Consommation de cannabis pour les symptômes de la SEP : quels effets a-t-elle ?

La consommation de cannabis pourrait être une bonne option pour traiter plusieurs des symptômes de la sclérose en plaques. Cependant, seun un médecin peut déterminer si ce traitement est pertinent.
Consommation de cannabis pour les symptômes de la SEP : quels effets a-t-elle ?

Dernière mise à jour : 21 mai, 2022

De nombreux patients dans le monde ont déclaré que la consommation de cannabis les aidait à contrôler les symptômes de la sclérose en plaques (SEP). Les preuves à ce sujet sont quelque peu ambiguës. Il n’y a pas de conclusion définitive pour le moment, mais tout indique que la voie est pleine d’espoir.

Rappelons que la sclérose en plaques est une maladie dégénérative grave et incurable. Elle entraîne une hyperactivité du système immunitaire qui cause de graves dommages aux neurones.

Ces dernières années, l’utilisation du cannabis médical s’est répandue pour un certain nombre de maladies, dont la sclérose en plaques. Tout indique que cette substance est capable de réduire les problèmes musculaires et neuropathiques, et même d’améliorer la qualité du sommeil. Cependant, les preuves ne sont pas encore concluantes.

Consommation de cannabis et SEP

La SEP est une maladie auto-immune qui peut endommager le cerveau, la moelle épinière et les nerfs optiques. Elle provoque divers symptômes et ceux-ci varient d’une personne à l’autre. Cependant, les manifestations gênantes sont courantes, telles que les douleurs musculaires, les spasmes et les engourdissements.

L’utilisation du cannabis pour contrôler les symptômes de la SEP est pratiquée depuis un certain temps. Plus précisément, un dérivé de cette plante connu sous le nom de cannabidiol ou CBD est indiqué. Il ne contient pas de tétrahydrocannabinol (TCH), il n’altère donc pas la conscience.

Il existe 3 types de cannabidiol sur le marché :

  • Isolat de CBD : Il s’agit de cannabidiol pur et ne contient aucune autre substance présente dans Cannabis spp.
  • CBD à large spectre : Il ne contient pas de THC, mais contient d’autres composés de Cannabis spp.
  • CBD à spectre complet : Il contient des traces de THC. Tout indique que c’est le plus efficace pour soulager les symptômes de la SEP.

Les bienfaits de la consommation de cannabis pour les symptômes de la SEP

Bien que des recherches supplémentaires soient nécessaires sur l’utilisation du cannabis pour les symptômes de la SEP, des institutions telles que la National Multiple Sclerosis Society des États-Unis soutiennent son indication. De même, une étude de 2018 a révélé que la plupart des patients tolèrent bien la substance.

Il a également été indiqué que les effets indésirables étaient rares. Toutefois, dans certains cas spécifiques, de. tels effets peuvent apparaître.

Patient atteint de sclérose en plaques qui perd sa mobilité.
La SEP supprime les fonctions de base du patient. Ces patients perdent leur mobilité et souffrent de problèmes respiratoires.

La consommation de cannabis contribue à la récupération du contrôle musculaire

Des recherches menées en 2014 ont conclu que la consommation de cannabis réduisait les problèmes de raideur et de spasmes musculaires chez les patients atteints de SEP. Il a été découvert que l’extrait de cannabis oral a cet effet positif, contrairement à d’autres formats.

Par ailleurs, un examen compilant 11 enquêtes sur l’usage de cannabis a abouti à des résultats différents. 5 de ces études ont indiqué qu’il n’y avait pas suffisamment de preuves sur les avantages de la substance.

Elle peut soulager la douleur

Les données disponibles indiquent que la consommation de cannabis est une mesure efficace pour réduire la douleur. Cet effet a été vérifié à la fois chez les patients qui fumaient la substance et chez ceux qui l’ingéraient par voie orale. Une recherche de 2018 a corroboré cela.

Le cannabis est un anti-inflammatoire

Diverses recherches animales ont été menées sur les effets du cannabis. Elles ont permis d’établir que l’utilisation de la substance réduit les niveaux d’inflammation et ses conséquences. Cependant, des études humaines sont nécessaires pour corroborer ces résultats.

La consommation de cannabis aide à réduire les problèmes de vessie

De nombreuses personnes atteintes de sclérose en plaques ont des problèmes de dysfonctionnement de la vessie. Selon des recherches menées en 2014, la consommation de cannabis aide à réduire et à gérer les symptômes causés par cette difficulté.



