Fibromes utérins : types, causes, risques et symptômes

· 9 décembre 2016
Même s'il n'existe aucune raison pour qu'ils soient dangereux, dans le cas de fibromes utérins nous devrons nous soumettre à un contrôle gynécologique pour vérifier qu'ils ne changent pas de taille, auquel cas il faudrait intervenir.

Les fibromes utérins sont des grosseurs anormales qui se développent sur l’utérus ou à l’intérieur.

Parfois, ces tumeurs deviennent très grandes et provoquent des douleurs abdominales intenses et des règles abondantes. Il existe des cas où ils ne causent aucune sorte de symptômes.

En général, ces fibromes sont bénins. Entre 70 % et 80 % des femmes de 50 ans en ont, et c’est pour cela qu’il est important de connaître toutes les informations à leur sujet.

Quels types de fibromes utérins existe-t-il ?

quels-types-de-fibromes

Fibromes sous séreux

Ceux-ci se forment à l’extérieur de l’utérus, sur la membrane séreuse. Ils peuvent grossir suffisamment pour que votre ventre paraisse plus gros d’un côté que de l’autre.

Myomes pédiculés

Lorsque les tumeurs sous séreuses développent une tige (une base fine qui supporte la tumeur), elles se transforment en myomes pédiculés.

Myomes sous muqueux

Ces types de tumeurs se développent dans le revêtement interne de votre utérus (myomètre).

Si ces fibromes utérins ne sont pas toujours aussi fréquents que d’autres, lorsqu’ils se présentent, ils peuvent occasionner des saignements mensuels abondants et des problèmes de fertilité.

D’où proviennent les fibromes utérins ?

Nous ne savons pas clairement pourquoi les fibromes se développent, mais plusieurs facteurs peuvent influer sur leur formation :

  • Les hormones : Les ovaires produisent des hormones, comme l’œstrogène et la progestérone. Elles se chargent de la régénération du revêtement utérin pendant chaque cycle menstruel et peuvent parfois stimuler la croissance des fibromes.
  • Histoire familiale : Les fibromes utérins peuvent se transmettre de manière héréditaire. Si votre mère, votre grand-mère ou même votre sœur a déjà souffert de ce problème, il est possible que vous le développiez.
  • La grossesse : Lorsque vous êtes enceinte, la production d’œstrogène et de progestérone augmente. Pour cela, il est possible que pendant la grossesse des fibromes utérins se développent et grossissent rapidement.

Quel type de personne est sujet aux fibromes utérins ?

En plus de la grossesse et des antécédents familiaux, les femmes qui réunissent une ou plusieurs des conditions suivantes, ont plus de probabilités de développer des fibromes utérins :

  • Avoir plus de 30 ans.
  • Avoir une ascendance afro-américaine.
  • Etre en surpoids.

Quels symptômes pourraient m’indiquer que je souffre d’un fibrome utérin ?

douleurs-uterines

Les symptômes que vous pourriez présenter vont dépendre de l’endroit, de la taille et du nombre de fibromes que vous avez.

Si le fibrome est très petit, ou si vous êtes en pleine ménopause, il se peut que vous n’ayez absolument aucun symptôme.

Les fibromes peuvent se développer pendant ou après la ménopause. Voici quelques symptômes fréquents qui pourraient causer les fibromes :

  • Saignement abondant entre ou pendant les règles.
  • Douleur pelvienne ou du dos.
  • Augmentation des coliques menstruelles.
  • Uriner fréquemment.
  • Douleur pendant les relations sexuelles.
  • Règles plus longues.
  • Pression, gonflement ou inflammation dans la partie inférieure de l’abdomen.

Comment se diagnostiquent les fibromes utérins ?

femme-douleur

Si vous pensez que vous pouvez avoir un fibrome utérin, consultez votre gynécologue pour qu’il vous fasse un examen pelvien. Il est utilisé pour vérifier la nature, la taille et la forme de votre utérus.

En fonction de ce que votre gynécologue détecte, il est possible que vous deviez faire les analyses suivantes :

  • Ultrasons : Ce type d’examen utilise les ondes sonores à haute fréquence pour produire des images de votre utérus sur un écran. Ceci va permettre à votre gynécologue de voir la structure interne et de déterminer n’importe quel fibrome que vous ayez.

L’échographie transvaginale est un autre type d’ultrasons. Lors de celle-ci on insère le transducteur d’ultrasons dans le vagin, et il fournit des images plus claires car il est plus proche de l’utérus pendant le processus.

  • Résonance magnétique (RM) pelvienne : Il s’agit d’un examen d’image en profondeur, qui reproduit les images de votre utérus, de vos ovaires et des autres organes pelviens.

Comment peuvent être traités les fibromes ?

Il est important que ce soit votre médecin qui développe un plan de traitement basé sur votre âge, la taille de votre fibrome et votre santé générale. Il se peut également que vous receviez une combinaison de traitements.

Médicaments

medicaments

Il se peut que vous deviez prendre des médicaments qui régulent vos hormones pour normaliser vos niveaux d’œstrogène et de progestérone.

Ceci, sur le long terme, réduit l’abondance des règles et réduit les fibromes.

D’autre part, il existe des options qui contrôlent les saignements et la douleur, mais qui ne réduisent pas les fibromes :

  • Dispositifs intra-utérins qui libèrent de la progestine.
  • Analgésiques en vente libre, comme l’ibuprofène.
  • Pilules contraceptives.

Chirurgie

Une autre option peut être la chirurgie pour extraire les gros fibromes. Une myomectomie abdominale consiste à faire une incision dans l’abdomen pour accéder à l’utérus et retirer les fibromes utérins.

On peut également réaliser une laparoscopie pour réduire la cicatrice. Au cas où il n’y aurait pas d’autre option, votre médecin peut réaliser une extraction de l’utérus. Dans ce cas vous ne pourriez plus avoir d’enfants.

Processus moins invasif

  • La chirurgie à ultra-sons forcée est un processus au cours duquel vous n’avez qu’à simplement vous allongez sur une machine de RM spéciale qui permettra aux médecins de voir votre utérus et que les ondes de forte énergie sonore se dirigent vers le fibrome pour le détruire.
  • De la même manière, la myolyse réduit les fibromes en utilisant le courant électrique ou le laser et la criomyolyse congèle les fibromes.
  • Le ramollissement endométriale consiste en l’insertion d’un instrument spécial dans l’utérus, qui détruit le revêtement en utilisant la chaleur, le courant électrique, l’eau chaude ou les micro ondes.