12 conseils pour préparer un rendez-vous chez le médecin

Préparer un rendez-vous chez le médecin signifie avoir bien en tête toutes les informations pertinentes sur son état de santé et organiser ses idées pour les transmettre de manière précise.
12 conseils pour préparer un rendez-vous chez le médecin

Dernière mise à jour : 12 novembre, 2021

Se préparer avant un rendez-vous chez le médecin est une décision intelligente. Cela vous permet non seulement de tirer le meilleur parti de votre rencontre avec le médecin, mais également d’éviter l’omission de données ou de détails importants.

De même, les erreurs ou inexactitudes sont évitées. Vous arrivez à la consultation avec les idées claires. Le médecin disposera ainsi de meilleurs éléments de jugement pour savoir comment procéder.

Il est nécessaire d’expliquer clairement les motifs de la consultation. De même, précisez les questions à poser et fournissez des informations précises sur les médicaments ou les traitements en cours.

Rendez-vous chez le médecin : quelques conseils pour s’y préparer

Se préparer avant un rendez-vous médical, c’est rassembler les informations qui doivent être fournies au médecin et être clair sur ce que l’on souhaite obtenir. Pour rendre tout ce processus plus facile, appliquez les conseils suivants.

1. Motif de consultation principal

La première chose à considérer lors de la préparation d’un rendez-vous médical est la raison de celui-ci. De manière générale, il existe trois types de rendez-vous : le premier rendez-vous pour des symptômes, le rendez-vous pour un contrôle, et le rendez-vous pour un bilan de santé général.

Lors d’un premier rendez-vous, l’objectif principal est de vérifier l’état de santé et de communiquer un événement particulier. Lors d’un rendez-vous de contrôle, l’objectif est de communiquer les changements intervenus depuis le dernier rendez-vous.

Enfin, lors d’un bilan de santé général, le médecin doit également être informé de l’état de santé et des événements survenus au cours de la dernière année. Et ce, même s’ils ne semblent pas pertinents.

2. Liste d’inquiétudes prioritaires

Si vous avez des inquiétudes particulières concernant la santé, des médicaments, l’évolution d’une condition médicale préexistante ou un événement précis, l’idéal est de faire une liste. Celle-ci doit contenir chacune de vos inquiétudes. Cet inventaire sera très utile pour que les points les plus importants soient abordés pendant la consultation et pour ne rien oublier.

Rendez-vous avec un médecin.
Les médecins eux-mêmes encouragent leurs patients à dresser une liste de doutes et questions à traiter en consultation.

3. Antécédents médicaux 

L’historique médical est l’un des documents à apporter lors d’un premier rendez-vous ou d’un contrôle. Dans la plupart des cas, votre médecin y aura accès en ligne.



4. Informations sur les antécédents médicaux

Lors d’une première visite ou d’un contrôle, le médecin doit être informé des antécédents pertinents. Par conséquent, il est nécessaire de les avoir consignés par écrit.

De même, il est très important d’informer le médecin des traitements en cours. Il convient également de préciser si des traitements esthétiques ont été appliqués au cours de la dernière année.

5. Informations sur les médicaments

C’est un autre des aspects fondamentaux à préparer avant un rendez-vous médical. Dresser une liste des médicaments que vous prenez est crucial.

Les noms exacts, les doses, la date du début du traitement et la condition médicale pour laquelle ils ont été prescrits doivent être notés. Cette liste devrait également inclure les suppléments, les médecines alternatives ou naturelles, les remèdes maison et tout ce qui est ingéré ou appliqué à des fins thérapeutiques.

6. Documents pertinents

En plus des documents accrédités auprès du système de santé, le patient doit montrer les résultats d’examens qui n’ont pas été revus par le médecin ou qui sont considérés comme significatifs.

7. Rapport d’événements de santé

Si vous souhaitez tirer le meilleur parti de votre rendez-vous médical, il est préférable de signaler les événements de santé de la manière la plus complète possible. Comme le motif de consultation est généralement une douleur, il convient d’appliquer la méthode appelée OPQRST (acronyme anglais), qui permet de faire un rapport très complet.

