Le traitement des lésions des tissus mous

28 février 2020
Les tissus mous correspondent aux tendons, aux ligaments et aux muscles. Les lésions aiguës les plus fréquentes sont les entorses, les distensions et les contusions. Une utilisation abusive peut provoquer des lésions du type tendinite et bursite.

Les lésions des tissus mous affectent les parties molles du système musculosquelettique. Ce système comprend les tendons, les ligaments et les muscles.

Le muscle est une unité formée par un ensemble de fibres. Grâce à leur élasticité, les fibres sont capables de se raccourcir, via la contraction, et de s’étirer. Quant au tendon, c’est un tissu qui sert à relier le muscle et l’os. Les tendons donnent de la force à l’os pour produire les mouvements.

Enfin, la structure des ligaments est similaire à celle des tendons. La fonction des ligaments est de relier et de stabiliser les éléments qui forment l’articulation.

Les lésions des tissus mous sont classées en deux catégories de base : les lésions aiguës et les lésions liées à une répétition abusive.

Les lésions aiguës

L'appplication de glace sur une lésion de l'épaule

Ces lésions sont causées par un traumatisme soudain comme une chute, un coup ou un faux mouvement. Ce type de lésion regroupe les entorses, les distensions et les contusions.

Les entorses

Une entorse correspond à un étirement et/ou à une déchirure d’un ligament. Les parties du corps les plus susceptibles de souffrir d’une entorse sont les chevilles, les genoux et les poignets. Les entorses sont classées en fonction de leur gravité :

  • Degré 1 ou léger : l’étirement est léger tout comme le sont les dommages au niveau des fibres du ligament
  • Degré 2 ou modéré : on observe une déchirure partielle du ligament
  • Enfin, degré 3 ou grave : on observe une déchirure totale du ligament, le ligament est donc instable et l’articulation ne peut pas fonctionner correctement

Bien que l’intensité varie, les symptômes sont les mêmes pour les trois degrés, à savoir une douleur, un hématome, un gonflement et une inflammation.

Les distensions

Une distension est une lésion du tissu mou généralement causée par une utilisation excessive ou un étirement fort. Cela peut aller d’un simple étirement à une déchirure partielle ou totale de la combinaison du muscle et tendon.

Les symptômes les plus courants sont les suivants :

  • Spasmes musculaires
  • Crampes
  • Faiblesse musculaire
  • Inflammation

Cet article peut également vous intéresser : Apaiser une entorse à la cheville avec des remèdes complémentaires

Les contusions

Une contusion ou un hématome est la conséquence d’un coup. Les vaisseaux sanguins sont touchés, d’où le changement de couleur. Il se peut même qu’une contusion limite le rang de mouvement.

Le traitement des lésions aiguës des tissus mous

Le traitement varie en fonction du type et de la gravité de la lésion. En cas de lésion aiguë, le traitement de départ appliqué est le protocole R.I.C.E, un sigle dont les initiales renvoient à quatre termes anglais qui signifient repos (rest), glace (ice), compression (compression) et élévation (elevation).

L’arrêt de l’activité à l’origine de la lésion est fondamental, tout comme l’application de glace ou de compresses froides pendant une vingtaine de minutes plusieurs fois par jour. De plus, pour éviter une inflammation, il est conseillé de faire un bandage élastique de compression et, en mode repos, d’élever la lésion au-dessus du niveau du cœur.

Dans le cas d’une entorse légère, le traitement consiste à suivre le protocole R.I.C.E. Si l’entorse est modérée, une période d’immobilisation est souvent nécessaire. Si la lésion est grave, une chirurgie réparatrice est envisageable.

Pour les distensions, le traitement est le même que celui d’une entorse légère : il est recommandé de suivre le protocole R.I.C.E (repos, glace, compression et élévation). Ce protocole doit ensuite être complété par la réalisation d’exercices simples en vue de soulager la douleur et de retrouver la mobilité. La plupart des distensions légères répondent bien au protocole R.I.C.E.

Les lésions des tissus mous liées à une répétition abusive

Les tendinites et les lésions

Ces lésions se produisent de façon graduelle. La cause à l’origine de leur apparition est une répétition très fréquente d’une même activité physique au point que le corps ne dispose pas de suffisamment de temps pour se soigner. La tendinite et la bursite font partie de cette catégorie de lésions ; ce sont les lésions des tissus mous les plus communes.

Les tendinites

Le terme tendinite désigne une inflammation ou une irritation du tendon ou de ce qui le recouvre. Une tendinite est normalement la conséquence d’une série d’efforts agressifs pour le tendon. Les symptômes communs d’une tendinite sont l’inflammation et une douleur qui s’aggrave pendant l’activité.

Cet article peut également vous intéresser : Comment soulager une tendinite avec des solutions naturelles très efficaces

Les bursites

Les bourses correspondent à des petites poches gélatineuses qui se trouvent derrière l’épaule, le coude, les hanches, les genoux et les chevilles. Elles contiennent une petite quantité de liquide et se trouvent entre les os et les tissus mous. Elles agissent ainsi comme des petits coussins dont la fonction est de réduire les frictions.

Une bursite désigne une inflammation d’une bourse et est la conséquence de petits efforts répétés.

Le traitement des lésions liées à un répétition abusive

Le traitement d’une tendinite consiste à se reposer, à prendre des médicaments anti-inflammatoires et à faire des exercices pour améliorer la flexibilité. Si l’inflammation persiste, elle peut endommager le tendon de manière significative et un traitement chirurgical peut alors s’avérer nécessaire.

Quant à la bursite, il est possible de soulager la douleur avec un simple changement d’activité. Si nécessaire, il est également possible d’avoir recours aux anti-inflammatoires. Si la lésion ne s’améliore pas, il est possible qu’il soit nécessaire d’éliminer le liquide présent dans la bourse.

 

  • Saavedra Lozano, J., Santos Sebastián, M., González, F., Hernández Sampelayo Matos, T., & Navarro Gómez, M. . (2011). Infecciones bacterianas de la piel y tejidos blandos. In Protocolos de la AEP: Protocolos de Infectología.

  • C.L Rodrígues Pérez, D.J. Fernández Gutiérrez, J.A. Ruiz Caballero, J.F. Jiménez Díaz, M. E. B. O. (2005). Tratamiento del esguince de tobillo. XIX JORNADAS CANARIAS DE TRAUMATOLOGIA Y CIRUGIA ORTOPEDICA. https://doi.org/10.1016/S0048-7120(04)73454-4

  • Parker, R. H. (2015). Bursitis. In Clinical Infectious Disease, Second Edition. https://doi.org/10.1017/CBO9781139855952.079