La misanthropie : en quoi consiste-t-elle ?

Les misanthropes manifestent un rejet de l'humanité en général. Ici, nous présentons ses caractéristiques les plus importantes.
La misanthropie : en quoi consiste-t-elle ?
Maria Alejandra Morgado Cusati

Rédigé et vérifié par la philosophe et psychologue Maria Alejandra Morgado Cusati.

Dernière mise à jour : 10 août, 2022

“Plus je connais les gens, plus j’aime mon chien”, “l’être humain est le cancer du monde” ou “l’humanité ne sert à rien” sont les phrases typiques qu’un misanthrope dirait. Et c’est que la misanthropie consiste en un rejet de l’espèce humaine en général, quel que soit le groupe social auquel appartient l’autre, qu’il le sache ou non.

A quoi est dû cet état ? Quelles sont ses conséquences ? À cet égard, il y a plusieurs doutes. Par conséquent, ci-dessous, nous abordons plus en détail ce concept et détaillons les caractéristiques des misanthropes.

Qu’est-ce que la misanthropie ?

Étymologiquement parlant, le terme misanthropie trouve son origine dans les mots grecs mīsos, qui signifie haine, et ānthropos, qui désigne l’homme. En ce sens, il représente la haine, l’aversion, la méfiance ou le mépris envers l’espèce humaine, son comportement ou son essence.

Il est pertinent de souligner qu’il n’est pas classé dans les critères diagnostiques pour le considérer comme un trouble. Il fait plutôt référence à une attitude ou à une philosophie de vie qui a des implications comportementales. En fait, la littérature scientifique suggère qu’il s’agit d’une décision de vie.

Cependant, même s’il ne faut pas la confondre avec la psychopathie ou la sociopathie (qui représentent bien des entités cliniques), la misanthropie est parfois liée à des traits psychopathiques, puisque, s’ils peuvent obtenir des bénéfices personnels en exploitant autrui, il n’y a aucun obstacle moral à l’empêcher.

Qu'est-ce que la misanthropie ?
La misanthropie est un mépris de l’humanité. Elle n’est pas considérée comme un trouble, mais elle peut tout de même avoir des conséquences négatives.

Causes de la misanthropie

Une personne peut être misanthrope pour diverses raisons. Nous soulignons qu’il ne s’agit pas d’une condition clinique définie et que de nombreuses personnes peuvent adopter cette position dans la vie pour différentes raisons, qui dépendront des expériences et des croyances de chaque personne. Cependant, certaines causes relativement courantes peuvent être identifiées. Voyons voir.

Abus et mauvais traitements pendant l’enfance

Certaines personnes misanthropes ont été maltraitées pendant leur enfance, une étape cruciale pour le développement de la personnalité et de la vision du monde. En ce sens, il est possible que la maltraitance ait déclenché la haine ou la méfiance envers les autres.

Lassitude de traiter avec les autres

Une autre cause fréquente de misanthropie est la fatigue que l’interaction avec d’autres personnes peut générer. Cela peut être dû, plusieurs fois, à de mauvaises expériences dans les relations, ce qui contribue à une aversion générale envers l’humanité.

Idéaux extrêmes

Les personnes qui appartiennent à des mouvements extrémistes (en particulier dans la sphère politique ou religieuse) peuvent développer un rejet de l’humanité. Cela est évident dans ces sectes ou associations terroristes dangereuses qui menacent la vie de centaines de personnes et génèrent des meurtres de masse.

Caractéristiques des personnes misanthropes

Le rejet de l’humanité ne se manifeste pas de la même manière chez les gens, donc différents degrés ou niveaux de misanthropie peuvent être appréciés. En général, les caractéristiques les plus courantes des misanthropes sont généralement celles décrites ci-dessous.

