L'utilisation du CBD pour traiter la maladie de Crohn et la colite ulcéreuse

L'utilisation du CBD contre les symptômes de la maladie de Crohn et de la colite ulcéreuse s'est généralisée. Est-ce que ça marche vraiment ? Nous répondons ici à cette question.
L'utilisation du CBD pour traiter la maladie de Crohn et la colite ulcéreuse

Dernière mise à jour : 10 août, 2022

Ces dernières années, l’utilisation du cannabidiol (CBD) a suscité l’intérêt des personnes souffrant de la maladie de Crohn et de la colite ulcéreuse. La raison ? Certaines études suggèrent qu’il a des effets positifs sur le contrôle des symptômes et qu’il favorise le sentiment de bien-être.

Les deux troubles sont regroupés dans le syndrome du côlon irritable (IBS), qui se caractérise par des coliques, la diarrhée et la constipation. Ils sont de nature inflammatoire et sont associés à une réponse altérée du système immunitaire. Cependant, dans chaque condition, d’autres facteurs sont impliqués.

Alors que la maladie de Crohn pénètre dans la paroi intestinale et affecte plus d’une section, la colite ulcéreuse ne concerne que la paroi interne de l’intestin. Quoi qu’il en soit, la qualité de vie diminue, surtout lorsque les symptômes ont tendance à s’aggraver. Le traitement au CBD fonctionne-t-il ?

L’utilisation du CBD pour traiter la maladie de Crohn et la colite ulcéreuse

Le cannabidiol (CBD) est l’un des principaux composés de la plante Cannabis sativa. De même, c’est la substance à laquelle une grande partie des effets médicinaux de cette espèce sont attribués.

Comme l’explique un article partagé sur National Center for Biotechnology Information, il diffère du THC dans le fait qu’il n’a pas d’effets psychoactifs. Au contraire, il existe des preuves de son activité anti-inflammatoire, analgésique, anxiolytique, antiémétique et neuroprotectrice.

Des études ont également montré que ce cannabinoïde a des effets positifs sur les patients atteints de la maladie de Crohn et de colite ulcéreuse. Bien qu’il ne se substitue pas à un traitement médical, il est prometteur en tant que complément au contrôle des symptômes.

Une recherche publiée sur Phytotherapy Research suggère que le CBD est un traitement aux effets prometteurs contre les maladies inflammatoires de l’intestin. Cela semble être dû à sa capacité à interagir avec le système endocannabinoïde (ECS) du corps, qui à son tour influence le fonctionnement normal du système gastro-intestinal.

CBD pour la maladie de Crohn.
Les recherches sur le CBD se multiplient. Il y a quelques années, cette substance a acquis un statut légal pour l’épilepsie réfractaire.



Les preuves sont limitées

Aujourd’hui, comme le souligne une autre recherche publiée sur Expert Review of Gastroenterology & Hepatology, la recherche sur le cannabis et son potentiel contre la maladie de Crohn et la colite ulcéreuse en est encore à ses débuts.

Selon cet article, il n’existe à ce jour que trois petites études contrôlées par placebo sur l’utilisation du CBD dans la maladie de Crohn active chez l’homme. Parmi elles, seules deux ont montré une amélioration clinique, et aucune n’a montré des changements pertinents dans les marqueurs inflammatoires.

Malgré tout, c’est un sujet qui continue d’être étudié. Les experts soulignent qu’aucune conclusion ferme ne peut être tirée quant à son innocuité et son efficacité dans la gestion de ces troubles. Ils soulignent que des études plus complètes sont nécessaires, lesquelles permettront aussi de déterminer les doses et formes d’administration appropriées.

Risques et effets secondaires de la consommation de CBD

Une dose optimale pour la consommation de CBD dans le traitement de la maladie de Crohn et de la colite ulcéreuse n’a pas été établie. C’est un problème, car cela empêche de déterminer dans quelle plage il peut être sans danger pour ces patients. Aux doses testées, les résultats sont mitigés.

Dans un essai clinique partagé sur les maladies inflammatoires de l’intestin , l’administration de doses de 50 mg deux fois par jour d’un extrait de CBD n’a pas été bien tolérée par certains participants. De plus, dans une autre étude, 90 % des patients ont signalé des effets secondaires, et beaucoup ont choisi d’arrêter le traitement.

La principale réaction rapportée était des étourdissements. Cependant, d’autres effets indésirables ont été décrits : diarrhée, fatigue, modifications de l’appétit et du poids.

Et bien que les auteurs de plusieurs études ajoutent que le CBD est sans danger dans la plupart des cas, l’organisation Food and Drug Administration (FDA) n’a pas encore approuvé son utilisation pour cette pathologie. Elle avertit même qu’il peut déclencher les problèmes suivants :

  • Atteinte hépatique
  • Interactions médicamenteuses
  • Toxicité pour la reproduction masculine
  • Troubles graves du système nerveux en cas de prise simultanée d’alcool ou de certains médicaments.

Il convient de noter que ni l’huile de CBD ni les autres produits dérivés ne sont réglementés par la FDA. Cela pose également un risque, non seulement parce qu’il n’y a pas de doses établies, mais aussi parce qu’il n’y a aucune garantie de sa pureté et de son efficacité.

