une erreur. En effet, le colostrum sort en petites quantités et est parfois imperceptible. Néanmoins, il répond pleinement aux besoins du nouveau-né.

D’autre part, certains adultes consomment du colostrum d’origine bovine car il fonctionne comme un puissant nutriment pour ceux qui pratiquent une activité physique intense comme les sportifs. De même, cette substance est d’une grande aide pour combattre la maladie de Crohn, le stress oxydatif ainsi que la colite ulcéreuse. Elle renforce également le système immunitaire.

Enfin, tous les professionnels de la santé insistent sur l’importance pour la mère d’allaiter son bébé, surtout lors des premiers jours de sa vie. Le colostrum est effectivement indispensable au développement de l’enfant pendant la première année, et même tout au long de sa vie.

Cela pourrait vous intéresser ...
Les soins à apporter au bébé pendant ses premiers mois
Améliore ta Santé
Lisez-le dans Améliore ta Santé
Les soins à apporter au bébé pendant ses premiers mois

Les soins du bébé pendant ses premiers mois. Les soins du bébé pendant les premiers mois sont essentiels pour préserver la santé de l'enfant.



  • Aguilar Cordero, M. J., Baena García, L., Sánchez López, A. M., Guisado Barrilao, R., Hermoso Rodríguez, E., & Mur Villar, N. (2016). Beneficios inmunológicos de la leche humana para la madre y el niño: revisión sistemática. Nutrición Hospitalaria, 33(2), 482-493.
  • Comisión de Lactancia MINSAL, UNICEF, Ministerio de salud, Shellhorn, C., & Valdés, V. (1995). La Leche Humana, Composición, Beneficios Y Comparación Con La Leche De Vaca. Manual de Lactancia Para Profesionales de La Salud.
  • Pérez, T. M., Viada, A. M., & Rojas, J. M. (1980). Determinación de inmunoglobulinas en calostro humano. Revista Chilena de Pediatria. https://doi.org/10.4067/s0370-41061980000200005