Elles se sentent supérieures aux autres

Les misanthropes croient qu’ils sont meilleurs que la plupart des gens qui les entourent. Ils se considèrent plus intelligents, plus sensibles et plus capables que les autres. De plus, ils supposent qu’ils sont moralement supérieurs et que le monde serait un meilleur endroit s’il y avait plus d’individus comme eux.

Elles sont manipulatrices

Une étude a révélé qu’il existe une relation significative entre la misanthropie et le comportement machiavélique, qui repose sur la croyance que « la fin justifie les moyens ». En ce sens, ils peuvent profiter des autres au détriment de leurs propres avantages.

Elles aiment être seules

Les misanthropes sont des gens très introvertis. Cependant, il est important de noter que toutes les personnes qui préfèrent être seules et qui sont introverties ne sont pas aussi des misanthropes.

Elles ne respectent pas les règles

Une autre caractéristique des personnes présentant ce trait est qu’elles ne tolèrent pas les règles sociales, précisément parce qu’elles ont été créées par des êtres humains. Pour cette raison, il leur est difficile d’accepter les ordres d’un patron, d’un parent, d’un couple ou du gouvernement du jour. Malgré cela, ils ne les cassent généralement pas.

Elles ont leur propre système moral

Cela signifie qu’ils constituent eux-mêmes leurs idées sur le monde, car ils ont leur propre système de croyances et de valeurs. En grande partie, c’est parce qu’ils croient qu’ils sont moralement supérieurs et établissent leurs propres règles, en fonction de leur point de vue.

Elles ont de l’affection pour d’autres espèces animales

Les misanthropes peuvent se sentir attachés, mais ils ont tendance à le faire envers d’autres espèces animales.

Elles sont indolentes au malheur des autres

Les misanthropes ne se soucient pas de sympathiser avec les autres, en fait, et ils ne s’en soucient pas non plus. Par conséquent, ils ne sont pas capables de ressentir de la compassion ou de comprendre la souffrance de l’autre.

Elles ne tolèrent pas les rassemblements sociaux

Ils investissent également une grande partie de leur temps libre dans des activités qui peuvent se faire seuls, ou en compagnie d’animaux. C’est parce qu’ils n’aiment pas la compagnie des autres, cela peut donc devenir une nuisance.

Caractéristiques des personnes misanthropes
Les personnes misanthropes préfèrent les activités en solo. En fait, ils évitent à tout prix les rencontres sociales.

Conséquences de la misanthropie

Certaines manifestations misanthropiques peuvent conduire à des comportements néfastes. Par exemple, certains meurtriers ont des traits de personnalité associés à la misanthropie ; mépris de la vie d’autrui, manque d’empathie ou sentiment de supériorité.

De même, l’aversion profonde envers la condition humaine peut être néfaste sur le plan psychologique, car elle peut générer beaucoup d’inconfort ou favoriser l’isolement social.

Philanthropie vs misanthropie

Pour conclure, nous présentons la notion inverse de la misanthropie ; la philanthropie. Elle consiste en l’amour de l’espèce humaine et de tout ce qui concerne l’humanité. Cela s’exprime généralement par une aide désintéressée aux autres.

Par exemple, une action philanthropique peut consister à collaborer avec une organisation non gouvernementale (ONG) ou à faire du bénévolat dans une institution pour soulager les souffrances des personnes vulnérables. A laquelle vous identifiez-vous ?

Cela pourrait vous intéresser ...
Peur de décevoir les autres : les causes et comment y faire face
Améliore ta Santé
Lisez-le dans Améliore ta Santé
Peur de décevoir les autres : les causes et comment y faire face

La peur de décevoir les autres devient une limite quand il s'agit de relation, puisque nous maintenons une façade qui n'est pas qui nous sommes vra...




Le contenu de cette publication est uniquement destiné à des fins d'information. À aucun moment, il ne peut servir à faciliter ou à remplacer les diagnostics, les traitements ou les recommandations d'un professionnel. Consultez votre spécialiste de confiance si vous avez des doutes et demandez-lui son accord avant de commencer toute procédure.