  • O – Origine de l’événement : que faisiez-vous lorsque la douleur a commencé ? La douleur est-elle soudaine, progressive ou chronique?
  • P – Déclenchement du problème : la douleur s’améliore ou s’aggrave avec l’activité, une position particulière ou un adjuvant ?
  • Q – Qualité de la douleur : la douleur est-elle lancinante, sourde, aiguë ?
  • A – Région douloureuse et rayonnement : où est située la douleur ?
  • S – Intensité de la douleur : il s’agit de coter la douleur de 1 à 10.
  • T – Moment de l’événement : quand la douleur est-elle apparue ? Est-ce qu’elle s’est améliorée ou aggravée ?

8. Journal des symptômes

Qu’il s’agisse d’une douleur ou d’un autre type d’anomalie, il est préférable d’enregistrer les symptômes de manière très détaillée. Les informations suivantes doivent être claires :

  • Y a-t-il de la douleur ? Si oui, appliquez la méthode OPQRST.
  • Dans quelle partie du corps avez-vous détecté une anomalie ?
  • Quelles sont les caractéristiques de l’anomalie détectée ?
  • Date approximative ou exacte à laquelle elle a été détectée.
  • Autres symptômes associés au symptôme principal.
  • Mesures qui ont été prises pour corriger le problème.

9. Informations sur le mode de vie

Il est nécessaire de donner au médecin quelques informations générales mais pertinentes concernant votre mode de vie. Ce sont les suivantes :

  • Type de régime suivi
  • Activité physique pratiquée
  • Consommation de tabac, alcool et drogues psychoactives
  • Habitudes de sommeil
  • Événements pouvant être des sources de stress


10. Questions

Se préparer avant un rendez-vous médical, c’est aussi dresser une liste de questions pertinentes à poser à son médecin. Il convient de les classer par priorité et d’essayer de les concrétiser.

11. Organisation 

Il est préférable d’avoir tous les documents prêts la veille du rendez-vous. Gardez à l’esprit que vous devez arriver à l’heure au rendez-vous, voire même un peu à l’avance.

12. Prise de notes

Un rendez-vous médical implique parfois un grand flux d’informations. Par conséquent, il convient de noter les informations importantes.

Consultation médicale pour enregistrer les données.
Le patient peut noter les données pertinentes, afin de ne pas les oublier après le rendez-vous.

Rendez-vous chez le médecin : les questions utiles à poser

Une bonne communication avec le médecin est très importante pour que tout se passe bien. Une partie de cette communication est constituée des questions que le patient doit poser. Il est conseillé de prendre en compte les variables suivantes et de préciser les questions que vous souhaitez poser au professionnel :

  • Maladies ou symptômes : signification des symptômes, nature de la maladie subie, attentes et pronostic.
  • Médicaments : indications, bienfaits, risques, précautions à prendre, noms alternatifs et existence de génériques.
  • Examens : indications, préparation, risques.
  • Traitement : objectif, durée, avantages et inconvénients, efficacité, options alternatives.

Faites preuve d’honnêteté

Au-delà de la préparation avant un rendez-vous médical, il est important d’être conscient de l’importance de ne pas cacher, déformer ou minimiser certaines idées. L’honnêteté est essentielle, à la fois pour établir un lien de confiance avec votre médecin et pour résoudre le problème de manière adéquate.

Bien que les consultations médicales soient limitées dans le temps, cela ne doit pas être un obstacle pour poser les questions nécessaires. Un patient a parfaitement le droit de demander des éclaircissements sur ce qui lui arrive et de comprendre ce que son médecin fait pour lui.

Cela pourrait vous intéresser ...
La télémédecine : en quoi consiste-t-elle ?
Améliore ta Santé
Lisez-le dans Améliore ta Santé
La télémédecine : en quoi consiste-t-elle ?

La définition la plus rapide de la télémédecine vient de son sens étymologique : en grec, le préfixe « télé » signifie « distance ».



  • Wahren, C. G., & De Cunto, C. (2004). Medicinas alternativas: un tema que no puede ser ignorado. Arch Argent Pediatr, 102(2), 85-7.
  • Eloge, J., Napier, T. C., & Dantz, B. (2018). OPQRST (U): Integrating substance use disorders or “Use” into the medical history. Substance abuse, 39(4), 505-508.
  • Bustos, R. E. (2019). Aproximaciones antropológicas de la biomedicina desde un enfoque intercultural de la cita médica. Antropología: Cuadernos de Investigación, (22), 74-84.