L’engourdissement des mains : pourquoi se produit-il ?

17 novembre 2020
L'engourdissement des mains peut être dû à une situation simple, comme le froid, ou être le symptôme d'une maladie grave. Découvrez-en plus dans cet article.

L’engourdissement des mains est une sensation fréquente et désagréable. Cette zone du corps devient rigide ou peu flexible et s’accompagne de fourmillements.

Il s’agit d’une cause habituelle de consultation médicale. Le problème est que son origine est très diverse et il peut donc être compliqué de parvenir au bon diagnostic. Nous allons, dans cet article, vous expliquer tout ce que vous devez savoir sur l’engourdissement des mains et sur son étiologie la plus typique.

En quoi consiste l’engourdissement des mains ?

L’engourdissement des mains, comme nous l’avons expliqué, est une altération de la sensibilité et du mouvement de cette partie du corps. Le sens du toucher se biaise et bouger les doigts se transforme en inconvénient.

Bien souvent, en plus d’un fourmillement, il s’accompagne d’une brûlure ou d’un picotement. En fonction de sa cause, l’engourdissement se situera soit au niveau des doigts, soit dans une main ou soit dans les deux.

Une cause d’engourdissement des mains peut être le froid : c’est assez habituel et cela ne débouche généralement sur aucune conséquence. Cependant, selon une étude réalisée en Suèdela pathologie qui le provoque le plus fréquemment est le syndrome du tunnel carpien. Cette étude explique qu’une personne sur cinq ressentant ce symptôme souffre probablement de ce syndrome.

Syndrome du tunnel carpien.

Le syndrome du tunnel carpien est la cause la plus fréquente d’engourdissement des mains.

Causes de l’engourdissement des mains

L’engourdissement des mains peut être dû à une multitude de situations. Il se produit à cause d’une lésion au niveau des nerfs (parce qu’ils sont comprimés ou blessés, par exemple) qui innervent le membre supérieur ou à cause de pathologies systémiques qui ont des répercussions à cet endroit.

Néanmoins, il est aussi possible que l’altération se produise dans le cerveau ou la moelle épinière car il s’agit de deux organes qui coordonnent aussi bien la sensibilité que la motricité. Ces lésions sont généralement plus graves et s’associent souvent à des symptômes évidents ou handicapants.

Les maladies métaboliques ou infectieuses, tout comme certains traitements médicaux, dérivent aussi vers cette situation. Dans les paragraphes suivants, nous expliquerons plus en détail les principales causes de ce problème.

Maladies du cerveau et du système nerveux

N’importe quelle pathologie touchant le système nerveux, dans le cas où elle endommagerait une aire liée aux mains, peut provoquer un engourdissement de ces dernières. C’est par exemple le cas du syndrome de Guillain-BarréIl s’agit d’un trouble au cours duquel le système immunitaire attaque les cellules des nerfs.

L’engourdissement des mains est l’un de ses symptômes diagnostiques. La spondylose cervicale est aussi liée à cet engourdissement car elle consiste en une usure des disques intervertébraux, d’où partent les nerfs qui se dirigent vers les mains.

Lésions par trauma ou par usage excessif

Dans cette catégorie, nous retrouvons le syndrome du canal carpien dont nous avons parlé au début. Ici, le nerf médian, qui va de l’avant-bras aux doigts, se comprime. On retrouve donc une douleur au poignet, un engourdissement, des crampes et des fourmillements.

Même s’il s’agit de la cause principale, d’autres syndromes et lésions peuvent provoquer cet engourdissement, comme le syndrome du tunnel cubital, où le nerf comprimé n’est pas le même. La même chose se produit avec les lésions du plexus brachial après un accident.

Le mécanisme final est généralement celui d’un serrement ou d’une compression. Le cerveau interprète de façon erronée les signaux qui proviennent des nerfs comprimés et envoie des indications de fourmillement, de douleur et même de paralysie vers les mains.

Maladies infectieuses qui provoquent un engourdissement des mains

La maladie de Lyme est une infection qui se produit à cause de la piqûre de certaines tiques. Selon les Centres pour le Contrôle et la Prévention de Maladies, quand le traitement ne s’instaure pas à temps, il est fréquent de voir apparaître un engourdissement des mains.