Douleurs abdominales dans la maladie de Crohn.
Les douleurs abdominales causées par les maladies inflammatoires de l’intestin peuvent sérieusement altérer la qualité de vie. C’est pourquoi la recherche d’alternatives thérapeutiques efficaces continue.



Présentations et recommandations pour la consommation de CBD

Malgré l’avertissement des experts sur le manque d’études sur le CBD pour la maladie de Crohn et la colite ulcéreuse, de nombreux patients sont attirés par ces types de traitements. Ainsi, les preuves anecdotiques de ses effets ont considérablement augmenté.

Pour cette raison, beaucoup consultent quotidiennement des magasins en ligne et des herboristes pour ces suppléments. Ils sont souvent disponibles sous forme de pilules, de gélules, d’huiles, de poudre, de lotions et de crèmes. Il est essentiel de consulter les recommandations du fabricant pour bien utiliser chacun d’eux.

Mais au-delà du choix d’une option ou d’une autre, il faut garder à l’esprit qu’il ne faut pas arrêter le traitement médical. Ce traitement comprend l’utilisation de médicaments, des changements au niveau du mode de vie et toute autre thérapie suggérée par le professionnel.

Si possible, informez votre médecin de votre intention d’essayer le CBD. Il ne faut pas oublier qu’il peut également y avoir des interactions avec d’autres médicaments ou suppléments prescrits.

Cela pourrait vous intéresser ...
Qu’est-ce que le CBD et comment s’utilise-t-il ?
Améliore ta Santé
Lisez-le dans Améliore ta Santé
Qu’est-ce que le CBD et comment s’utilise-t-il ?

Le CBD ou cannabidiol est l'un des ingrédients actifs qui prédominent dans la marijuana (cannabis). On lui attribue des bénéfices médicinaux.



  • Brugnatelli, Viola et al. “Irritable Bowel Syndrome: Manipulating the Endocannabinoid System as First-Line Treatment.” Frontiers in neuroscience vol. 14 371. 21 Apr. 2020, doi:10.3389/fnins.2020.00371
  • Meissner H, Cascella M. Cannabidiol (CBD) [Updated 2022 Feb 5]. In: StatPearls [Internet]. Treasure Island (FL): StatPearls Publishing; 2022 Jan-. Available from: https://www.ncbi.nlm.nih.gov/books/NBK556048/
  • Ahmed W, Katz S. Therapeutic Use of Cannabis in Inflammatory Bowel Disease. Gastroenterol Hepatol (N Y). 2016;12(11):668-679.
  • Esposito G, Filippis DD, Cirillo C, Iuvone T, Capoccia E, Scuderi C, Steardo A, Cuomo R, Steardo L. Cannabidiol in inflammatory bowel diseases: a brief overview. Phytother Res. 2013 May;27(5):633-6. doi: 10.1002/ptr.4781. Epub 2012 Jul 20. PMID: 22815234.
  • Pandey S, Kashif S, Youssef M, Sarwal S, Zraik H, Singh R, Rutkofsky IH. Endocannabinoid system in irritable bowel syndrome and cannabis as a therapy. Complement Ther Med. 2020 Jan;48:102242. doi: 10.1016/j.ctim.2019.102242. Epub 2019 Nov 13. PMID: 31987224.
  • Kafil, Tahir S et al. “Cannabis for the treatment of Crohn’s disease.” The Cochrane database of systematic reviews vol. 11,11 CD012853. 8 Nov. 2018, doi:10.1002/14651858.CD012853.pub2
  • Peter M Irving, MA MD FRCP, Tariq Iqbal, MD FRCP, Chuka Nwokolo, MD FRCP, Sreedhar Subramanian, MD MRCP, Stuart Bloom, FRCS MRCP DM, Neeraj Prasad, MRCP MSc, Ailsa Hart, MRCP PhD, Charles Murray, MA PhD FRCP, James O Lindsay, MA PhD FRCP, Adam Taylor, PhD, Rachel Barron, BVetMed MRCVS, Stephen Wright, MA MD FRCPE FFPM, A Randomized, Double-blind, Placebo-controlled, Parallel-group, Pilot Study of Cannabidiol-rich Botanical Extract in the Symptomatic Treatment of Ulcerative Colitis, Inflammatory Bowel Diseases, Volume 24, Issue 4, April 2018, Pages 714–724, https://doi.org/10.1093/ibd/izy002
  • Picardo S, Kaplan GG, Sharkey KA, Seow CH. Insights into the role of cannabis in the management of inflammatory bowel disease. Therap Adv Gastroenterol. 2019;12:1756284819870977. Published 2019 Sep 3. doi:10.1177/1756284819870977
  • Iffland K, Grotenhermen F. An Update on Safety and Side Effects of Cannabidiol: A Review of Clinical Data and Relevant Animal Studies. Cannabis Cannabinoid Res. 2017;2(1):139-154. Published 2017 Jun 1. doi:10.1089/can.2016.0034
  • What you need to know (and what we’re working to find out) about products containing cannabis or cannabis-derived compounds, including CBD. (2020). a
    https://www.fda.gov/consumers/consumer-updates/what-you-need-know-and-what-were-working-find-out-about-products-containing-cannabis-or-cannabis