Doigt à ressaut : principaux symptômes et traitements

Le doigt à ressaut est un problème qui peut affecter le mouvement de la main de façon notable. Le mieux est de consulter le médecin quand les premiers symptômes apparaissent pour améliorer le pronostic.
Doigt à ressaut : principaux symptômes et traitements

Dernière mise à jour : 15 décembre, 2020

Le doigt à ressaut est une affection qui limite le mouvement du doigt et peut l’empêcher de se plier. En général, il reste d’ailleurs bloqué et, pour le tendre ou le plier, il faut faire une sorte de craquement, comme avec un ressort lorsqu’il se tend et se libère.

Cette anomalie se produit à cause d’un problème dans les tendons longs, aussi appelés fléchisseurs. Ceux-ci glissent dans une sorte de tunnel qui les entoure et qui s’appelle le canal digital. Quand ce canal s’irrite et s’enflamme, le tunnel rétrécit et complique le mouvement.

Dans les cas les plus graves, le doigt à ressaut reste bloqué dans la position de flexion et ne parvient pas à bouger. On connaît aussi cette affection sous le nom de ténosynovite sténosante et elle est plus fréquente chez les femmes et chez ceux qui souffrent de diabète.

Symptômes du doigt à ressaut

Le doigt à ressaut peut se présenter sur n’importe quel doigt de la main, et même le pouce. Il est d’ailleurs commun qu’il y a ait toujours plus d’un doigt touché, et même sur les deux mains. L’affection est progressive et, en général, commence avec une douleur persistante à la base du doigt.

Les symptômes initiaux du doigt à ressaut sont souvent les suivants :

  • Une bosse apparaît autour de la base du doigt vers la paume de la main.
  • Le muscle à la base du doigt est perçu comme mou et sensible au toucher.
  • On retrouve une sensation de rigidité du doigt, et plus spécialement le matin.
  • Un claquement se produit lorsqu’on réalise un mouvement.

Lorsque le doigt à ressaut progresse, il reste bloqué en position de flexion et se tend de façon soudaine. Dans des phases plus avancées, il se bloque et ne peut plus se tendre.

Injection dans un doigt à ressaut.

Une option de traitement est celle des injections de corticoïdes, même si elles ne sont pas toujours efficaces.

Lisez aussi : Exercices simples pour traiter les mains douloureuses

Diagnostic

La base du diagnostic du doigt à ressaut est l’examen physique réalisé par le médecin. En faisant bouger la zone affectée, un clic se produit et cela est considéré comme caractéristique de l’anomalie.

L’exploration physique se poursuit en demandant au patient d’ouvrir et de fermer la main. On vérifiera aussi la paume et la base des doigts, en se focalisant sur les manifestations de la douleur et les signes de blocage. Après cela, il est possible de confirmer le diagnostic.

Traitements pour le doigt à ressaut

Le traitement du doigt à ressaut dépend de l’état dans lequel ce dernier se trouve et du temps qui s’est écoulé entre le début de la maladie et la consultation médicale. En termes généraux, il existe trois façons de l’aborder : les médicaments, la thérapie et la chirurgie.

Médicaments

Les médicaments sont utilisés pour soulager la douleur et réduire l’inflammation. Grâce à cela, on facilite le mouvement. En général, on prescrit des anti-inflammatoires non stéroïdiens, comme l’ibuprofène, le naproxène et autres médicaments du même style. Cette mesure sert à améliorer les symptômes mais ne résout pas le problème.