Une autre pathologie de cause infectieuse qui peut causer ce symptôme est la syphilis. Un phénomène ressemblant à celui de la maladie antérieure se produit alors. Si on n’administre pas de traitement, elle engendre des dommages dans le système nerveux à cause de l’évolution des signes.

Troubles chroniques

Il existe de nombreuses maladies qui, au cours de leur évolution, finissent par endommager les nerfs. Le résultat final n’est alors autre que l’altération de la sensibilité et de la motricité. Le diabète est l’une des plus importantes et des plus fréquentes. Il produit ce que l’on appelle une neuropathie diabétique qui, selon l’Université de Californie, s’associe à un engourdissement des mains.

La consommation d’alcool, l’amyloïdose et la sclérose en plaques sont aussi des processus chroniques qui ont des répercussions sur les membres supérieurs. S’il est vrai que le cancer n’est pas, en soi, l’étiologie la plus habituelle de ce symptôme, le traitement chimiothérapique constitue une combinaison de médicaments avec cet effet adverse.

Une femme avec un engourdissement des mains.

Parmi les causes les moins fréquentes d’engourdissement des mains, nous retrouvons les ganglions et les vasculites.

Autres causes possibles de l’engourdissement des mains

Les ganglions constituent une autre donné anecdotique. Il s’agit de kystes qui apparaissent fréquemment dans les articulations, par exemple dans le poignet. S’ils grandissent trop ou exercent une pression sur un nerf à proximité, un effet d’engourdissement se fera ressentir.

Par ailleurs, les vasculites agissent en réduisant le flux sanguin vers la paume de la main et vers les doigts. Il s’agit d’inflammations des parois des artères qui réduisent le calibre de ces dernières. Étant donné qu’il y a moins d’oxygène qui arrive aux tissus, ceux-ci réagissent avec des signes de lésion.

Quand faut-il consulter ?

Si vous notez un engourdissement des mains, il est essentiel de consulter un médecin. Il devra procéder à un examen physique et effectuer des examens complémentaires pour parvenir à un diagnostic.

Comme nous l’avons vu, les causes sont variées et il est donc possible qu’un diagnostic ne soit pas possible dès les premiers instants. Donner un nom au trouble qui vous gêne nécessitera quelques examens. Vous ne devez cependant pas vous inquiéter car, dans la majorité des cas, les causes peuvent parfaitement être résolues.

 

  • Complicaciones en las manos y brazos :: Diabetes Education Online. (n.d.). Retrieved September 29, 2020, from https://dtc.ucsf.edu/es/la-vida-con-diabetes/complicaciones/complicaciones-individuales/complicaciones-en-las-manos-y-brazos/
  • Atroshi, I., Gummesson, C., Johnsson, R., Ornstein, E., Ranstam, J., & Rosén, I. (1999). Prevalence of carpal tunnel syndrome in a general population. Journal of the American Medical Association, 282(2), 153–158. https://doi.org/10.1001/jama.282.2.153
  • Rojas, Mayra. “Aspectos clínicos y terapéuticos del Síndrome de Guillain Barré.” Revista médica de Trujillo 13.2 (2018).
  • Signos y síntomas de la enfermedad de Lyme sin tratar | Lyme Disease | CDC. (n.d.). Retrieved September 29, 2020, from https://www.cdc.gov/lyme/es/signs_symptoms/index.html
  • Inés Acosta, M., José Cañizá, M., & Fidel Romano Ezequiel Mateo Araujo, M. (2007). SINDROME DE GUILLAIN BARRE.
  • Corzo-Díaz, Carlos Julio, Daniela López Cepeda, and Meisser Alberto López Cordoba. “Compresión del nervio cubital en el codo.” Discover Medicine 2.1 (2018): 47-50.
  • Díaz, Ana Laura Arenas, and Miguel Ángel Hernández Álvarez. “Gangliones gigantes de muñeca en niños: reporte de dos casos.” Revista Mexicana de Ortopedia Pediátrica 18.2 (2016): 96-99.
  • Olivé, Alejandro, et al. “Vasculitis reumatoide: estudio de 41 casos.” Medicina Clínica (2020).