Le sommeil du bébé de 0 à 3 ans : tout comprendre

Le sommeil du bébé de 0 à 3 ans : tout comprendre

Dernière mise à jour : 22 avril, 2021

Bien dormir revêt une importance capitale pour les tout-petits, car cela favorise leur développement et booste leurs défenses immunitaires. Toutefois, de la naissance à l’âge de 3 ans, le sommeil du bébé est très différent de celui des grands.

L’évolution du sommeil du bébé

Entre sa naissance et l’âge de 3 ans, l’organisme d’un nourrisson subit des modifications rapides. Il en va de même de la structure de son sommeil.

Entre 0 et 3 mois

Un nourrisson peut dormir entre 17 et 20 heures par jour. Ses phases de sommeil durent entre 2 et 4 heures. La fréquence de ses réveils s’explique par le besoin primaire de se nourrir. Son cycle de sommeil ne se compose alors que de 2 phases :

  • Une phase de sommeil agité, durant laquelle il gigote beaucoup.
  • Une phase de sommeil calme, durant laquelle il est complètement détendu.

Au cours de ses premières semaines, un bébé ne fait pas encore la différence entre le jour et la nuit. Dès la sortie de la maternité, il est important de l’aider à « caler » son horloge biologique. Quelques gestes simples suffisent :

  • Durant la nuit, changez et nourrissez bébé dans le calme, en conservant une lumière tamisée.
  • Pendant la journée, n’hésitez pas à entrouvrir les rideaux et autorisez-vous un tout petit peu de bruit.

Cette période se révèle aussi déterminante pour la régularité et la qualité de ses nuits à venir !

Entre 3 et 6 mois

Au cours de cette période, le cycle de sommeil d’un bébé commence à se modifier, pour se composer désormais d’une phase de sommeil léger et d’une phase de sommeil profond. Désormais capable de stocker assez d’énergie pour dormir 6 heures sans se nourrir, le bébé commence à faire ses nuits. Il a toutefois toujours besoin de 3 siestes par jour : le matin, l’après-midi et en fin d’après-midi.

Entre 6 et 12 mois

Durant cette période, les nuits de bébé s’allongent, et il ne dort plus 13 à 14 heures par jour. Ce temps de sommeil se divise entre la nuit et deux siestes : l’une le matin, l’autre l’après-midi. Le cycle de sommeil continue à se modifier : le sommeil agité cède le pas au sommeil paradoxal.

Entre 12 mois et 3 ans

A ce stade, l’horloge biologique d’un bébé s’affine. Par ailleurs, ses cycles de sommeil se rapprochent de celui des adultes. Vers l’âge de 2 ans, bébé peut donc progressivement cesser de faire la sieste.

bébé mains

Quel est l’impact du sommeil sur le développement et la santé d’un bébé ?

Bien dormir favorise le développement de bébé. Cela stimule sa mémoire, ses capacités de raisonnement logique et son comportement. C’est aussi pendant le sommeil que l’organisme produit les hormones liées à la croissance.

À l’inverse, le manque de sommeil a des conséquences néfastes sur le quotidien et la santé d’un bébé. En effet, cela se traduit généralement par de l’irritabilité. Un bébé qui dort mal a tendance à être grognon et à beaucoup pleurer. Le manque de sommeil impacte par ailleurs ses capacités de concentration et sa vivacité d’esprit. Enfin, son système immunitaire se trouvera impacté. Un bébé qui dort mal et/ou trop peu aura tendance à tomber plus souvent malade.

Comment favoriser le sommeil de bébé ?

Pour bien dormir, bébé a avant tout besoin d’une literie sûre et confortable. Si le choix de votre matelas est avant tout une question de bien-être, dans le cas des tout-petits. Il s’agit en effet d’une question de sécurité. Afin d’éviter tout risque d’étouffement, il est indispensable d’opter pour un matelas au soutien ferme, et dont les dimensions correspondent précisément à celles de son lit de bébé. Jusqu’à l’âge de 2 ans, on préfèrera la gigoteuse à la couette.

Il est important d’aider bébé à s’endormir sereinement. Il est donc recommandé de créer un « rituel du dodo » dès son plus jeune âge : histoire, massage… Cela permet à la fois d’apaiser bébé au moment de dormir et de l’aider à associer l’heure du coucher à un moment heureux.

Pour apprendre à s’endormir tout seul, un bébé a besoin de se sentir en sécurité. En plus de son doudou, pensez à équiper sa chambre d’une veilleuse. Vous pouvez également laisser la porte entrouverte après l’avoir couché, afin qu’il entende vos voix.