Comment faire votre propre culture d’ail chez vous

10 septembre 2018
L'ail est considéré comme l'un des éléments de base de la gastronomie. C'est un condiment qui améliore les saveurs des repas et qui est indispensable dans la préparation de plats multiples, de différentes traditions gastronomiques.

Sa saveur particulière en fait un excellent assaisonnement pour les repas. En dehors de cela, l’ail présente diverses propriétés médicinales. En effet, il régule l’hypertension artérielle et aide également à empêcher le cholestérol de coller aux parois des artères. Par conséquent, une culture d’ail est très utile.

Vous vous demandez peut-être s’il est vraiment utile de passer par tout le processus de préparation de la terre, de plantation et d’entretien des cultures. La réponse est oui. Non seulement parce que ce sera plus sain, mais parce que vous pouvez mieux apprécier ce que cela signifie de consommer des aliments différents.

Les avantages de la culture d’ail

faites votre propre culture d'ail

  • Vous avez la garantie complète que votre récolte sera exempte d’engrais et d’agents toxiques.
  • Cultiver de l’ail ou tout autre aliment est une activité très éducative, quel que soit l’âge.
  • En vous adonnant à cette activité, vous pourrez apprendre à être patient et sensible. Cela vous aidera également à relâcher les tensions et à apprendre à vous concentrer sur le moment présent. Tout cela se traduit par un plus grand bien-être.
  • Les cultures artisanales ont une valeur nutritionnelle plus élevée, car la concentration de vitamines et de minéraux n’est pas affectée par des traitements spéciaux, contrairement à de nombreux produits trouvés dans les supermarchés.
  • L’odeur de l’ail peut évoquer des souvenirs de plats délicieux et d’agréables moments partagés avec la famille ou les amis.
  • Sur le long terme, il est plus rentable de cultiver de l’ail que d’en acheter. Sans aucun doute, c’est une méthode d’épargne très utile.
  • Une fois la récolte faite, vous disposerez d’un produit très frais.

De quoi avez-vous besoin pour créer votre propre culture de l’ail ?

culture d'ail

Semer et récolter l’ail est très facile. Vous devez juste vous assurer que la culture a assez de soleil et d’eau (vous devriez l’arroser fréquemment pour hydrater le sol).

La première chose que vous devriez faire est d’acheter une tête d’ail et en séparer les dents, sans enlever la peau. Vous pouvez préparer le sol avec un engrais naturel. Si vous voulez préparer un lit de terre, faites des crêtes et des monticules, puisque c’est là que vous allez planter les graines.

Lisez également : 5 engrais écologiques pour nourrir vos plantes

Enterrez l’ail à une profondeur d’environ 10 cm et avec la pointe vers le haut. Vous devez enterrer les dents avec un écart d’environ 15 cm entre chacune. Pour chaque graine, une tête d’ail poussera.

C’est très simple, non ? Il y a un certain nombre de facteurs que vous devez prendre en compte lors de la préparation de la terre et de la parcelle que vous allez consacrer à la culture de l’ail. Découvrez ces facteurs ci-dessous !

Considérations à prendre en compte pour votre culture d’ail

 

  • Le meilleur moment pour planter l’ail est le printemps ou l’automne (dans l’hémisphère nord).
  • Si vous compter planter votre ail dans des pots, le volume minimum de ceux-ci devrait être de 3 litres. En outre, la profondeur du pot doit être d’au moins 25 centimètres.
  • Si vous le plantez plutôt dans un verger, la distance entre les lignes de culture doit être d’au moins 30 centimètres. De cette façon, l’ail aura suffisamment d’espace pour pousser et vous éviterez de saboter automatiquement votre récolte dès le début.
  • A partir du moment où vous avez fini de planter votre ail, vous obtiendrez votre récolte en 3 mois et demi.

Pour que la culture réussisse, il faut une terre très fertile. C’est la raison pour laquelle il est recommandé d’ajouter une couche de compost (ou de fumier, si le sol est très léger) afin de nourrir la terre.

D’un autre côté, nous vous recommandons d’utiliser uniquement des engrais naturels pour donner de la densité au sol ainsi qu’une plus grande quantité (et qualité) de nutriments.

Prendre soin de votre récolte d’ail

La culture d’ail aime beaucoup le soleil et l’eau. C’est pour cette raison qu’il devrait être planté dans un endroit où l’exposition au soleil est grande.

Cependant, pour garder le sol humide, il est nécessaire de l’arroser fréquemment. Il ne doit jamais être déshydraté, car cela peut tuer la culture d’ail.

Rappelez-vous que la quantité d’eau que vous devez utiliser pour l’arrosage de votre culture dépendra aussi du type de climat de l’endroit où vous êtes.

D’autre part, si vous arrosez avec trop d’eau, vous pouvez risquer de fragiliser votre ail et d’en faire une proie plus facile face aux maladies. Or, si vous laissez sécher le sol, l’ail deviendra plus petit ou, dans les cas extrêmes, la plante ne donnera rien.

Avoir une culture d’ail est très simple, mais vous devez savoir quels sont les aspects à prendre en compte pour réduire le nombre de difficultés

.

A découvrir aussi