Érythème fessier : 4 clés pour prévenir son apparition

· 17 décembre 2018
L'érythème fessier est une affection commune qui touche les bébés âgés d'un an. La mission des parents est d'éviter que ce problème affecte leur bébé.

Prévenir l’apparition de  l’érythème fessier chez les bébés est l’une des missions importantes des parents. L’érythème fessier désigne une éruption cutanée qui se manifeste sur la zone recouverte par les couches du bébé.

Ainsi, cette éruption apparaît généralement sur la partie inférieure de l’abdomen, les parties génitales, le fessier et la partie supérieure des cuisses. Ces zones du corps sont en contact direct avec les substances irritantes des couches.

Pour établir le diagnostic de l’érythème fessier, il faut procéder à une exploration physique. L’apparition de lésions cutanées est le principal symptôme de cette affection.

Les principaux facteurs à l’origine de cette éruption sont les suivants :

  • peau sensible au frottement de la couche
  • contact prolongé avec l’urine et les matières fécales
  • pH de l’urine et des matières fécales modifié
  • humidité
  • hygiène non appropriée

Si vous observez des rougeurs sur les parties génitales et sur le fessier de votre bébé, il souffre alors d’érythème fessier. Il est possible d’éviter cette affection en adoptant certaines mesures au moment approprié.

Dans la suite de cet article, découvrez 4 clés pour prévenir l’apparition de cette éruption cutanée.

1. Érythème fessier : lavez bien les parties intimes de votre bébé

mère qui soigne l'érythème fessier de son bébé

Il est essentiel de rincer abondamment à l’eau tiède les zones du corps recouvertes par la couche à chaque fois que vous changez la couche de votre bébé.

Il est recommandé de ne pas utiliser de savon. Si jamais vous en utilisez un, optez plutôt pour un savon au pH neutre. Il est également recommandé d’éviter les lingettes qui contiennent de l’alcool ou du parfum.

Une fois lavées, séchez bien ces zones du corps tout en douceur, c’est à dire sans frotter. Si c’est possible, laissez-les sécher à l’air libre.

Lisez aussi : Les soins à apporter au bébé pendant ses premiers mois

2. Érythème fessier : changez régulièrement la couche de votre bébé

Il est également essentiel de changer régulièrement la couche de l’enfant, au moins toutes les trois heures pendant la journée et tous les cinq heures, si possible, pendant la nuit.

Bien entendu, dès que l’enfant défèque, il est essentiel de changer rapidement sa couche.

Aussi, faites en sorte de ne pas trop serrer la couche. Une couche trop serrée peut provoquer un frottement sur la peau qui peut déboucher sur une irritation cutanée.

Enfin, choisissez bien vos couches. Il existe des couches adaptées aux peaux sensibles.

3. Érythème fessier : appliquez une crème hydratante

À chaque changement de couche, n’oubliez pas d’appliquer une crème hydratante afin de prévenir les irritations.

Optez pour une crème à base d’eau et dont les composants possèdent des propriétés astringentes, tels que l’oxyde de zinc. Ces crèmes hydratantes vont former une couche protectrice imperméable entre la peau et la couche.

4. Érythème fessier : faites attention à l’alimentation de l’enfant

érythème

Il est important que vous notiez les nouveaux aliments que votre bébé consomme, car certains aliments peuvent modifier le pH des matières fécales.

Si vous pensez qu’un aliment est à l’origine de l’apparition de l’érythème fessier, n’en donnez plus à votre enfant. Idem pour les médicaments. Soyez toujours attentif aux changements que peuvent produire l’introduction de nouveaux aliments ou de médicaments.

Lisez aussi : Faut-il réveiller son bébé pour changer sa couche ?

Toutes ces recommandations vous aideront à prévenir l’apparition de l’érythème fessier. Ayez à l’esprit que ces lésions peuvent se transformer en infections et sont très désagréables pour l’enfant.

Mieux vaut prévenir que guérir ! Épargnez-vous une visite chez le médecin en suivant nos conseils pour prévenir l’apparition de cette affection.