Thérapie physique

Le doigt à ressaut peut aussi être traité par des mesures thérapeutiques de physiothérapie, comme les suivantes :

  • Repos : on évite les activités qui nécessitent de saisir et de tenir ou l’utilisation d’appareils vibratoires pendant une période de quatre à six semaines. Si le repos n’est pas possible, on doit utiliser un gant rembourré.
  • Utilisation d’une attelle : cela permet au doigt de rester tendu et on ne l’utilise que la nuit. En général, on l’emploie pendant un mois et demi.
  • Exercices légers : il est possible que quelques exercices d’étirement de la main nous soient recommandés pour améliorer le rang de mouvement.
  • Chaud et froid : glace et chaleur alternés aident à réduire l’inflammation et la douleur.
  • Immersion dans de l’eau tiède : plonger la main dans de l’eau tiède, plusieurs fois par jour, aide à détendre les tendons et soulage les symptômes.

Opérations pour le doigt à ressaut

Quand les médicaments et la thérapie ne fonctionnent pas, on doit avoir recours à la chirurgie. Avant l’intervention, il est parfois possible d’essayer les procédés suivants :

  • Injection de stéroïdes : on l’applique dans le canal du tendon et elle aide à réduire l’inflammation. Elle peut être efficace pendant un an ou plus, mais il peut parfois être nécessaire de l’appliquer en plus d’une séance.
  • Libération percutanée : elle consiste à insérer une grosse aiguille dans le tendon enflammé, sous anesthésie. Cela permet de défaire la compression qui bloque le tendon.

Si ces procédés ne fonctionnent pas, on a recours à l’intervention chirurgicale. Celle-ci est ambulatoire et consiste en une incision au niveau de la zone compressée pour couper le canal du tendon. Le plus grand risque est l’infection ou l’inefficacité de l’opération.

Le diabète chez une femme.

Le diabète est un facteur de risque pour le doigt à ressaut car, chez ces patients, cette maladie est plus fréquente.

Facteurs de risque pour le doigt à ressaut

Certaines personnes ont tendance à développer plus facilement le doigt à ressaut. Les facteurs de risque connus sont les suivants :

  • L’âge : les personnes de plus de 40 ans et de moins de 60 ans.
  • Les maladies : être diabétique, souffrir d’hypothyroïdie, de polyarthrite rhumatoïde ou avoir la tuberculose.
  • Avoir été opéré pour le syndrome du tunnel carpien.
  • Les activités répétitives : des travaux ou un emploi qui exigent de saisir des objets de façon permanente.

Une affection avec des traitements divers

Le doigt à ressaut est une affection qui peut altérer la qualité de vie de façon notable. Dans ces cas, il est recommandé de s’adapter aux nouvelles conditions, en évitant les mouvements de saisie. Si cela est impossible, il faut songer à des protections efficaces.

Aucun des traitements disponibles n’est efficace à 100 %. Cependant, un pourcentage élevé de patients notent une amélioration après les injections de corticostéroïdes et la chirurgie aboutit aussi à de bons résultats. Les perspectives sont donc bonnes.

Cela pourrait vous intéresser ...
Traitements naturel pour les mains et poignets douloureux
Améliore ta SantéLisez-le dans Améliore ta Santé
Traitements naturel pour les mains et poignets douloureux

Dans cet article, nous allons vous proposer quelques exercices et des remèdes maison pour calmer les mains et poignets douloureux.



  • DEL TRATAMIENTO, D. Y. P. (2009). Infiltración esteroidea en el dedo en gatillo.
  • González, E. H. H., & Betancourt, G. M. (2018). Liberación percutánea del dedo en resorte. Revista Archivo Médico de Camagüey, 22(3), 303-312.
  • Chaves Moreno, A. (2008). Tenosinovitis estenosante del tendón flexor (dedo en resorte). Medicina Legal de Costa Rica, 25(1), 59-65.
  • Suárez Martín, Ricardo, et al. “Artrocentesis e inyecciones intra y periarticulares con corticoesteroides.” Revista Cubana de Reumatología 18.1 (2016): 45-61.
  • Berlanga-de-Mingo, D., et al. “Asociación entre dedos en resorte múltiples, enfermedades sistémicas y síndrome del túnel carpiano: análisis multivariante.” Revista Española de Cirugía Ortopédica y Traumatología 63.4 (2019): 307-312.