Autres bienfaits 

Plusieurs données indiquent que la consommation de cannabis est également bénéfique pour réduire d’autres symptômes courants de la sclérose en plaques, tels que la fatigue et les démangeaisons. Il semblerait que les patients qui utilisent cette substance présentent également moins de signes de dépression et dorment mieux.

Risques et contre-indications possibles

L’un des risques liés à la consommation de cannabis pour traiter les symptômes de la SEP est qu’il n’a aucun effet. De même, on sait que cette substance n’aide pas à contrôler l’une des manifestations les plus fréquentes de cette maladie, qui sont les tremblements.

Apparemment, la plupart des personnes ne ressentent pas d’effets secondaires. Les effets secondaires possibles sont les suivants :

  • Rythme cardiaque élevé
  • Nausée et vomissements
  • Confusion mentale
  • Bouche et yeux secs
  • Plus grand appétit
  • Somnolence
  • Vertiges
  • Fatigue

Les femmes enceintes ou qui allaitent ne devraient pas recourir à l’usage du cannabis. Les personnes atteintes de maladies cardiaques, de la maladie de Parkinson ou celles qui ont eu une psychose ou qui prennent certains médicaments, comme le clobazam ou l’acide valproïque, ne devraient pas non plus.

Huile de cannabis pour la sclérose en plaques.
Les extraits et huiles de CBD ont acquis un statut légal dans plusieurs pays, mais pas pour toute pathologie.



Quelques recommandations

Le cannabis se présente sous différentes formes et ses dérivés médicinaux ont des compositions différentes. Idéalement, un médecin devrait indiquer quel produit est le plus indiqué. Autrement, la consommation pourrait être inefficace ou risquée.

Il est recommandé que la préparation ne contienne pas plus de 0,3 % de TCH et qu’elle soit conforme à la norme ISO 17025. Le cannabis provenant d’un laboratoire reconnu est plus fiable.

Typiquement, l’usage du cannabis pour la SEP est recommandé sous forme d’huiles ou de crèmes. Les huiles sont incorporées dans les aliments ou appliquées directement sur la langue. Il existe également des gélules ou des sprays nasaux, mais il existe peu de preuves de leur efficacité.

Cela pourrait vous intéresser ...
A quel âge peut apparaître la sclérose en plaques ?
Améliore ta Santé
Lisez-le dans Améliore ta Santé
A quel âge peut apparaître la sclérose en plaques ?

Saviez-vous que la sclérose en plaques touchait principalement les jeunes adultes entre 20 et 40 ans ? Découvrez également ses symptômes et ses for...



  • Marijuana FAQs. (s. f.). National Multiple Sclerosis Society. https://www.nationalmssociety.org/Treating-MS/Complementary-Alternative-Medicines/Marijuana/Marijuana-FAQs.
  • Rice J, Cameron M. Cannabinoids for Treatment of MS Symptoms: State of the Evidence. Curr Neurol Neurosci Rep. 2018 Jun 19;18(8):50. doi: 10.1007/s11910-018-0859-x. PMID: 29923025.
  • Koppel, B. S., Brust, J. C., Fife, T., Bronstein, J., Youssof, S., Gronseth, G., & Gloss, D. (2014). Systematic review: efficacy and safety of medical marijuana in selected neurologic disorders: report of the Guideline Development Subcommittee of the American Academy of Neurology. Neurology, 82(17), 1556–1563. https://doi.org/10.1212/WNL.0000000000000363.
  • Nielsen S, Germanos R, Weier M, Pollard J, Degenhardt L, Hall W, Buckley N, Farrell M. The Use of Cannabis and Cannabinoids in Treating Symptoms of Multiple Sclerosis: a Systematic Review of Reviews. Curr Neurol Neurosci Rep. 2018 Feb 13;18(2):8. doi: 10.1007/s11910-018-0814-x. PMID: 29442178.
  • Vučković, S. (2018). Cannabinoids and Pain: New Insights From Old Molecules. Frontiers. https://www.frontiersin.org/articles/10.3389/fphar.2018.01259/full.
  • Koppel, B. S., Brust, J. C., Fife, T., Bronstein, J., Youssof, S., Gronseth, G., & Gloss, D. (2014). Systematic review: efficacy and safety of medical marijuana in selected neurologic disorders: report of the Guideline Development Subcommittee of the American Academy of Neurology. Neurology, 82(17), 1556–1563. https://doi.org/10.1212/WNL.0000000000000363.
  • Hernández Mendoza, L. M. (2019). Cannabinoides y esclerosis múltiple.